Immatriculation d’entreprise : où faut-il envoyer son dossier ?

Pour immatriculer son entreprise, il faut accomplir de nombreuses démarches et formalités. La procédure s’achève avec la remise d’un extrait Kbis, suite au dépôt d’un dossier à un organisme particulier appelé le centre de formalités des entreprises (CFE). Sa particularité : l’interlocuteur exact dépend de la forme de l’entreprise (entreprise individuelle ou société) et de l’activité exercée (commerciale, artisanale, agricole ou libérale). Voici quel doit être le destinataire de votre demande d’immatriculation d’entreprise.

destinataire dossier demande immatriculation entreprise

Le centre de formalités des entreprises : le destinataire du dossier constitution

Pour qu’une entreprise existe officiellement, elle doit être inscrite sur un registre légal. Il s’agit du registre du commerce et des sociétés (RCS) ou du répertoire des métiers (RM).

Elle doit, au passage, obtenir un numéro SIREN (numéro unique d’identification). Le dépôt d’une demande d’immatriculation est l’opération qui lui permet de se faire connaître.

Le dossier, qui comprend de nombreux documents et justificatifs, peut être envoyé par courrier au centre de formalités des entreprises. Cet organisme est un guichet qui centralise toutes les formalités affectant la vie des entreprises.

Il existe plusieurs réseaux de centres de formalités des entreprises (7 au total). On distingue notamment :

  • La chambre de commerce et d’industrie (CCI),
  • La chambre de métiers et de l’artisanat (CMA),
  • L’union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales (URSSAF),
  • La chambre d’agriculture (CA),
  • Le greffe du tribunal de commerce (TC),
  • La chambre nationale de la batellerie artisanale (CNBA),
  • Et le service des impôts des entreprises (SIE).

La loi pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) a prévu de supprimer progressivement cette organisation et de centraliser toutes les formalités de création d’entreprise sur un guichet unique électronique. Objectif : encourager les créations d’entreprises en simplifiant le processus d’ici à 2023.

Immatriculer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

A quel CFE faut-il envoyer sa demande d’immatriculation précisément ?

En pratique, le CFE compétent pour traiter la demande d’immatriculation dépend :

  • Du statut juridique de l’entreprise créée (entreprise individuelle, société civile ou société commerciale) ;
  • Et/ou de l’activité qu’elle va exercer (commerciale, artisanale, libérale ou agricole).

Voici une synthèse des CFE auxquels il faut s’adresser en fonction de ces critères :

FormeActivitéC.F.E compétent
Société commerciale ou entreprise individuelleCommercialeCCI
Société commerciale * ou entreprise individuelleArtisanaleCMA
Entreprise individuelle ou sociétéAgricoleCA
Société commerciale (EURL/SARL, SASU/SAS, SA, SNC)LibéraleCCI
Entreprise individuelleLibéraleURSSAF
Société civile (SCI, SCM, SCP) et société d’exercice libérale (SEL) ToutesTC
Activités spécifiques (loueur en meublé, agent commercial)CommercialeTC
* La société commerciale exerçant une activité artisanale doit s’immatriculer sur les deux registres (RCS et RM)

Pour trouver précisément le CFE dont vous dépendez, vous pouvez consulter la liste fournie par l’INSEE.

Peut-on déposer le dossier d’immatriculation en ligne, sur Internet ?

Il est, en effet, possible de constituer et de déposer la demande d’immatriculation d’une entreprise en ligne. Il faut, pour cela, se rendre sur le site www.guichet-entreprises.fr et créér un compte. La procédure est plus simple et plus rapide : c’est la plateforme qui transmet automatiquement le dossier au CFE compétent.

Les entreprises tenues de s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés (sociétés civiles, sociétés commerciales…) peuvent également effectuer cette formalités directement sur le site www.infogreffe.fr.

Les micro-entrepreneurs peuvent, pour leur part, effectuer leurs démarches d’immatriculation sur le site dédié à leur statut (www.autoentrepreneur.urssaf.fr).

A lire également sur Le Coin Des Entrepreneurs :

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs