Business plan : 15 questions-réponses pour tout comprendre

Le business plan est LE document incontournable de tout projet d’entreprise (création ou reprise). Son contenu diffère selon les motivations qui poussent l’entrepreneur à l’établir. Cela dit, la structure d’un business plan obéit à certains standards. Il est important de les avoir à l’esprit, afin de produire un bon business plan, c’est-à-dire un document qui va convaincre son lecteur. Voici 15 questions et réponses qui vous permettront de mieux comprendre ce qu’est un business plan :

1. Est-il vraiment obligatoire ?2. A quoi sert-il réellement ?
3. Quand faut-il l’établir ?4. Que contient-il précisément ?
5. Comment le préparer efficacement ?6. Le prévisionnel financier, c’est quoi ?
7. Quels sont ses indicateurs importants ?8. A qui s’adresse-t-il en particulier ?
9. Combien de pages comporte-t-il ?10. A quoi correspond l’executive summary ?
11. Qui doit procéder à sa rédaction ?12. Comment construire ses tableaux financiers ?
13. Faut-il en faire un ou plusieurs ?14. Comment faire pour le présenter ?
15. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Le business plan est-il obligatoire ?

Non, le business plan n’est pas obligatoire. Il n’en demeure pas moins recommandé. Toutefois, si vous recherchez un financement bancaire, sachez que l’établissement financier l’exigera. Même chose si vous envisagez de lever des fonds : le business plan constituera un redoutable et indispensable outil de communication.

Si vous ne vous trouvez pas dans l’une de ces situations, sachez que vous avez tout de même intérêt à établir un business plan. Ce document va vous permettre de clarifier un certain nombre de points et notamment de valider votre principaux choix de création d’entreprise.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : est-ce vraiment nécessaire de faire un business plan ?
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

A quoi sert concrètement un business plan ?

Un business plan a plusieurs objectifs. Tout d’abord, c’est un document qui permet de vous rassurer, porteur de projet. Vous avez normalement défini votre offre de produits et/ou de services et avez vérifié qu’une demande existe bien pour celle-ci (en réalisant, par exemple, une étude de marché). Vous avez donc acquis la certitude que votre projet est viable, mais vous ne savez pas dans quelle mesure. C’est le premier objectif d’un business plan.

Ensuite, et c’est un objectif tout aussi important, votre business plan est un support de communication qui va vous servir à convaincre vos interlocuteurs. Il vous servira à décrocher un prêt bancaire ou à lever des fonds et à faire entrer des investisseurs au capital de votre société. Enfin, le business plan constitue un bon outil de gestion puisqu’il va vous servir de fil directeur une fois l’activité lancée. C’est un excellent carnet de route qui vous permettra de comparer prévisions et réalisations.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : quels sont les objectifs poursuivis par un business plan ?

Quand faut-il faire un business plan ?

En général, on distingue trois types de business plans. Les business plans de création d’entreprise, établis lors de la constitution d’une nouvelle structure. Ici, le créateur part de zéro et doit estimer toutes les données financières de son projet (chiffre d’affaires, charges d’exploitation, etc.).

Ensuite, il existe les business plans de reprise d’entreprise. Ils sont effectués lorsqu’un entrepreneur (ou une société) projette de racheter les titres d’une entreprise existante. Les comptes financiers de l’entreprise cible sont alors repris et font l’objet de projections à plus ou moins long terme. A ce stade, le business plan est indispensable car l’achat de titres est généralement financés au moyen d’un emprunt.

Enfin, il y a les business plans de développement d’activité. Ils concernent les entreprises qui modifient la nature de leur activité (ajout, suppression, changement). Ces projections reprennent les comptes actuels de l’entreprise et prennent en considération les recettes/dépenses engendrées par la nouvelle activité.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Quand faut-il faire un business plan ?

De quoi se compose un business plan ?

Traditionnellement, un business plan se compose de deux parties d’égale importance : la partie financière et la partie économique. Il n’existe toutefois pas de business plan « standard ». Le contenu précis d’un business plan dépend de son destinataire. En fonction de sa nature, certaines informations seront importantes (ou non).

La partie financière comprend des tableaux financiers. On rencontre généralement le bilan prévisionnel, le compte de résultat prévisionnel, le plan de financement prévisionnel, le budget de trésorerie. La partie économique, quant à elle, est plus narrative. Elle contient plusieurs descriptions : offre, marché, concurrence, modèle économique, porteur de projet, équipe…

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Que contient précisément un business plan ?

Comment bien préparer son business plan ?

Un business plan réussi est un business plan bien préparé en amont. La préparation joue un rôle primordial dans la construction d’un produit fini de qualité. Il existe deux moyens pour bien préparer son business plan : réaliser une étude de marché et tenir une check-list des dépenses et recettes du projet.

L’étude de marché va vous permettre valider votre idée de création d’entreprise. Grâce à elle, vous pourrez valider votre offre et vous vous assurez qu’elle rencontrera bien une demande. De façon générale, elle vous permettra de valider votre business model. Enfin, la check-list est un document qui va générer un important travail de réflexion. Vous allez devoir y recenser tous les frais de votre projet et les estimer.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Comment bien préparer un business plan ?

Le prévisionnel financier, qu’est-ce que c’est ?

Le prévisionnel financier correspond à la partie financière du business plan. C’est un volet qui comprend tous les tableaux financiers énumérés précédemment : compte de résultat, bilan, plan de financement, budget de trésorerie…La liste n’est pas exhaustive et elle peut comprendre d’autres tableaux. Chaque tableau a son utilité et le tout forme un ensemble indissociable. Les éléments sont liés et les données reprises à plusieurs endroits.

Le compte de résultat prévisionnel mesure la richesse créée par votre projet sur une période appelé un exercice comptable (12 mois). Le bilan prévisionnel donne une évaluation du patrimoine de votre entreprise à la fin de chaque exercice comptable. Le budget de trésorerie détaille, mois par mois, l’argent dont va disposer votre entreprise (solde de début + entrées – sorties = solde de fin). Enfin, le plan de financement recense les besoins que vous aurez à financer et met en avant les ressources que vous comptez apporter pour les financer.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Qu’est-ce qu’un prévisionnel financier ?

Quels sont les principaux indicateurs financiers d’un business plan ?

Un business plan comprend de nombreuses informations. Certaines sont importantes, d’autres moins. La pertinence des indicateurs financiers dépend de votre interlocuteur. Cela dit, on observe que certaines données ont du sens pour n’importe quel destinataire. Elles figurent donc dans la plupart des business plans de création/reprise d’entreprise.

Il s’agit, par exemple du chiffre d’affaires prévisionnel, du résultat net comptable, de la capacité d’autofinancement (CAF), du besoin en fonds de roulement (BFR), de l’endettement financier, du ratio d’indépendance financière, des apports en capitaux, etc.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Quels sont les indicateurs financiers essentiels d’un business plan ?

Quels sont les destinataires d’un business plan ?

Un business plan peut intéresser 3 types de professionnels. Tout d’abord, il s’agit du porteur de projet, c’est-à-dire vous. Le business plan constitue un outil de gestion essentiel qui vous évitera les mauvaises surprises. Il vous permet de bien chiffrer vos besoins et d’anticiper correctement le lancement de votre activité. Également, il vous rassurera sur la faisabilité et la rentabilité de votre projet.

Ensuite, un business plan s’adresse aux financiers, c’est-à-dire à des prêteurs (banques) ou à des apporteurs de fonds (investisseurs). Il se présente, dans ce cas, différemment. Enfin, un business plan peut avoir pour destinaires des partenaires potentiels. Il a vocation à obtenir des conditions préférentielles (remises, délais de paiement…).

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Quels sont les destinataires d’un business plan ?

Combien de pages un business plan doit-il contenir ?

Aucun standard n’existe en la matière. Encore une fois, tout dépend du destinataire du business plan, c’est-à-dire de la personne à l’attention de laquelle il s’adresse. S’il ne sert qu’au porteur de projet, il peut ne compter que quelques pages. Dans ce cas, il comprend uniquement les tableaux financiers les plus importants : bilan, compte de résultat et plan de trésorerie.

Lorsqu’il est adressé à une banque, il faut notamment ajouter plan de financement ainsi que divers tableaux de calculs (capacité d’autofinancement, ratio d’endettement, capacité de remboursement, etc.). La partie économique doit être rédigée. L’ensemble peut atteindre 10 pages. Enfin, lorsqu’il cible des investisseurs, il doit être complet. Le business plan peut contenir, dans ce cas, entre 20 et 30 pages.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Combien de pages un business plan doit-il contenir ?

A quoi correspond l’executive summary ?

L’executive summary, également appelé « résumé opérationnel », constitue l’accroche de votre business plan. On le compare généralement à une bande annonce de film cinématographique. Elle doit donner envie au lecteur d’aller plus loin et de prendre connaissance de votre projet dans son intégralité.

Ce volet résume les principales caractéristiques et fonctionnalités de votre offre. Il synthétise également les résultats de votre étude de marché et dévoile en quelques lignes votre business model. Il le met en relation avec l’état du marché et la concurrence. Enfin, il récapitule les chiffres clés du projet (chiffre d’affaires, résultat net, capacité d’autofinancement, besoin de financement, besoin en fonds de roulement, etc.).

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Comment rédiger l’executive summary dans un business plan ?

Qui doit rédiger le business plan d’un projet d’entreprise ?

La rédaction d’un business plan incombe normalement au porteur de projet, tant pour la partie financière que pour la partie économique. En théorie, c’est donc lui qui doit se charger de l’établir. Toutefois, en pratique, la construction de ce document peut s’avérer complexe. Par ailleurs, certains porteurs de projets ne disposent pas des compétences suffisantes pour l’établir à eux seuls.

C’est pourquoi, si vous vous trouvez dans ce cas, vous avez la possibilité de vous faire aider par un professionnel. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un expert-comptable. Cet interlocuteur possède toutes les connaissances requises dans le domaine de la création d’entreprise et de la gestion. Il sera le plus à même de vous accompagner dans la réalisation de votre business plan. Mais, quoiqu’il en soit, vous devrez, en tant que porteur de projet, participer activement au montage de votre business plan.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : A qui incombe la rédaction d’un business plan ?

Comment construire les tableaux financiers du business plan ?

Il existe plusieurs solutions pour faire un business plan. Techniquement, vous pouvez le faire vous-même à l’aide d’un tableur (Excel par exemple). Vous avez également la possibilité de télécharger un modèle sur Internet, gratuit ou payant, et de le compléter. Autrement, vous pouvez aussi utiliser un logiciel de business plan. De nombreuses solutions existent, en ligne ou à installer sur ordinateur. Cette solution suppose toutefois que vous ayez les compétences nécessaires pour le construire et/ou le remplir.

Bien évidemment, si vous faites appel à un expert-comptable, vous n’aurez pas à vous en charger. C’est le professionnel qui va se charger de tout. Il dispose d’ailleurs d’un logiciel spécialisé (RCA prévisionnel, Sage Business plan, Gescap…) qui lui permet de générer facilement les tableaux financiers, une fois les données de base renseignées.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Comment choisir une application pour faire son business plan ?

Faut-il faire plusieurs business plans ou un seul suffit ?

En pratique, il faut établir autant de business plans qu’il y a d’interlocuteurs. Et la raison est très simple. En effet, les informations contenues dans votre document vont différer en fonction de son destinataire. Son but étant de convaincre, un business plan doit nécessairement prendre en considération les attentes de son lecteur.

Ainsi, un banquier qui prête de l’argent n’a qu’un seul objectif : se faire rembourser le capital prêté. Il donc sera sensible à la rentabilité de votre affaires et attentif à la capacité de remboursement de votre entreprise. Les investisseurs qui apportent des fonds tablent peuvent avoir plusieurs préoccupations : percevoir des dividendes et/ou réaliser une plus-value. Etc.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Faut-il faire un ou plusieurs business plan(s) ?

Comment présenter un business plan ?

Un business plan se présente d’une certaine façon. Tout d’abord, il doit comporter une page de garde, suivie d’une courte introduction et d’un sommaire complet. L’executive summary doit être inséré à la suite.

La partie économique succède à ce volet. Elle comprend plusieurs parties : présentation du porteur de projet, de l’offre, de l’environnement, du marché, des concurrents, de la stratégie, du business model, des plans d’actions et de l’étude financière du projet.

La présentation du business plan s’achève avec le prévisionnel financier, c’est-à-dire la présentation des tableaux financiers que nous vous avons dévoilés précédemment. Leur nombre dépend, encore une fois, du public visé par le business plan.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Comment présenter un business plan ?

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre dans un business plan ?

Beaucoup d’erreurs sont commises dans les business plans. Les voici, afin que vous puissiez les éviter. Tout d’abord, le premier danger qui vous guette est le « sur-optimisme ». Un excès d’optimisme est mauvais car il va vous amener à sur-estimer votre chiffre d’affaires prévisionnel et contribue à tronquer la rentabilité réelle de votre projet. Cette erreur se corrige facilement avec la réalisation d’une étude de marché.

Ensuite, vous devez veiller à bien estimer votre besoin de financement et également votre besoin en fonds de roulement (BFR). Ces deux données sont fondamentales. Elles représentent les principales causes de disparition des jeunes entreprises. Pour cela, recensez et évaluez avec la plus grande précision possible vos dépenses ainsi que vos investissements. Ne négligez pas non plus vos délais de paiement. Veillez à équilibrer la structure financière de votre entreprise (apports personnels/prêts bancaires).

Enfin, soignez la forme de votre business plan. Présentez votre document sous une forme claire et aérée. Insérez une page de garde et un sommaire, reliez le dossier. Relisez-vous et faites-vous relire à plusieurs reprise. Corrigez toutes les fautes d’orthographe. Et … Entraînez-vous à le présenter à l’oral.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier : Quelles sont les erreurs à éviter dans un business plan ?


Besoin d’un business plan sur mesure ? Faîtes-vous accompagner : J’ai besoin d’un business plan !

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
id, tristique id mi, quis, quis leo. dapibus Praesent Lorem Phasellus