Index » La création d'entreprise » Business plan » Prévisionnel financier » Création d’entreprise : comment préparer son prévisionnel ?

Création d’entreprise : comment préparer son prévisionnel ?

Au démarrage d’un projet de création d’entreprise, il est important de réaliser un prévisionnel financier pour étudier sa viabilité économique. Un bon projet n’étant pas forcément rentable, il faut l’étudier en réalisant des projections financières avant de se lancer.

Le coin des entrepreneurs vous explique comment préparer votre prévisionnel financier. Comme nous le verrons ci-dessous, avant de construire les tableaux financiers prévisionnels, il est nécessaire de lister, rassembler et chiffrer tous les éléments dont vous aurez besoin dans le cadre de votre projet de création d’entreprise.

Préparer son prévisionnel financier

 

Les entrées de trésorerie prévisionnelles (financements et chiffre d’affaires)

Les entrées de trésorerie à prévoir sur un projet de création d’entreprise proviennent de deux sources :

  • ce qui est apporté par les créateurs et leurs partenaires à l’entreprise : les financements,
  • et ce qui est généré par l’activité de la nouvelle entreprise : le chiffre d’affaires.

Les financements prévisionnels

Les financements prévisionnels correspondent à l’ensemble des ressources financières allouées à la future entreprise. Ces financements sont regroupés en deux grandes catégories :

  • Les apports de fonds propres, constitués des apports en capital social et des apports en compte courant d’associé,
  • Les financements externes, parmi lesquels on retrouve essentiellement les emprunts bancaires.

Pour préparer correctement votre prévisionnel financier, il faut obtenir des informations précises sur les modalités de chaque financement. Par exemple :

  • pour les apports en numéraire : l’échelonnement du déblocage des fonds (libération totale dès la constitution ou libération partielle),
  • pour les emprunts bancaires : la date de déblocage des fonds, le taux d’intérêt, la durée, la fréquence et le montant des échéances de remboursement,
  • pour les apports en compte courant d’associé : la date de déblocage des fonds, le taux d’intérêt éventuel, les modalités de remboursement.

Le chiffre d’affaires prévisionnel

Le chiffre d’affaires prévisionnel correspond à l’ensemble des ventes de produits ou services que vous prévoyez de réaliser avec votre nouvelle entreprise. L’estimation du montant du chiffre d’affaires prévisionnel est un travail délicat dans le cadre d’une création d’entreprise, elle s’appuie souvent sur la réalisation d’une étude de marché.

Nous vous expliquons comment estimer votre chiffre d’affaires prévisionnel ici : L’estimation du chiffre d’affaires prévisionnel.

Ensuite, pour préparer le prévisionnel financier, il faut segmenter le chiffre d’affaires prévisionnel en fonction des taux de TVA applicables aux ventes ou prestations prévues. Egalement, les délais de paiement des clients et les saisonnalités au niveau de l’activité doivent être correctement appréhendées pour établir un prévisionnel cohérent.

Les sorties de trésorerie prévisionnelles (investissements et charges)

Concernant les sorties de trésorerie, il est nécessaire de distinguer les investissements et les charges.

Les investissements prévisionnels

Les investissements correspondent à l’acquisition ou la prise en location (ou crédit-bail) de biens dont vous allez vous servir pendant une période supérieure à 12 mois et qui vont vous procurer des avantages économiques futurs. Plus simplement, il faut lister tous les investissements nécessaires au lancement et à la réalisation de votre activité. Ici, on ne doit pas tenir compte des dépenses courantes, qui sont abordées dans la partie « charges prévisionnelles ».

Les biens dont vous allez avoir besoin pour exercer votre activité peuvent être :

  • des biens immatériels : logiciels, brevets, sites internet…
  • et des biens matériels : locaux, aménagement de locaux, outillage, mobilier, matériel informatique, véhicules…

Une fois que ces investissements sont listés, il faut :

  • pour chaque bien acheté : il faut obtenir une évaluation précise de son montant hors taxes, du montant de la TVA et des modalités de paiement (sur la ou les date(s) de règlement),
  • pour chaque biens pris en location ou en crédit-bail : il faut obtenir un évaluation précise du montant du premier loyer et des loyers suivants, des durées de contrat, des modalités de paiement. D’un point de vue comptable, les dépenses relatives aux biens pris en location ou en crédit-bail doivent être inscrites en charges.

Au niveau du compte de résultat prévisionnel, l’impact des investissements acquis est étalé sur plusieurs exercices, au moyen de dotations aux amortissements.

Les charges prévisionnelles

Dans vos charges prévisionnelles, il est nécessaire de lister toutes les dépenses courants, donc autres que les investissements, qui seront nécessaires à l’exercice de votre activité. Il est important de bien évaluer les dépenses à engager dès le démarrage de l’activité (stock de départ, frais divers), les charges ne doivent pas toutes être étalées linéairement sur la durée du prévisionnel. A défaut, plusieurs tableaux financiers prévisionnels, dont le budget de trésorerie, ne seront pas conformes à la réalité.

Voici une liste non exhaustive de charges prévisionnelles :

  • achats de marchandises, de matériaux et de matières premières,
  • achats de fournitures administratives,
  • dépenses de sous-traitance,
  • loyers et charges locatives,
  • honoraires de l’expert-comptable et de l’avocat,
  • cotisations d’assurance,
  • commissions versées à des tiers,
  • dépenses de transport,
  • abonnement téléphone et internet,
  • abonnement électricité, eau, gaz,
  • frais bancaires.

Ensuite, au niveau du personnel et des cotisations sociales, il faut prévoir :

  • le salaire du chef d’entreprise et les cotisations sociales,
  • les salaires bruts versés aux salariés et les cotisations patronales,
  • les dépenses d’intérim,
  • les remboursements de frais,
  • les taxes sur les salaires (taxe d’apprentissage, contribution à la formation professionnelle…).

Concernant la fiscalité, il faut prévoir :

  • la contribution foncière des entreprises,
  • la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (uniquement si le chiffre d’affaires est supérieur à 500 000 euros),
  • les taxes sur les salaires (voir ci-dessus),
  • la taxe sur les véhicules de société (si des véhicules immatriculés dans la catégorie « VP » sont utilisés),
  • la taxe sur la valeur ajoutée,
  • et l’impôt sur les sociétés (si l’entreprise y est soumise).

Reporter vos informations dans les tableaux financiers prévisionnels

Une fois que vous avez collecté toutes vos informations financières prévisionnelles, vous pouvez passer à la construction de votre prévisionnel financier. Pour cela, il convient de reporter les informations collectées dans les tableaux financiers correspondants (compte de résultat, plan de trésorerie, plan de financement…).

Ce sujet est abordé en détail ici : les tableaux financiers prévisionnels.

En général, et pour des raisons pratiques, on utilise une application professionnelle pour construire les tableaux financiers prévisionnels. Cela permet de gagner beaucoup de temps et de réduire considérablement le risque d’erreurs.

Une fois que toutes les informations sont entrées dans l’application, vous pourrez éditer un premier projet de prévisionnel financier, puis étudier l’équilibre financier et la rentabilité de votre future activité. Si nécessaire, des corrections justifiées doivent être apportées au projet.

A lire également sur le prévisionnel :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média