Créer une entreprise de consultant : tout ce qu'il faut savoir
Index » Fiches activités » Créer une entreprise de consultant : comment faire ?

Créer une entreprise de consultant : comment faire ?

Pour créer une entreprise de consultant afin de pouvoir exercer votre activité en indépendant, vous devez procéder par étape : faire un prévisionnel simplifié, effectuer vos choix de création (statut juridique et régime fiscal), immatriculer votre entreprise puis démarrer votre activité.

Dans ce dossier, nous vous donnons plusieurs explications et conseils pour créer une entreprise de consultant :

Comment créer une entreprise de consultant ?

Faire un prévisionnel financier simplifié

Avant de créer une entreprise de consultant, il est préférable de réaliser un prévisionnel. Ce travail permet de simuler vos futurs revenus professionnels en fonction des missions prévues.

Pour commencer, il est rarement nécessaire de s’attarder sur la présentation textuelle du projet, l’étude du marché, la description de vos services… Démarrer une activité de consultant est un projet simple, seules les projections financières sont réellement utiles.

Concernant la réalisation du prévisionnel, il faut faire simple. Un compte de résultat prévisionnel et un tableau de trésorerie suffisent. Le compte de résultat permet de calculer vos revenus potentiels. Le tableau de trésorerie permet de déterminer à quel moment vous pouvez sortir des revenus, et dans quelles proportions.

Voici les étapes à suivre pour faire votre prévisionnel :

  1. Définir le chiffre d’affaires potentiel sur la période et le répartir mois par mois ;
  2. Lister et chiffrer toutes les dépenses professionnelles : frais de déplacement, dépenses d’équipement, frais administratifs… ;
  3. Budgétiser les rémunérations et les cotisations sociales ;
  4. Déterminer le résultat imposable et calculer l’impôt sur les bénéfices ;
  5. Répartir mois par mois tous vos encaissements et vos décaissements.

Par ailleurs, si vous n’avez aucune idée de chiffre d’affaires potentiel, l’objectif du prévisionnel consistera à calculer votre seuil de rentabilité. Ce seuil correspond au chiffre d’affaires à atteindre pour être avoir un résultat à l’équilibre, c’est-à-dire pour financer toutes vos charges (dépenses, revenus, charges sociales).

Enfin, pour finaliser votre prévisionnel, vous devez avoir effectué vos choix de création (statut juridique, régime fiscal). Il doit donc être terminé lorsque ces choix sont arrêtés.

Choisir votre statut juridique, votre fiscalité et votre régime social

Quel statut juridique pour créer une entreprise de consultant ?

Vous disposez de plusieurs options possibles pour créer une entreprise de consultant. Voici les statuts juridiques envisageables :

Le tableau suivant vous propose une comparaison détaillée entre ces quatre possibilités : Tableau comparatif EI / EIRL / EURL / SASU.

Quel régime fiscal pour l’entreprise du consultant indépendant ?

Le régime fiscal de l’entreprise dépend de son statut juridique. En effet, la forme juridique détermine vos possibilités en matière de fiscalité. Voici les règles :

  • Une entreprise individuelle sans option pour l’EIRL est obligatoirement à l’IR (Impôt sur le Revenu),
  • Une entreprise individuelle avec option pour l’EIRL est à l’IR. Toutefois, une option pour l’IS (Impôt sur les sociétés) est possible.
  • Une EURL est à l’IR. Toutefois, une option pour l’IS (Impôt sur les sociétés) est possible.
  • Une SASU est à l’IS. Toutefois, une option pour l’IR pendant cinq exercices maximum est possible.

Quel régime de sécurité sociale pour le consultant indépendant ?

Comme le régime fiscal, le régime de sécurité sociale du consultant indépendant dépend du statut juridique de l’entreprise. Voici les règles :

  • Le consultant est affilié au régime social des travailleurs indépendants lorsqu’il exerce en entreprise individuelle, en EIRL ou en EURL,
  • Le consultant est affilié au régime général de la sécurité sociale lorsqu’il exerce en SASU.

Tableau récapitulatif des choix pour créer une entreprise de consultant

EI EIRL EURL SASU
Type d’entreprise Exercice en nom propre Exercice en nom propre Exercice en société Exercice en société
Responsabilité Illimitée Limitée au patrimoine affecté Limitée aux apports Limitée aux apports
Imposition des bénéfices IR IR ou IS IR ou IS sur option IS ou IR sur option pendant 5 exercices maximum
Régime micro-entreprise Possible Possible Possible si le gérant associé unique est une personne physique Impossible
Régime social du dirigeant Travailleur indépendant Travailleur indépendant Travailleur indépendant (à condition d’être associé + gérant) Régime général de la Sécurité sociale

Immatriculer votre entreprise de consultant

Lorsque votre projet de création d’entreprise est ficelé, vous devez vous charger des démarches d’immatriculation. La procédure à suivre dépend de votre statut juridique.

Devenir consultant indépendant en créant une entreprise individuelle

Les démarches pour créer une entreprise de consultant en entreprise individuelle sont relativement simples. Voici les étapes :

  • Premièrement, une déclaration d’immatriculation doit être complétée et signée. Il s’agit du formulaire P0.
  • Deuxièmement, en cas d’option pour l’EIRL, il faut également effectuer une déclaration d’affectation et compléter un formulaire PEIRL.
  • Troisièmement, il faut déposer votre demande d’immatriculation au centre de formalités des entreprises. À cette occasion, il faut communiquer tous les documents demandés. Pour plus d’informations : créer une entreprise individuelle.

Devenir consultant indépendant en créant une société

Les démarches sont plus compliquées pour créer une entreprise de consultant en société. Voici les étapes :

  • Premièrement, il faut rédiger les statuts de votre société. Si besoin, ces publications vous aideront dans l’accomplissement de cette tâche : les statuts d’EURL / les statuts de SASU.
  • Deuxièmement, il faut réaliser les apports en capital. D’abord, vos apports en numéraire libérés dès la constitution doivent être versés sur un compte bloqué. Le plus simple est de passer par votre banque. Ensuite, en cas d’apport en nature, il faut les évaluer. En général, ces apports ne sont pas significatifs pour une activité de consultant indépendant. Dans la plupart des cas, vous pourrez donc décider de ne pas nommer de commissaire aux apports.
  • Troisièmement, après avoir réalisé les apports, les statuts pourront être finalisés et signés.
  • Quatrièmement, il faut publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales. Le plus simple est d’utiliser un service en ligne. Enfin, si vous avez besoin de plus d’informations à ce propos : l’avis de constitution d’une société.
  • Cinquièmement, une déclaration de constitution d’une personne morale doit être complétée et signée. Le formulaire à utiliser dépend du statut juridique de la société. Il s’agit du formulaire cerfa 11680*03 pour une EURL, et du formulaire cerfa 13595*04 pour une SASU.
  • Sixièmement, il faut déposer votre demande d’immatriculation au centre de formalités des entreprises. À cette occasion, il faut communiquer tous les documents demandés.

Enfin, pour simplifier vos démarches, il peut être intéressant d’utiliser un service de création d’entreprise en ligne. Cela vous permet de constituer votre société rapidement, simplement et à moindre coût.

Notre partenaire de confiance peut vous accompagner dans vos démarches pour devenir consultant indépendant :

Consultant indépendant

Démarrer votre activité de consultant indépendant

Une fois l’entreprise immatriculée, vous pouvez démarrer votre activité de consultant. Il va falloir mettre en place l’organisation de l’entreprise le plus rapidement possible (système de facturation, comptabilité, modèle de contrat, logo, site internet…). À ce moment-là, il faut choisir son expert-comptable.

Dès que vous avez obtenu votre extrait d’immatriculation, vous pouvez débloquer vos apports en numéraire. Par ailleurs, le compte bancaire de l’entreprise sera ouvert.

Également, nous vous recommandons de souscrire une assurance professionnelle dès le démarrage de votre activité.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.




Poster un commentaire

L'équipe du Coin des entrepreneurs met tout en oeuvre pour vous apporter une réponse le plus rapidement possible. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
dictum Phasellus diam at pulvinar in