Conseil en création, coaching et mentorat : quelles différences ?

Nombreux sont les moyens dont dispose un créateur d’entreprise pour se faire accompagner : conseil, coaching, mentorat, etc. Chaque solution présente des avantages et des inconvénients et leurs objectifs diffèrent. En effet, le conseil est plus axée sur l’entreprise elle-même. Le mentorat, à l’inverse, se concentre plutôt sur l’humain (la personne du créateur). Enfin, le coaching est une solution hybride. Voici les différences que l’on peut identifier entre le conseil en création, le coaching et le mentorat.

differences conseil coaching mentorat creation entreprise

Le conseil en création d’entreprise

Le conseil en création d’entreprise vise plus spécialement l’entreprise qui va être créée, et non le créateur lui-même. Ici, le consultant n’émet pas d’avis sur le projet en tant que tel (intérêt de l’idée, positionnement stratégique…) mais des recommandations sur les modalités de lancement (cadre juridique, options fiscales…). Il peut aussi intervenir dans le processus d’élaboration du business plan de création. En général, il est spécialisé dans un champ d’intervention.

Ainsi, un conseiller en création d’entreprise apporte des réponses à des questions techniques, issues de domaines dans lesquels il est spécialisé : quel est le statut juridique le plus adapté pour le projet (société, entreprise individuelle…) ? Pour quel régime fiscal vaut-il mieux opter (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés) ? Quel est le régime social applicable au dirigeant (travailleur non-salarié ou indépendant) ? Etc.

La prestation du conseiller en création d’entreprise est, bien évidemment, payante. Le tarif dépend de l’étendue de la mission et également de la complexité du travail à accomplir. Avant de rencontrer un consultant, on recommande généralement de bien définir ses besoins ainsi que les objectifs de la collaboration.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Le coaching en création d’entreprise

Le coaching en création d’entreprise se situe à mi-chemin entre le conseil et le mentorat. Il s’intéresse tant à l’entreprise qui va être créée qu’au créateur lui même. Ce partenaire porte bien son nom. En effet, à l’instar d’un coach sportif, ce professionnel va motiver le créateur et faire émerger les qualités nécessaires au lancement de son projet. Il va l’aider à franchir toutes les étapes de son parcours entrepreneurial. Au passage, il va le pousser à se poser les bonnes questions.

Le coach n’est pas un thérapeute mais son travail est tout de même axé sur l’humain. Il traite donc indirectement des aspects « psychologiques ». Sa mission consiste à aider le créateur à identifier ses craintes, à les nommer et à les surpasser, à se découvrir (voire se redécouvrir), à mettre en exergue son potentiel, ses talents, ses qualités et compétences. Il peut aussi amener des pistes de réflexion.

Comme le consultant ou le consultant, la prestation du coach en création d’entreprise fait l’objet d’une facturation. Le prix payé dépend généralement de la durée de l’accompagnement. La plupart des coachs affichent des tarifs à l’heure (parfois, ils proposent des forfaits).

Le mentorat en création d’entreprise

Le mentorat en création d’entreprise se distingue très clairement du coaching et du conseil. En effet, dans ce mode d’accompagnement, le mentor (un entrepreneur expérimenté) met à la disposition du mentoré (un créateur novice) ses connaissances, son savoir ou son travail. Il ne lui dispense aucun conseil mais partage son savoir-faire et son expérience. L’accompagnement est, dans le cadre du mentorat, beaucoup plus personnel, c’est-à-dire centré exclusivement sur le créateur mentoré.

La relation « mentor-mentoré » repose sur un fonctionnement très simple : au cours de leurs échanges, le mentor amène le mentoré à se poser les bonnes questions, et à prendre les décisions adéquates en conséquence. Il ne s’immisce pas dans le projet et ne formule pas de recommandations. Il aide le mentoré à prendre du recul et de la hauteur par rapport à son projet.

Le mentor n’est pas rémunéré pour son travail. Il effectue sa mission gratuitement, de façon totalement désintéressée et bénévole. En pratique, il ne doit pas faire partie du même secteur d’activité du mentoré, car cela génère un risque de conflit d’intérêt et également un risque d’appropriation des idées…

Comparaison des différents modes d’accompagnement à la création d’entreprise

Voici un tableau comparatif des modes d’accompagnement à la création d’entreprise présentés ci-dessus : le mentorat, le coaching et le conseil.

AccompagnementCaractéristiquesCoûtPrestataire
Conseil en créationIntervention technique et pointue (validation des choix de création : statut juridique : régime fiscal…)PayantExpert-comptable, avocat, conseiller de la CCI ou des BGE
Coaching en créationAssistance pour franchir toutes les étapes de création : appui technique, soutien psychologique…PayantPrestataire externe privé
Mentorat en créationAccompagnement personnel, partage d’expériences et d’un savoir-faire, écoute bienveillante…GratuitInstituts de mentorat entrepreneurial (IME)

A lire également sur le thème de l’accompagnement :

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs