Index » La création d'entreprise » Formalités de création » Le dossier » Comment créer sa société à moindre coût ?

Comment créer sa société à moindre coût ?

Annonce légale

La création d’une société occasionne de nombreux coûts. Les frais rencontrés peuvent parfois contraindre un entrepreneur à retarder son projet voire même à l’annuler. En pratique, il est toutefois possible de réduire quelques frais de création d’entreprise, certains pouvant même être annulés. Voici un dossier qui vous explique comment profiter de bas prix et ainsi créer sa société à moindre coût.

Nous rappellerons, au préalable, qu’il existe des frais relatifs à la création d’entreprise qui demeurent incompressibles. Il s’agit, par exemple, des sommes réclamées par le greffe du tribunal de commerce ou de celles versées pour l’enregistrement au registre des bénéficiaires effectifs.

creer sa societe a moindre cout

Créer sa société à moindre coût : les frais pouvant être annulés

Les honoraires d’avocat, de notaire ou d’expert-comptable

L’accompagnement par un professionnel peut s’avérer coûteux. En effet, les honoraires facturés par les avocats, les notaires ou les experts-comptables peuvent représenter le principal poste de dépense d’une création d’entreprise. Leurs tarifs démarrent généralement aux alentours de 800 € hors taxes (500 € pour les SASU ou les EURL) et peuvent parfois dépasser les 3 000 € hors taxes (pour les créations plus complexes).

Ces frais peuvent être réduits à zéro. Pour cela, il n’existe aucune autre alternative que de tout faire vous-même. Vous devrez ainsi gérer l’intégralité du processus de création ; et ce dès le choix de votre statut juridique. Vous aurez donc à :

  • Rédiger un projet de statuts en utilisant un modèle gratuit (et fiable) et en le personnalisant,
  • Recenser tous les apports formant le capital social et ceux qui n’y contribuent pas (apports en industrie),
  • Finaliser les statuts et les signer,
  • Rédiger une annonce légale de création en omettant aucune mention obligatoire,
  • Demander l’immatriculation de votre société (et remplir le formulaire prévu à cet effet),

Nous avons consacré un guide complet aux formalités de création d’entreprise. Nous vous invitons à le consulter pour obtenir toutes les informations nécessaires à ce sujet.

Les honoraires d’un commissaire aux apports

Si vous apportez au capital de votre société des biens, vous devez, en principe, avoir recours à un commissaire aux apports (sauf si vous créez une SNC ou une société civile).

Ce professionnel a pour mission de vérifier la valeur que vous avez attribuée à ces biens. Son opinion n’est pas contraignante (puisque vous n’êtes pas dans l’obligation de la retenir si la valeur retenue par le professionnel diffère de la votre) mais son intervention a tout de même un coût. Ce dernier s’obtient en utilisant un barème.

Les honoraires d’un commissaire aux apports peuvent être réduits à zéro si :

  • Vous choisissez de créer une société à responsabilité limitée (SARL/EURL) ou une société par actions simplifiée (SAS/SASU),
  • Vous n’apportez pas de bien ayant une valeur supérieure à trente mille euros,
  • Et les biens que vous apportez ne valent pas plus de la moitié du capital de votre société.

Dans ce cas de figure, vous bénéficierez d’une dispense de recours au CAA. Attention toutefois, vous devrez veiller à attribuer la bonne valeur à vos apports car vous en demeurez responsable pendant une durée de cinq années. Évitez surtout de les surévaluer car cette pratique est passible de lourdes sanctions pénales.

Les dépenses de location immobilière

Vous exercez une activité de prestataire et n’avez pas obligatoirement besoin d’un local pour accueillir votre clientèle ? Pourquoi ne pas opter pour une domiciliation de votre entreprise au sein de votre logement personnel au lieu de louer un local ? Dans le pire des cas, sollicitez plutôt une pépinière d’entreprises qui propose des loyers de 30% à 40% moins chers que des bailleurs classiques.

Cette solution présente deux avantages. Elle permet, tout d’abord, d’économiser une somme d’argent non-négligeable. Puis elle permet de limiter les risques. En tant que professionnel, vous serez surement amené à signer un bail commercial et à vous engager sur une longue durée. Dans ce type de contrat, vous n’avez généralement la possibilité de quitter votre local qu’au terme d’un délai de 3, 6 ou 9 années. Cela signifie que vous serez redevable des loyers même si vous déménagez avant chacune de ces dates butoir.

Créer sa société à moindre coût : les frais pouvant être diminués

Le coût d’un accompagnement à la création d’entreprise

A défaut de procéder vous-même à la création de votre entreprise, vous pouvez choisir de vous faire accompagner par une plateforme juridique en ligne, bien moins coûteuse que le recours à un professionnel.

De nombreux acteurs proposent ces solutions actuellement sur Internet. Les offres démarrent généralement à 150 € hors taxes (hors débours). Elles comprennent, dans la plupart des cas :

  • La rédaction des statuts et des autres documents requis (déclaration de non-condamnation, pouvoir…),
  • L’établissement de l’annonce légale de création (mais pas la publication),
  • Le remplissage du formulaire de demande d’immatriculation ainsi que du registre des bénéficiaires effectifs (RBE),
  • L’assurance anti-rejet c’est-à-dire la prise en charge par le prestataire d’un éventuel rejet du dossier de la part du greffe.

Vous souhaitez créer une entreprise ? Notre partenaire s’occupe de tout : Créer une entreprise !

Le coût de l’annonce légale de création

La diffusion d’un avis de création dans un journal d’annonces légales constitue une formalité publicitaire obligatoire. Bien que le coût d’une annonce légale fasse l’objet d’un encadrement, il peut varier en fonction du journal choisi. En effet, tous les journaux rédigent leurs annonces différemment.

Les modalités de rédaction ont donc un impact sur le prix facturé. Pour que votre annonce légale vous coûte le moins cher possible :

  • Écourtez au maximum votre texte et veillez à n’y insérer que des mentions obligatoires,
  • Utilisez des termes compactés (par exemple « SSP » pour « sous seing privé », ou « RCS » pour « registre du commerce et des sociétés »).

En cas de besoin, nous vous proposons un service en ligne vous permettant de publier rapidement et à moindre prix votre avis de constitution de société : Publier un avis de constitution.

Le coût des assurances professionnelles au niveau de l’entreprise

Dès la création de votre entreprise, vous allez devoir souscrire une ou plusieurs assurances professionnelles pour sécuriser votre activité. Dans ce domaine, vous ne devez pas hésiter à aller voir plusieurs professionnels et comparer les contrats proposés.

Pour optimiser votre recherche, le recours à un courtier en assurance peut être intéressant. D’ailleurs, le courtage peut être également intéressant dans d’autres domaines d’activité.


Vous avez besoin d’une assurance pro ? Notre partenaire de confiance vous conseille et vous propose les meilleures assurances au meilleur prix : Assurer mon entreprise



Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise




Poster un commentaire

Pour obtenir une réponse rapide, nous vous conseillons de poser vos questions sur notre chat (en bas à droite). Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs