Réaliser son business plan : toutes les étapes

Le business plan est un outil très important pour le créateur d’entreprise et pour ses futurs partenaires. D’abord, il permet de construire le plan d’un projet, de vérifier sa faisabilité technique et financière, de fixer vos objectifs et de définir votre stratégie. Il est très important que vous élaborez vous-même votre business plan. Aucun conseiller ne doit le réaliser à votre place, et vous ne devez éviter les modèles téléchargeables.

Le Coin des Entrepreneurs vous propose une démarche étape par étape pour réaliser votre business plan et vous fournit plusieurs conseils pour vous aider à avancer :

  1. Les étapes de réalisation d’un business plan
  2. La présentation du projet et de l’équipe projet
  3. L’étude de marché, la concurrence et les clients
  4. Le positionnement et l’offre de produits / services
  5. Les objectifs, le plan d’action et les moyens nécessaires
  6. Le financement, le local et les choix de création d’entreprise
  7. L’étude financière du business plan : le prévisionnel
  8. Dernière étape : la validation du business plan
business plan étapes

Les étapes de réalisation d’un business plan

Un business plan se rédige progressivement, et se met à jour continuellement. Pour aborder le business plan de manière organisée, vous devez avancer par étape. Nous vous proposons ci-dessous une démarche possible pour réaliser votre business plan :

  • La présentation du projet et de l’équipe
  • L’étude de marché et de la concurrence
  • Le positionnement et l’offre de produits / services
  • Les objectifs, le plan d’action et les moyens nécessaires
  • Le financement, le local et les choix de création d’entreprise
  • L’étude financière du business plan : le prévisionnel
  • Dernière étape : la validation du business plan
Nos outils en ligne pour vous accompagner

La présentation du projet et de l’équipe

La première étape du business plan est de présenter le projet globalement, ainsi que les créateurs d’entreprises et les partenaires qui y participent.

La présentation du projet consiste à expliquer succinctement en quoi il consiste. Ici, il ne s’agit pas d’entrer dans les détails, quelques lignes suffisent. Cette première partie permet à tous les destinataires de votre business plan de comprendre en quoi consiste votre projet. Vous devez notamment évoquer :

  • la nature de votre projet et l’offre que vous comptez proposer,
  • le secteur d’activité et le potentiel de votre projet,
  • les besoins liés à votre projet.

Ensuite, il faut présenter l’équipe que vous constituez dans le cadre de votre projet. Cet élément très important à plusieurs niveaux. Avoir une bonne idée ne suffit pas, il faut également réunir les bonnes personnes pour la mettre en œuvre. Les créateurs d’entreprises doivent détenir, ensemble, toutes les compétences requises par le projet, et partager la même vision. Si vous envisagez de rencontrer des investisseurs, c’est une critère très important pour eux.

L’étude de marché, la concurrence et les clients

Au niveau de cette étape, vous allez devoir rechercher des informations précises sur votre marché et sur vos concurrents. Il faut veiller à ne pas sélectionner un secteur trop large : votre business plan doit aborder uniquement le marché ciblé (activité précise, secteur géographique, type de clients…). N’oubliez pas d’évoquer les tendances et les prévisions, ainsi que, le cas échéant, le cadre réglementaire de votre secteur d’activité.

Nous évoquons ce sujet important dans ce dossier : l’étude de marché.

Ensuite, vous devez expliquer quel est le segment de clientèle que vous visez : les profils détaillés des clients, leurs besoins et leurs motivations, leurs critères d’achat, leurs habitudes de consommation, leur localisation, leur budget…Votre cible de clients doit être précise. Dans le cas contraire, vous devez la segmenter en plusieurs catégories.

Enfin, l’analyse de vos concurrents est un travail important dans le cadre de l’élaboration de votre business plan. Elle vous permet de mettre en évidence les opportunités qui se présentent à vous. Les faiblesses détectées chez vos principaux concurrents vous permettront de justifier les avantages concurrentiels sur lesquels vous souhaitez vous appuyer. Il est important de vous focaliser sur vos principaux concurrents.

Le positionnement et l’offre de produits / services

Le travail de positionnement est directement lié à l’étape précédente. En présence de concurrents, vous devez rechercher un positionnement différent. Ce réflexe est très important pour que votre entreprise crée de la valeur. À défaut, vous ajouterez une offre supplémentaire sur le marché et similaire à ce qui existe déjà. Une forte concurrence est destructrice de valeur : les prix seront tirés vers le bas et il faudra mettre d’avantage de moyens en œuvre pour vendre vos produits ou services.

Pour qu’elle soit performante, votre offre de produits ou de services doit :

  • répondre aux besoins des segments de clients que vous visez et à leurs critères de choix,
  • et se différencier des offres concurrentes, en exploitant un ou plusieurs de leurs faiblesses.

L’explication de votre positionnement et la description détaillée de votre offre de produits ou de services (caractéristiques, prix, processus de vente, service client…) sont des éléments très importants de votre business plan.

Les objectifs, le plan d’action et les moyens nécessaires

Dans votre business plan, vous devez déterminer les objectifs précis que vous ambitionnez d’atteindre. Ces objectifs peuvent être quantitatifs ou qualitatifs, et ils doivent se rattacher à une période que vous déterminez. Par exemple :

  • réaliser 100 000 euros de chiffre d’affaires par mois à compter de la deuxième année d’activité,
  • avoir le service qui enregistre le meilleur taux de satisfaction sur le marché,
  • obtenir 10 nouveaux clients par mois,
  • intervenir dans un rayon de 100 kilomètres au bout de 6 mois

Un objectif doit être mesurable, défini dans le temps et réalisable (ce qui ne signifie pas qu’il ne doit pas être ambitieux). Ensuite, vous devez concevoir un plan d’action afin d’expliquer comment vous comptez vous y prendre pour atteindre les objectifs fixés, et déterminer quels sont les moyens à mobiliser pour réaliser chaque action prévue.

Au niveau des besoins, nous vous conseillons de collecter un maximum d’informations auprès de vos futurs fournisseurs. Cela vous permet d’obtenir une estimation précise du budget à prévoir et des modalités qui seront appliquées. Concernant les investissements, des devis sont nécessaires. Si vous avez besoin d’un financement, ces documents seront demandés par l’établissement bancaire.

Le financement, le local et les choix de création d’entreprise

Votre business plan doit présenter plusieurs éléments importants de votre future entreprise :

  • votre local professionnel : choix, caractéristiques, zone de chalandise…
  • le financement du projet,
  • le statut juridique de votre future entreprise et son organisation,
  • les choix effectués au niveau fiscal.

Il s’agit ici d’évoquer la configuration de votre future entreprise, le financement du projet et l’installation de l’activité.

Concernant le financement, vous devez expliquer quelles sont les ressources que vous allez mobiliser pour financer vos dépenses et vos investissements. En l’absence de ressources financières suffisantes, votre projet ne peut pas voir le jour. Sa faisabilité financière n’est pas validée.

Ensuite, il est très important d’expliquer où va se dérouler l’exercice de votre activité. Si vous avez déjà ciblé un local, il faut le présenter dans votre business plan : lieu d’implantation, zone de chalandise, caractéristiques et équipements présents, travaux à prévoir, capacité… Le local choisi doit être compatible avec votre projet et les objectifs que vous vous êtes fixés.

Enfin, les choix de création d’entreprise sont un sujet sur lequel vous ne devez pas hésiter à vous faire accompagner par un professionnel. De plus, les options que vous choisissez auront un impact sur votre prévisionnel financier.

L’étude financière du business plan : le prévisionnel

Enfin, le business plan comporte une partie consacrée à l’étude financière de votre projet. L’objectif est de proposer une analyse comptable à travers différents tableaux : un compte de résultat, un bilan, un tableau de trésorerie et un plan de financement. Cette étude est généralement élaborée sur une période de trois ans.

Le compte de résultat prévisionnel

Ce tableau recense l’ensemble des produits (chiffre d’affaires, autres revenus) et des charges (achats, salaires, frais généraux, impôts, cotisations sociales…) prévus dans le cadre de votre projet. Il met notamment en évidence votre rentabilité, avec le calcul du résultat net.

Le compte de résultat vous servira à vérifier si votre projet est rentable.

Le tableau de trésorerie

Le budget de trésorerie analyse l’évolution de votre trésorerie mois par mois, sur toute la durée de vos prévisions. On y retrouve l’ensemble des encaissements et des décaissements relatifs à votre projet.

Le tableau de trésorerie vous permet de vérifier que votre entreprise est en mesure de payer toutes les dépenses prévues.

Le plan de financement

Ce tableau recense l’ensemble des besoins de financement et des ressources financières apportées pour financer les besoins. Il est important que votre plan de financement soit équilibré, c’est-à-dire que les ressources sont suffisantes pour couvrir tous les besoins du projet.

Le plan de financement vous permet de vous vérifier la faisabilité financière de votre projet.

Le bilan prévisionnel

Bien qu’il soit important, le bilan n’est toutefois pas l’élément le plus consulté dans un prévisionnel. Les éléments les plus importants ont déjà été mis en évidence dans les précédents tableaux. Le bilan est l’état patrimonial de votre entreprise à un instant précis (la date de clôture de chaque exercice).

La construction du prévisionnel financier

Pour réaliser le prévisionnel financier, il est quasiment indispensable de s’appuyer sur un logiciel ou une application. Sans cela, vous devrez construire vous-même les tableaux et réaliser de nombreux calculs. Le risque d’erreur sera très important. De plus, chaque modification nécessitera un travail conséquent.

En utilisant une application ou un logiciel, votre travail va consister :

  • à reprendre vos hypothèses de chiffre d’affaires,
  • à recenser l’ensemble des dépenses et des investissements nécessaires au lancement de votre projet,
  • à mobiliser les ressources financières pour financer vos besoins (apports, prêts, subventions…),
  • et à intégrer toutes ces informations dans l’application ou le logiciel utilisé.

Ensuite, vos tableaux financiers seront complétés automatiquement. Vous pourrez vérifier :

  • que votre projet génère des bénéfices, en vérifiant que le résultat net de votre compte de résultat soit positif,
  • que votre financement est équilibré, en vérifiant, dans votre plan de financement, que vos ressources financières permettent de financer tous vos besoins,
  • que votre trésorerie est positive, en vérifiant que le solde est systématiquement positif au niveau de votre tableau de trésorerie.

Dernière étape : la validation du business plan

La validation d’un business plan se fait par étape, et avec différents interlocuteurs.

Valider la préparation du projet

L’un des points les plus importants est de valider votre positionnement et votre offre auprès de vos futurs clients. Il doit s’agir de votre priorité numéro un. Les sondages et les échanges directs sont très importants, de même que les tests. Pour que votre business fonctionne, votre offre doit correspondre aux attentes de la clientèle. S’il y a bien un élément indispensable à valider, c’est celui-là.

Ensuite, vous pouvez échanger avec des entrepreneurs, des conseillers en création d’entreprise et des proches. N’hésitez pas à solliciter un maximum d’avis par rapport à votre projet. Cela vous permet d’obtenir des analyses de la part de personnes extérieures qui n’ont aucun rapport avec votre projet. Les retours peuvent être intéressants sur les sujets liés au choix de votre local, à votre marché en général et à vos concurrents, ou encore à la constitution de votre équipe projet.

Le financement, le montage juridique et les choix fiscaux peuvent être validés par votre expert-comptable ou votre conseiller en création d’entreprise. Il s’agit d’éléments techniques sur lesquels l’expertise d’un professionnel est la bienvenue.

Valider l’étude financière du business plan

Le meilleur interlocuteur pour valider le prévisionnel financier intégré dans votre business plan est votre expert-comptable. Ce professionnel est particulièrement compétent en analyse comptable, financière et fiscale. Il pourra donc valider un certain nombre d’éléments financiers importants :

  • l’équilibre financier de votre projet et de son plan de financement,
  • l’évaluation de tous les éléments chiffrés incorporés dans le prévisionnel,
  • l’estimation des impôts, des taxes et des cotisations sociales,
  • la cohérence des tableaux financiers (compte de résultat, bilan, tableau de trésorerie…).

Lorsque le prévisionnel comporte des erreurs, l’expert-comptable peut le retravailler pour vous proposer des tableaux corrigés. Il vous suffira ensuite de les incorporer dans votre business plan à la place des précédents.

Pierre Facon

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs
Média online de référence sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise, et application en ligne d'aide à la création / reprise d'entreprise.
Conseiller et expert en création d’entreprise. J'accompagne de nombreux entrepreneurs dans la mise en place de leurs projets.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs