Index » Dossiers par activité » Devenir plombier indépendant : installation et création d’entreprise

Devenir plombier indépendant : installation et création d’entreprise

Vous avez décidé de devenir plombier indépendant pour intervenir pour votre propre compte auprès des particuliers, des entreprises, des administrations… ? Avant de démarrer votre activité, vous devez obtenir les qualifications professionnelles nécessaires puis créer votre entreprise.

Pour ouvrir votre entreprise de plomberie, vous devez prendre remplir toutes les conditions requises pour s’installer à son compte, respecter les législations applicables à ce corps de métier, puis accomplir toutes les démarches de création d’entreprise. Une fois immatriculée, vous pourrez exercer légalement votre activité de plombier indépendant.

Ce dossier vous fournit toutes les informations nécessaires pour devenir plombier indépendant :

Devenir plombier indépendant

Plombier indépendant : la préparation du projet

Pour préparer votre projet d’installation à votre compte, vous devez tout d’abord définir précisément votre domaine d’intervention ainsi que l’organisation de votre entreprise, puis réaliser un prévisionnel financier.

Définir votre domaine d’intervention

Les plombiers font partie des professionnels du bâtiment. Pour affiner votre projet, il est nécessaire de cibler précisément votre secteur d’activité. Ces paramètres peuvent être utilisés :

  • la zone géographique sur laquelle vous souhaitez intervenir,
  • la clientèle : les particuliers, les entreprises, les administrations…
  • le type d’intervention : les travaux d’électricité dans le secteur de la construction neuve et/ou dans le secteur de la rénovation d’habitation, les dépannages…
  • la collaboration : travail en direct avec des clients et/ou travail en sous-traitance,
  • la spécialité : pose de pompes à chaleur, chauffagiste, intervention sur des constructions neuves, intervention sur des rénovations, missions d’entretien…

Définir l’organisation de votre entreprise

Pour préparer et affiner votre projet, il faut aborder tous les sujets importants et apporter des solutions. Voici une liste de questions récurrentes :

  • Quel est le plan d’action pour trouver des clients ? Comment comptez-vous communiquer ? avez-vous besoin d’un site internet ? Quel est le budget publicité à prévoir ?
  • Envisagez-vous de travailler en sous-traitance ? Si oui, quelles sont les conditions ?
  • Quels seront les prix proposés aux clients ?
  • Où sera installée votre entreprise ? Avez-vous besoin de trouver un local ? Le cas échéant, avez-vous des pistes ?
  • Quel véhicule allez-vous utiliser par travailler ? Quel budget faut-il prévoir ?
  • Quel est le matériel dont vous avez besoin pour travailler ? Quel budget faut-il prévoir ?
  • Auprès de quels fournisseurs allez-vous vous approvisionner ?
  • Avez-vous besoin d’embaucher des salariés ?

Faire un prévisionnel financier

La réalisation d’un prévisionnel financier permet d’étudier l’aspect financier de votre projet, notamment d’un point de vue trésorerie et rentabilité.

Dans le cadre de ce travail, il va falloir s’interroger sur le chiffre d’affaires que vous prévoyez de réaliser et sur toutes les dépenses que vous devrez supporter pour exercer votre métier. Également, vous allez devoir budgétiser les investissements de départ. Enfin, il conviendra de calculer les impôts et les cotisations sociales que vous devrez payer.

Le prévisionnel vous permet d’estimer vos futurs revenus en fonction des hypothèses que vous avez retenu. De plus, les informations du prévisionnel pourront vous aider à choisir votre statut juridique et votre régime fiscal.

Les qualifications nécessaires pour devenir plombier indépendant

Pour devenir plombier indépendant, la détention d’une qualification professionnelle adéquate est nécessaire. Ensuite, une expérience solide est préférable avant de travailler pour son propre compte. Enfin, il faut posséder toutes les qualités requises pour travailler à son compte (qualités humaines et managériales, sens commercial, connaissances en gestion…).

Pour devenir plombier indépendant, il faut détenir les qualifications professionnelles nécessaires. Voici les principales qualifications qui préparent au métier de plombier :

  • CAP Installateur sanitaire,
  • BEP Techniques des installations sanitaires et thermiques, 
  • BTS Fluides, énergies, environnements, option sanitaire et thermique.

Si vous voulez créer une entreprise ayant une activité de plomberie et de chauffagiste, il faut également détenir un diplôme ou une qualification professionnelle de chauffagiste.

Ensuite, si vous créez une entreprise de plomberie avec d’autres associés, il faut qu’au moins un des associés de la société détienne la qualification professionnelle requise.

Autre point important vis-à-vis des clients pour un plombier indépendant : être porteur de signes de qualité « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement). Ainsi, les clients particuliers qui font appel à vos services pourront bénéficier des aides de l’État pour certains travaux.

Enfin, il est nécessaire de suivre un stage de préparation à l’installation. Ce stage est actuellement obligatoire. La loi PACTE, qui devrait bientôt entrer en vigueur, prévoit de rendre facultatif le suivi de ce stage.

Le statut juridique et le régime fiscal pour l’entreprise de plomberie

Le choix du statut juridique et du régime fiscal sont importants pour n’importe quel créateur d’entreprise. 

Le plombier indépendant qui travaille seul

Si vous démarrez votre activité seul, vous disposez de 4 possibilités pour le statut juridique de votre entreprise : l’entreprise individuelle, l’EIRL, l’EURL et la SASU. Ce tableau vous propose une comparaison simplifié entre ces statuts juridiques :

 Entreprise IndividuelleEIRLEURLSASU
ResponsabilitéIllimitéeLimitée au patrimoine affectéLimitée aux apportsLimitée aux apports
Formalités de créationDéclaration d’activitéDéclaration d’activité + déclaration d’affectationConstitution d’une société (rédaction de statuts, apports, publication d’un avis de constitution…).Constitution d’une société (rédaction de statuts, apports, publication d’un avis de constitution…).
Sécurité sociale du dirigeantSécurité sociale des indépendantsSécurité sociale des indépendantsSécurité sociale des indépendantsRégime général de la sécurité sociale
Imposition des bénéficesImpôt sur le revenuImpôt sur le revenu ou option pour l’impôt sur les sociétésImpôt sur le revenu ou option pour l’impôt sur les sociétésImpôt sur les sociétés ou option pour l’impôt sur le revenu pendant 5 exercices maximum
Versement de dividendes et traitementImpossiblePossible en cas d’option pour l’impôt sur les sociétés. Cotisations sociales sur une partie des dividendesPossible en cas d’option pour l’impôt sur les sociétés. Cotisations sociales sur une partie des dividendesPossible en cas d’option pour l’impôt sur les sociétés. Pas de cotisations sociales sur les dividendes
Statuts possibles pour le conjointConjoint collaborateur ou conjoint salariéConjoint collaborateur ou conjoint salariéConjoint collaborateur (si gérant associé unique), conjoint associé ou conjoint salariéConjoint associé ou conjoint salarié

Besoin d'aide pour choisir votre statut juridique ? Notre partenaire peut vous aider : Choisir mon statut juridique

Cette publication propose une étude détaillée : Le statut juridique quand on crée seul son entreprise.

Le plombier indépendant qui s’associe avec d’autres professionnels

Si vous créez votre entreprise avec d’autres associés, vous vous orienterez vers la création d’une SARL ou d’une SAS.

Le lien suivant vous propose une étude comparative entre ces deux statuts juridiques : Comparatif SARL / SAS.

Le régime fiscal de l’entreprise de plomberie

Plusieurs régimes fiscaux sont possibles pour le plombier indépendant. Les options possibles dépendent du statut juridique de l’entreprise. Voici les règles :

  • En entreprise individuelle : vous êtes obligatoirement à l’IR,
  • En EIRL et en EURL : vous êtes à l’IR mais vous pouvez opter pour l’IS,
  • En SASU, en SARL, en SAS : vous êtes à l’IS mais vous pouvez opter pour l’IR pendant 5 exercices maximum.

Enfin, le régime micro-entreprise est accessible aux entreprises individuelles, EIRL et EURL avec un gérant associé unique personne physique, à condition de ne pas avoir opté pour l’IS.

Le régime fiscal de la micro-entreprise permet de s’installer à son compte très simplement. En contrepartie, ce régime peut présenter des inconvénients, comme l’absence de déductibilité des charges par exemple (le bénéfice est calculé forfaitairement d’après les recettes).

Afin d’appréhender correctement le choix de votre régime fiscal, nous vous conseillons de lire cette publication : IR ou IS ?

La création et l’immatriculation d’une entreprise de plomberie

Afin d’immatriculer votre entreprise de plomberie, vous devez réaliser plusieurs démarches. Ensuite, vous devez souscrire les assurances professionnelles nécessaires pour exercer votre métier en toute légalité et avec sécurité.

Les formalités d’immatriculation de l’entreprise

Les démarches à accomplir pour demander l’immatriculation de votre entreprise de plomberie dépendent de votre statut juridique.

Pour vous informer à propos des formalités de création d’entreprise, nous vous invitons à consulter le dossier qui vous concerne : Entreprise individuelleEIRL – EURL – SASU – SARLSAS.

Notre partenaire de confiance se charge de toutes vos démarches pour créer votre entreprise de plomberie :

Ouvrir une entreprise de plomberie

Les assurances professionnelles du plombier indépendant

De nombreuses garanties sont nécessaires pour exercer le métier de plombier indépendant, certaines sont même obligatoires. La souscription d’un contrat global d’assurance multirisque professionnel est nécessaire et votre assureur saura vous conseiller sur les garanties à souscrire.

La loi impose aux professionnels du bâtiment, dont font partis les plombiers indépendants, de souscrire une assurance garantie décennale. Cette garantie couvre les vices et les dommages pouvant affecter la solidité d’un ouvrage et de ses équipements indissociables, ou de le rendre inhabitable ou impropre à son usage.

À lire également sur Le coin des entrepreneurs :


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.




Poster un commentaire

Pour obtenir une réponse rapide, nous vous conseillons de poser vos questions sur notre chat (en bas à droite). Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
ut at risus Phasellus nunc consectetur mi, ante.