Créer une entreprise de peinture en bâtiment : le guide

Le métier de peintre en bâtiment est une profession artisanale. L’activité consiste à recouvrir d’un revêtement de peinture les murs et les plafonds des habitations, des locaux et des immeubles. Pour créer et ouvrir une entreprise de peinture en bâtiment, il faut accomplir plusieurs démarches et détenir les qualifications professionnelles adéquates. Ensuite, l’exercice de l’activité est concerné par la réglementation applicable aux métiers du bâtiment.

Ce guide vous explique tout ce qu’il faut savoir pour créer et ouvrir son entreprise de peinture en bâtiment :

créer une entreprise de peinture en bâtiment

Le métier de peintre en bâtiment : présentation, chiffres, code APE

Le peintre en bâtiment est un professionnel dont le métier consiste à effectuer des travaux de revêtement de peinture les murs et les plafonds des habitations, des locaux et des immeubles. L’activité de peinture en bâtiment a une nature artisanale lorsque l’entreprise compte moins de 10 salariés, et commerciale si elle compte plus de 10 salariés. L’accès au métier est réglementé, des qualifications ou des conditions d’expérience sont nécessaires pour l’exercer.

Le code APE des entreprises de peinture en bâtiment est le suivant : 43.34Z Travaux de peinture et vitrerie.

La convention collective applicable à ce secteur d’activité est la suivante : Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment visées par le décret du 1er mars 1962 (jusqu’à 10 salariés). Cette convention est consultable sur le site internet Legifrance.gouv.fr.

L’entrepreneur qui s’installe à son compte en tant que peintre en bâtiment de détenir plusieurs compétences, au-delà de son savoir-faire professionnel :

  • des connaissances en gestion d’entreprise, pour élaborer ses budgets, ses devis et ses factures, et également s’approvisionner en matériaux tout en tenant les objectifs de marge,
  • des qualités relationnelles et commerciales pour conclure des contrats de chantier avec les prospects,
  • et des qualités d’organisation (planification des chantiers, gestion des délais d’approvisionnement) et de management (en présence de personnel).

Nos autres guides des métiers du bâtiment :

MenuisierPlombierCouvreurÉlectricienMaçonCarreleur

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Les qualifications pour devenir peintre en bâtiment indépendant

Seules les personnes qui détiennent une qualification professionnelle adéquate, ou qui justifient d’une expérience professionnelle suffisante, peuvent ouvrir une entreprise de peinture en bâtiment. Voici les conditions de qualifications :

  • Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) peintre applicateur de revêtements,
  • Bac professionnel aménagement-finition du bâtiment à dominance peinture, vitrerie et revêtement, ou plâtrerie et peinture,
  • Brevet de technicien supérieur (BTS) aménagement et finition, enveloppe du bâtiment, architecte d’intérieur,
  • Licence professionnelle métiers du BTP, chargé d’affaires en peinture, aménagement et finition.

À défaut de détention d’un tel diplôme, les professionnels qui justifient d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans l’exercice de ce métier peuvent également se mettre à leur compte en qualité de peintre en bâtiment.

Le business plan de création d’une entreprise de peinture en bâtiment

Un business plan traduit le plan du projet, il se construit progressivement. Nous vous expliquons ci-dessous les principales phases. Pour plus d’informations : faire un business plan par étape.

La préparation du projet

Tout d’abord, le business plan doit présenter le projet de création d’entreprise (étude de marché, présentation de l’offre de services, indication du périmètre d’intervention et de clientèle ciblée, présentation des participants…

Dans le cadre de la création d’une entreprise de peinture en bâtiment, il est notamment important de s’assurer :

  • Qu’un marché d’une taille suffisante existe dans le périmètre géographique visé et qu’il ne soit pas saturé, c’est-à-dire qu’il n’existe pas un tel niveau de concurrence de sorte qu’il soit quasiment impossible de s’y insérer sans adopter un positionnement totalement différent de celui des autres entreprises de peinture.
  • Que les participants au projet (entrepreneurs et employés) ont toutes les compétences pour lancer l’activité et la développer. Le savoir-faire technique est normalement maîtrisé par l’entrepreneur.
  • Que l’offre de services proposée répond aux attentes de la clientèle ciblée.

Les objectifs de chiffre d’affaires

Le business plan doit préciser quels sont les objectifs de chiffre d’affaires prévisionnel, puis expliquer comment ces montants ont été estimés. Les objectifs doivent être cohérents par rapport aux moyens déployés sur le projet. Pour travailler sur le chiffre d’affaires, il est possible d’estimer un nombre de chantier par an, ainsi qu’un budget moyen par chantier. L’expérience de l’entrepreneur peut faciliter les estimations.

Nous vous proposons une méthode pour avancer sur ce sujet dans ce dossier : fixer ses objectifs de CA.

Les investissements et les dépenses

Pour lancer une entreprise de peinture en bâtiment, des investissements de départ seront nécessaires. Les principaux besoins sont : les véhicules professionnels pour transporter le matériel et se rendre sur les chantiers, le local professionnel pour stocker le matériel et les véhicules, et éventuellement recevoir les clients, ainsi que l’outillage professionnel (échafaudage, échelles, pulvérisateur de peinture, ponceuses girafes…)

Ensuite, dans le cadre de son activité, l’entreprise aura des dépenses régulières qu’il convient de budgétiser. Il s’agit notamment des dépenses suivantes : achats de peinture et autres matériaux, petit matériel ou outillage, vêtement de travail, entretien des véhicules et du local, frais de gestion (comptabilité, compte bancaire), assurances professionnelles, frais de déplacements.

La rédaction du business plan

Le business plan est un document qui prévoit le plan du projet. Il est rédigé par écrit, sous la forme d’un rapport, qui reprend :

  • la présentation du projet de l’entrepreneur : marché, métier, clientèle, concurrence, offre de services, stratégie…
  • puis son étude financière avec un compte de résultat prévisionnel (permettant de calculer la rentabilité), un plan de financement (permettant de valider la faisabilité financière) et un budget de trésorerie (permettant de vérifier l’équilibre financier).

La création d’une entreprise de peinture en bâtiment

Des démarches d’immatriculation sont nécessaires pour créer une entreprise de peinture en bâtiment, ce qui lui permettra d’obtenir une existence légale. Ensuite, les professionnels du bâtiment doivent obligatoirement souscrire une assurance professionnelle. Enfin, un label RGE peut être sollicité.

L’immatriculation de l’entreprise de peinture

Les formalités à effectuer pour procéder à l’immatriculation de l’entreprise dépendent de sa forme juridique. Pour vous informer à ce propos, nous vous invitons à consulter notre guide des formalités de création d’entreprise.

Le peintre en bâtiment est un artisan, il doit donc demander son inscription de l’entreprise à la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA).

Les assurances professionnelles obligatoires

Avant l’ouverture de tout chantier, un carreleur indépendant doit justifier d’une assurance de responsabilité civile professionnelle. Cette assurance doit être souscrite avant l’ouverture du premier chantier.

Ensuite, dans le secteur du bâtiment, en cas d’intervention sur des chantiers de gros œuvres et de construction, une assurance responsabilité civile décennale est obligatoire.

L’obtention du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)

L’entrepreneur peut suivre une formation auprès d’un organisme agréé dans le but d’obtenir le label RGE. Celui-ci permet aux clients de bénéficier des aides de l’État sur certains travaux. La certification est également un élément positif aux yeux des clients car elle valorise le savoir-faire de l’entreprise.

La réglementation pour exercer l’activité de peintre en bâtiment

Pour exercer son activité de peinture en bâtiment, l’entreprise doit se conformer à toute la réglementation qui lui est applicable.

Sécurité des travailleurs sur les chantiers et prévention des risques

L’employeur est tenu de mettre en œuvre les principes généraux de prévention sur les chantiers qui sont prévus par le Code du travail. Le respect des normes de sécurité des échafaudages, des équipements de travail en hauteur et des bonnes pratiques professionnelles est primordial pour les entreprises de peinture.

Les travaux de ponçage de surfaces, préalable aux travaux de peinture, peuvent entraîner la production et le risque d’inhalation de poussières nocives, de même que le décapage de peintures anciennes contenant des produits dangereux.

Enfin, les produits utilisés par une entreprise de peinture peuvent présenter des dangers en termes de sécurité mais aussi d’impacts environnementaux. En effet, la présence de fortes quantités de solvants dans ces peintures et vernis induit des risques chimiques. Il convient donc de prendre des précautions pour leur stockage, leur utilisation et leur élimination en tant que déchets.

Demander la carte BTP pour les salariés de l’entreprise

En tant qu’employeur, l’entreprise de peinture en bâtiment doit demander une carte BTP pour chacun de ses salariés qui accomplit, dirige ou organise des travaux de bâtiment. Vous obtiendrez toutes les informations nécessaires à ce sujet ici : la carte BTP.

Délivrer une autorisation de conduite à chaque salarié qui utilise des engins de chantier

L’entreprise doit délivrer une autorisation de conduite à chaque salarié qui utilise des engins automoteurs ou des appareils de levage sur les chantiers (chariot élévateur par exemple…). Avant de délivrer cette autorisation, l’entreprise doit évaluer l’aptitude du salarié à conduire de tels engins en toute sécurité.

Informer les consommateurs sur les prix des prestations

L’arrêté du 24 janvier 2017 (consultable ici) impose des règles d’information aux professionnels qui réalisent certaines prestations de dépannage, de réparation et d’entretien dans les secteurs du bâtiment et de l’équipement de la maison.

Avant la conclusion du contrat, les informations suivantes doivent être fournies au client :

  • le ou les taux horaires de main-d’œuvre toutes taxes comprises (TTC) ;
  • les modalités de décompte du temps estimé ;
  • le cas échéant, les prix TTC des différentes prestations forfaitaires proposées, notamment les prix au mètre linéaire ou au mètre carré ;
  • le cas échéant, les frais de déplacement ;
  • le caractère payant ou gratuit du devis, et, le cas échéant, le coût d’établissement du devis ;
  • le cas échéant, toute autre condition de rémunération.

Respecter les normes de sécurité et d’accessibilité (ERP)

Les établissements qui reçoivent du public sont tenus de respecter un certain nombre de normes de sécurité et d’accessibilité. Ces normes sont consultables ici : ERP Service-public.fr.

Préparer son projet avec Le Coin des Entrepreneurs

Pour vous aider dans la construction de votre projet d'ouverture de votre entreprise de bâtiment, Le Coin des Entrepreneurs vous propose un outil digital complet et gratuit afin de vous accompagner. Notre application vous permet notamment de :
  • préparer votre projet de création d'entreprise,
  • vous informer sur votre secteur d'activité et les aides à la création d'entreprise
  • faire votre prévisionnel financier,
  • réaliser un business plan complet et téléchargeable,
  • travailler sur vos choix de création d'entreprise (statut juridique, fiscalité, protection sociale),
  • valider votre projet et vous faire accompagner.
Pour utiliser notre application, il vous suffit de créer votre compte : je m'inscris sur Le Coin des Entrepreneurs.

Pierre Facon

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs
Média online de référence sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise, et application en ligne d'aide à la création / reprise d'entreprise.
Conseiller et expert en création d’entreprise. J'accompagne de nombreux entrepreneurs dans la mise en place de leurs projets.



Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs