10 idées reçues sur le business plan

Le business plan est le document incontournable de tout projet d’entreprise. Très connu des porteurs de projets, il est cependant mal appréhendé par ces derniers ; la faute étant probablement imputable aux nombreuses idées reçues qui circulent à son sujet. Il faut pourtant savoir que la plupart d’entre elles sont fausses. Ce document reste indispensable et utile, pour plusieurs raisons.

Obligation, portée, utilité, contenu, rédacteur, accompagnement, coût… Voici 10 idées reçues sur le business plan.

idees recues sur le business plan

En pratique, un business plan ça ne sert à rien

Le business plan n’est pas une obligation, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne sert à rien. Tout d’abord, il vous servira à titre personnel, en tant que porteur de projet. Concrètement, il traduit votre projet en chiffres et vous permettra notamment de vous assurer de sa rentabilité et de sa pérennité. Grâce à lui, vous mesurerez notamment les revenus que vous pourrez vous dégager. Le business plan vous « contraindra » à mener un travail de réflexion et vous amènera à vous poser les bonnes questions. Au passage, il faut aussi souligner qu’un business plan vous sera indispensable pour trouver des financements ou rechercher des partenaires.

Nos outils en ligne pour vous accompagner

Le Business Model Canvas permet de s’affranchir du business plan

Le business model canvas est un outil qui vous permettra de trouver le modèle économique de votre entreprise (le fameux « business model »). Cela dit, il ne remplace en aucun cas le business plan. Ce sont deux approches très différentes. Le BMC, par exemple, ne chiffre pas la rentabilité précise d’un projet d’entreprise. Par ailleurs, il ne présente pas, à lui seul, le projet dans son intégralité. Certaines parties sont, en effet, manquantes (présentation de l’équipe, executive summary). Enfin, le business model canvas est un peu trop synthétique comparé au business plan. Sur le terrain, il est beaucoup moins convaincant.

Le business plan ne concerne que les créations d’entreprises

Fort heureusement, le business plan est utile aux créateurs d’entreprises, mais aussi à ceux qui reprennent une entreprise existante. Aussi, il permet de valider des montages financiers aux enjeux importants (création d’un groupe avec une société holding et des sociétés opérationnelles par exemple). Il sert également aux entreprises déjà créées, qui projettent de réaliser des investissements importants et/ou qui ont des projets de développement d’activité. En d’autres termes, tout projet, quel qu’il soit, peut nécessiter la réalisation d’un business plan. Les petits projets, comme les grands, sont concernés par le business plan.

Un business plan n’est rien de plus qu’un document financier

Le business plan ne se limite pas à l’aspect financier du projet. Il aborde effectivement les prévisions financières dans le prévisionnel (composé d’un ensemble de tableaux financiers importants comme le compte de résultat, le plan de financement, le budget de trésorerie ou le bilan par exemple) mais il contient également un autre volet, plus « économique ». Dans cette partie narrative, vous allez présenter votre projet dans les moindres détails. Vous évoquerez notamment votre offre (caractéristiques, fonctionnalités, prix, positionnement…), le marché, vos concurrents, votre équipe projet, le cadre juridique choisi pour exercer l’activité

Pour faire un business plan, il faut forcément passer par un expert-comptable

Bien évidemment, un expert-comptable pourra vous accompagner et vous aider à faire votre business plan. Mais vous n’êtes pas obligé d’avoir recours à ce professionnel pour rédiger votre business plan. Vous pouvez tout à fait choisir de le faire vous-même, sans l’aide de personne. Attention toutefois, cela suppose que vous disposiez de solides connaissances juridiques et sociales et que vous maîtrisiez certaines notions comptables et fiscales. Des solutions intermédiaires existent comme l’utilisation d’un logiciel de business plan en ligne ou le recours ponctuel à un consultant spécialisé dans un domaine particulier.

Le contenu d’un business plan est le même pour tout le monde

Plusieurs paramètres fixent le contenu exact d’un business plan. Ce dernier dépend, tout d’abord, de l’ampleur de votre projet et du statut juridique que vous avez choisi pour exercer votre activité. Le business plan d’une micro-entreprise sera bien moins étoffé que celui d’une société anonyme par exemple. Le destinataire du document a également un impact sur son contenu. Les banquiers, par exemple, seront attentifs à certaines notions comme l’endettement net ou la capacité de remboursement, tandis que les investisseurs prêteront plus d’attention à la rentabilité du projet et aux dividendes potentiellement versés.

Le nombre de pages d’un business doit être le plus important possible

La quantité ne fait pas la qualité. Ce n’est pas parce que vous concevez un document de 40 pages qu’il sera forcément pertinent, et qu’il va convaincre son destinataire. Parfois, un business plan de 5 ou 10 pages est bien plus performant. En général, on recommande, tant pour la partie financière que pour la partie économique, d’aller à l’essentiel. Seules les informations indispensables doivent y figurer. Ne noyez pas votre interlocuteur dans des détails trop techniques, oubliez les tableaux financiers qui n’apportent rien au raisonnement (tableaux de TVA, tableaux d’amortissement des prêts bancaires, etc.).

Un business plan, c’est très long à construire

Pour ne pas perdre trop de temps à concevoir votre business plan, vous devez bien le préparer en amont. Le travail le plus dur, et potentiellement le plus long, consiste à estimer votre chiffre d’affaires prévisionnel. Cette donnée dépend de nombreux paramètres (caractéristiques de votre offre, positionnement stratégique, implantation géographique…) et nécessite généralement une étude de marché. Ensuite, vous devez recenser toutes vos dépenses, vos investissements ainsi que vos financements. Si vous prenez les devants et réunissez les données nécessaires à son élaboration, sachez que votre business plan, en tant que tel, ne vous prendra pas autant de temps que vous ne le pensez.

Un business plan, ça coûte cher

En réalité, tout dépend de la solution que vous choisissez. Un expert-comptable réclame, en général, environ 300 euros. Mais sa prestation se limite à la conception des tableaux de la partie financière. Vous devrez rédiger vous-même la partie économique. Un consultant pourra vous aider à le faire, moyennant une somme qui varie entre 200 et 1 000 euros selon le travail que vous allez lui confier. Il existe également des outils qui permettent de faire un business plan à moindre coût. Le budget à prévoir, dans ce cas, est de l’ordre de 100 euros. L’application développée par Le Coin des Entrepreneurs vous permet, par exemple, de réaliser gratuitement votre business plan.

Le business plan prédit l’avenir du projet d’entreprise

Il est important de prendre une certaine distance avec votre business plan. En effet, ce dernier, même s’il doit refléter le scénario le plus probable de votre projet d’entreprise, n’a pas de caractère prédictif. Il ne présage pas de la réussite de votre projet. N’oubliez pas qu’il résulte de prévisions qui demeurent, par nature, incertaines. En revanche, il sera très intéressant de comparer les réalisations aux prévisions (chiffre d’affaires, structure de coûts, bénéfices réels…). Votre business plan représentera, en ce sens, un formidable outil de gestion. Il vous permettra d’analyser les écarts et, le cas échéant, de prendre toutes les mesures nécessaires pour les corriger.

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs