Faire soi-même ou déléguer : quelle solution pour créer sa société ?

Vous avez finalisé votre projet dans les moindres détails ? Il ne vous reste plus qu’à procéder à la création de votre entreprise. Pour cela, vous devez demander son immatriculation. L’étendue du travail à accomplir dépend du statut juridique que vous avez choisi. Elle est, en l’occurrence, plus importante pour les sociétés commerciales : rédaction de statuts, publication d’une annonce légale… A ce stade, vous avez le choix entre plusieurs solutions : tout faire vous-même, ne réaliser qu’une partie ou ne rien faire et confier le soin à un professionnel de s’en occuper. Voici un dossier qui présente chaque solution ainsi que ses avantages et ses inconvénients.

creer soi-même sa societe utiliser un service en ligne ou demander a un professionnel

1ère solution : Créer sa société en faisant tout soi-même

Créer sa société soi-même : les grands principes de ce mode de constitution

Procéder soi-même à la création de sa société implique de disposer d’un minimum de connaissances en la matière. En effet, vous trouverez surement des modèles fiables sur Internet mais vous aurez tout de même à les personnaliser et à les adapter en fonction de votre situation. Dépourvu de toute connaissance en droit des affaires, vous devez absolument éviter cette solution et vous faire accompagner.

Créer votre société vous-même vous demandera un travail assez important. Vous devrez, pour cela :

  • Faire vos choix de création seul (statut juridique de votre entreprise, régime fiscal, statut social du dirigeant…),
  • Rédiger vous-même un projet de statuts complet, en n’omettant aucune des mentions prescrites par la Loi,
  • Trouver une banque pour y déposer vos apports en numéraire avant de pouvoir en demander le déblocage,
  • Rédiger et envoyer à un journal une annonce légale de constitution de société,
  • Remplir un formulaire (M0), rédiger des attestions et fournir des justificatifs pour demander une immatriculation.

En pratique, cette solution est généralement retenue par les porteurs de projets qui exercent en sociétés unipersonnelles (SASU ou EURL par exemple). Le risque de commettre de petites erreurs est limité, puisque cela ne pourrait potentiellement engendrer aucun conflit. Peuvent également créer eux-mêmes leurs sociétés les entrepreneurs qui disposent de solides connaissances dans ce domaine.

Faire soi-même : les avantages et inconvénients de cette solution

Voici un tableau récapitulatif des avantages et des inconvénients que l’on peut trouver à créer soi-même sa société :

AvantagesInconvénients
Solution la moins coûteuse (hors frais administratifs obligatoires)Nécessite des connaissances assez solides en Droit des sociétés/affaires
Personnalisation et optimisation du fonctionnement de la sociétéDémarche consommatrice de temps et d’énergie pour l’entrepreneur
Vous souhaitez créer votre société vous-même ?
LeCoinDesEntrepreneurs vous donne toutes les clés pour le faire dans ce dossier : Créer son entreprise soi-même.
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

2ème solution : Créer sa société à l’aide d’une application en ligne

Les Legaltechs : facilitateurs de créations d’entreprises

Cette solution se situe à mi-chemin entre le « tout faire soi-même » et la sous-traitance. Elle consiste, pour l’entrepreneur, à utiliser un service juridique en ligne pour se faire aider dans ses démarches (formalités légales).

Concrètement, vous utilisez une plateforme sur Internet qui va vous permettre de générer automatiquement un certain nombre d’actes et d’accomplir vos démarches de création sur le net (100% en ligne).

Pour cela, vous devez remplir plusieurs informations, demandées à l’écran. Une dois le dossier complété, la solution en ligne :

  • Génère automatiquement vos statuts ainsi que votre annonce légale,
  • Programme la diffusion de l’avis de constitution mécaniquement,
  • Demande votre inscription au registre des bénéficiaires effectifs (RBE),
  • Envoie de façon dématérialisée votre dossier d’immatriculation au greffe.

Au passage, un formaliste vérifie votre dossier afin de s’assurer qu’il soit complet. Cela permet d’éviter un rejet du greffe du tribunal de commerce. Un système d’options existe, notamment afin de traiter le dossier en priorité ou de pouvoir éditer les statuts au format « Word » (par exemple).

Les avantages et inconvénients des services juridiques en ligne

Les services juridiques en ligne présentent plusieurs avantages. Ils souffrent toutefois de quelques inconvénients. Les voici, synthétisés dans un tableau :

AvantagesInconvénients
Immatriculation très rapide (au mieux 48 h à compter du dépôt de la demande)Accompagnement limité (automatisation du processus, très peu de conseils)
Procédure entièrement dématérialisée (100% en ligne et zéro papier)Solution plus coûteuse qu’annoncée (coût réel du service : environ 400 € HT)
Vous envisagez d’utiliser un service en ligne pour créer votre société ?
Voici un dossier qui vous aidera à faire le bon choix : Créer son entreprise en ligne.

3ème solution : Confier à un professionnel le soin de créer sa société

Avoir recours à un avocat ou à un expert-comptable

Si vous ne sentez pas capable d’effectuer toutes les démarches pour créer votre société, vous pouvez demander à un professionnel de le faire. Il ne peut s’agir que d’un expert-comptable ou d’un avocat. Votre interlocuteur pourra, non seulement effectuer toutes les formalités qui résultent de la création de votre société mais également (et surtout) vous conseiller sur plusieurs points en amont.

Les avocats et les experts-comptables peuvent apporter une réelle valeur ajoutée à votre projet. Au travers de leur accompagnement, ils vous aideront à faire les bons choix, notamment en matière de choix du statut juridique : réalisation de simulations, comparaison des différentes possibilités… Ils disposent également de réseaux professionnels assez importants.

Leur démarche est très simple. Ils prennent connaissance de votre projet, de vos besoins et de vos attentes. Ils effectuent ensuite leurs travaux et les restituent de façon synthétique, finalisent le dossier et valident avec vous les derniers points techniques.

Dans cette solution, vous n’avez rien à faire. C’est le professionnel qui s’occupe de tout : diagnostic de la situation, récapitulatif des hypothèses, résultat des travaux et constitution de la société.

Intérêts et limites de l’accompagnement par un professionnel

Nombreux sont les intérêts d’avoir recours à un expert-comptable ou à un avocat pour créer une entreprise. Cependant, tout accompagnement a un coût et cela constitue le principal frein de ce type de solution.

AvantagesInconvénients
Conseils personnalisés et optimisation de la situation (statuts sur-mesure)Accompagnement coûteux (expert-comptable) voire très coûteux (avocat)
Sécurisation juridique, fiscale et sociale du projet de créationProcédure généralement plus longue (délai de création)
Vous vous demandez en quoi l’expert-comptable pourrait vous être utile pour votre projet ?
Découvrez l’étendue de sa mission d’accompagnement à la création d’entreprise.

A découvrir également sur le thème de la création d’entreprise :

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.



Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
justo ultricies ut ipsum vel, risus. fringilla non Lorem Aliquam elit. Nullam