Devenir électricien indépendant : tout ce qu'il faut savoir
Index » Fiches activités » Devenir électricien indépendant : règles et création d’entreprise

Devenir électricien indépendant : règles et création d’entreprise

En devenant électricien indépendant, vous pourrez intervenir pour votre propre compte auprès des particuliers, des entreprises, des administrations… Avant de vous installer en tant qu’électricien à votre compte, vous devez prendre connaissance de toutes les conditions requises et de la législation applicable à ce secteur d’activité. Ensuite, il faut bâtir votre projet, vous informer à propos des choix de création et immatriculer votre entreprise.

Ce dossier vous fournit toutes les informations nécessaires pour devenir électricien indépendant :

Devenir électricien indépendant : tout ce qu'il faut savoir

Devenir électricien indépendant : la mise en place du projet

Afin de mettre en place votre projet de création d’une entreprise d’électricité, vous devez tout d’abord cibler précisément votre domaine d’intervention. Ensuite, vous devez définir le fonctionnement de votre entreprise, mettre en place votre stratégie commerciale et établir un prévisionnel financier.

La détermination exacte du domaine d’intervention

Les électriciens font partie des professionnels du bâtiment. Le marché de l’électricité compte lui-même de nombreux domaines. Dans le cadre de votre projet, vous devez tout d’abord cibler précisément votre secteur d’intervention. Voici plusieurs critères de ciblage :

  • la zone géographique sur laquelle vous souhaitez intervenir,
  • la clientèle : les particuliers, les entreprises, les administrations…
  • le type d’intervention : les travaux d’électricité dans le secteur de la construction neuve et/ou dans le secteur de la rénovation d’habitation, les dépannages…
  • la collaboration : travail en direct avec des clients et/ou travail en sous-traitance,
  • la spécialité : électricité générale, domotique, éclairage extérieur, économie d’énergie, automatismes, équipements industriels…

La spécialisation sur des secteurs d’activité porteurs permet de vous différencier de vos concurrents plus généralistes. Cela peut vous permettre d’être reconnu, sur votre secteur géographique, comme un expert dans votre domaine d’intervention.

Le fonctionnement de la future entreprise

Il s’agit ici de répondre à plusieurs questions incontournables pour n’importe quel entrepreneur :

  • Quel est le plan d’action pour trouver des clients ? Comment comptez-vous communiquer ?
  • Quels seront les prix appliqués aux clients ?
  • Où est-ce que vous allez installer votre entreprise ?
  • Quel véhicule allez-vous utiliser par aller sur les chantiers ?
  • Avez-vous besoin de recruter du personnel ?

Le prévisionnel financier

La réalisation d’un prévisionnel financier vous permet d’approfondir votre réflexion. Plusieurs questions doivent être posées pour aborder l’aspect financier du projet. Voici plusieurs exemples :

  • Quels sont les investissements nécessaires en matériel et quel budget prévoir ?
  • Comment obtenir le véhicule utilisé pour aller sur les chantiers (achat, location, utilisation d’un véhicule personnel…) et quel budget prévoir ?
  • Quel est le chiffre d’affaires envisagé ? Combien de chantiers sont prévus ?
  • Quels sont les frais fixes à prévoir (petit matériel, fournitures, assurance professionnelle, frais de déplacement…) ?
  • Quels sont les impôts, les taxes et les cotisations sociales que l’entreprise va devoir payer et quels sont leurs montants ?

Le prévisionnel vous permet d’estimer vos futurs revenus en fonction des hypothèses que vous avez retenu. De plus, les informations du prévisionnel pourront vous aider à choisir votre statut juridique et votre régime fiscal.

Les conditions requises pour devenir électricien indépendant

Pour créer votre entreprise d’électricité, il faut être détenir certaines qualifications professionnelles. Ensuite, s’agissant d’une activité artisanale, le suivi d’un stage de préparation à l’installation est obligatoire.

En plus de celles-ci, il faut posséder logiquement toutes les qualités requises chez un chef d’entreprise (qualités humaines et managériales, connaissances en gestion d’entreprise, expérience…).

Les diplômes nécessaires pour créer une entreprise d’électricité

Pour devenir électricien indépendant, il faut détenir les qualifications professionnelles nécessaires. Les diplômes suivants vous permettent d’exercer l’activité d’électricien pour votre propre compte : CAP, BEP ou diplôme de niveau équivalent ou supérieur dédié aux métiers de l’électricité.

Si vous n’êtes pas titulaire d’un tel diplôme, vous pouvez tout de même vous installer à votre compte si vous pouvez justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans en tant qu’électricien.

Enfin, si vous créez une entreprise d’électricité à plusieurs, la qualification professionnelle doit être détenue par au moins un des associés. De plus, l’associé titulaire de la qualification doit être présent dans le lieu d’exercice de l’activité.

Le stage de préparation à l’installation

L’électricien indépendant est un artisan, il doit donc demander son inscription au répertoire des métiers. À ce titre, il est tenu de suivre un stage de préparation à l’installation. Ce stage est obligatoire et payant.

Pour ne pas perdre de temps dans la mise en place de votre projet, nous vous conseillons de suivre ce stage le plus rapidement possible.

À savoir : Le projet de loi PACTE prévoit de rendre ce stage facultatif.

Quel statut juridique pour un électricien indépendant ?

Le choix du statut juridique est une étape importante pour tout projet de création d’entreprise. Il impacte également vos choix en matière d’imposition des bénéfices et de régime de sécurité sociale.

Je crée mon entreprise d’électricité seul

Le tableau suivant vous propose une rapide comparaison entre les différents statuts juridiques possibles pour créer une entreprise d’électricité seul :

EIEIRLEURLSASU
ResponsabilitéIllimitéeLimitée au patrimoine affectéLimitée aux apportsLimitée aux apports
Formalités de créationDéclaration d’activitéDéclaration d’activité + déclaration d’affectationConstitution d’une société (rédaction de statuts, apports, publication d’un avis de constitution…).Constitution d’une société (rédaction de statuts, apports, publication d’un avis de constitution…).
Sécurité sociale du dirigeantSécurité sociale des indépendantsSécurité sociale des indépendantsSécurité sociale des indépendantsRégime général de la sécurité sociale
Imposition des bénéficesImpôt sur le revenuImpôt sur le revenu ou option pour l’impôt sur les sociétésImpôt sur le revenu ou option pour l’impôt sur les sociétésImpôt sur les sociétés ou option pour l’impôt sur le revenu pendant 5 exercices maximum
Versement de dividendes et traitementImpossiblePossible en cas d’option pour l’impôt sur les sociétés. Cotisations sociales sur une partie des dividendesPossible en cas d’option pour l’impôt sur les sociétés. Cotisations sociales sur une partie des dividendesPossible en cas d’option pour l’impôt sur les sociétés. Pas de cotisations sociales sur les dividendes
Statuts possibles pour le conjointConjoint collaborateur ou conjoint salariéConjoint collaborateur ou conjoint salariéConjoint collaborateur (si gérant associé unique), conjoint associé ou conjoint salariéConjoint associé ou conjoint salarié

Pour aller plus loin dans cette analyse, nous vous invitons à consulter ces dossiers :

À savoir : Le régime fiscal de la micro-entreprise permet à l’électricien indépendant de se mettre à son compte très facilement. Veillez toutefois à prendre en compte les inconvénients de ce régime, comme l’absence de prise en compte de vos dépenses réelles pour déterminer votre bénéfice imposable ainsi que la base de calcul de vos cotisations sociales.

Je crée mon entreprise d’électricité avec un ou plusieurs associés

Si vous créez votre entreprise avec d’autres associés, vous vous orienterez vers la création d’une SARL ou d’une SAS. Le tableau et l’étude proposés sur la page suivante vous présente ces deux statuts juridiques en détail : Comparatif SARL / SAS.

Les démarches pour créer votre entreprise d’électricité

Pour créer officiellement votre entreprise d’électricité, vous devez demander son immatriculation au greffe. Ensuite, vous devez souscrire les assurances professionnelles nécessaires pour exercer le métier d’électricien indépendant.

Les formalités d’immatriculation de l’entreprise

Les démarches à accomplir pour demander l’immatriculation de votre entreprise d’électricité dépendent de la forme juridique que vous avez choisi. Si vous avez besoin d’informations précises sur les formalités de création, vous pouvez consulter le dossier qui vous concerne :

Formalités d’immatriculation d’une : Entreprise individuelleEIRL – EURL – SASU – SARLSAS.

Notre partenaire de confiance peut vous accompagner dans la création de votre entreprise d'électricité :

Electricien indépendant

Les assurances professionnelles pour un électricien indépendant

De nombreuses garanties sont nécessaires pour l’électricien indépendant, et certaines sont obligatoires. Généralement, toutes ces garanties sont regroupées dans un contrat global d’assurance multirisque professionnel. Nous vous présentons ci-dessous les garanties importantes.

La garantie décennale

La loi impose aux professionnels du bâtiment, et donc aux électriciens, de souscrire une assurance garantie décennale.

Cette assurance vous permet de couvrir les vices et les dommages pouvant affecter la solidité d’un ouvrage et de ses équipements indissociables, ou de le rendre inhabitable ou impropre à son usage. Elle est donc particulièrement utile sur les chantiers de construction neuve et de grosse rénovation. Elle s’applique pendant dix ans à compter de la réception des travaux.

La garantie biennale

La garantie biennale, ou garantie de bon fonctionnement, a pour objet de couvrir les désordres portant sur les éléments d’équipement dissociables de l’ouvrage. Elle sert à remplacer les équipements qui ne fonctionnent pas correctement. Elle s’applique pendant deux ans à compter de la réception des travaux.

La garantie de parfait achèvement

La garantie de parfait achèvement a pour objet de couvrir tous les désordres apparaissant dans l’année qui suit la réception des travaux, tels que les vices cachés et les défauts de conformité.

La responsabilité civile professionnelle

Ensuite, la souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle permet de vous protéger contre tous les dommages pouvant être causés dans le cadre de votre activité (blessure d’un salarié, détérioration d’un bien, incendie…).

Les règles d’exercice de l’activité d’électricien indépendant

Dans le cadre de l’exercice de votre activité, vous devez absolument respecter toutes les normes et les législations en vigueur. Parmi celles-ci, nous pouvons notamment citer la norme NF C 15-100 et la réglementation RT 2012.

Les réglementations changent régulièrement en matière d’électricité, il faut donc rester constamment informer et suivre toutes les formations nécessaires.

Une attestation d’assurance garantie décennale doit être remise à chaque client avant l’ouverture du chantier. De plus, chaque facture et chaque devis doivent comporter les informations suivantes :

  • l’assurance souscrite,
  • les coordonnées de l’assureur ou du garant,
  • et la couverture géographique du contrat ou de la garantie.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.




Poster un commentaire

L'équipe du Coin des entrepreneurs met tout en oeuvre pour vous apporter une réponse le plus rapidement possible. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
luctus felis mattis ipsum justo tempus Donec ut id, lectus dapibus