Comment faire son business plan en ligne ?

Vous avez dorénavant la possibilité d’effectuer votre business plan en ligne. En choisissant cette option, vous allez, tout simplement, utiliser une application accessible à l’aide d’un navigateur Internet. Plus simple, plus flexible et moins coûteuse, cette solution est de plus en plus prisée des porteurs de projet. Mais alors, comment faire son business plan en ligne ?

Voici toutes les étapes que vous aurez à suivre pour faire votre business plan à l’aide d’une application en ligne :

  1. Rassembler les informations financières de votre projet,
  2. Choisir un logiciel de business plan en ligne,
  3. Renseigner les données demandées par la solution,
  4. Vérifier la cohérence du produit fini.
comment faire son business plan en ligne

Rassembler les données nécessaires à l’élaboration du business plan

Avant de démarrer votre business plan en ligne, vous devez récolter un certain nombre d’informations financières sur votre projet. Ces éléments constituent, en quelque sorte, la matière première de votre business plan. Ils vont notamment servir à construire les différents tableaux financiers.

Votre travail consiste ici à recenser et à estimer toutes les données qui gravitent autour de votre projet. Il doit porter sur quatre axes : les revenus prévisionnels, les dépenses courantes (c’est-à-dire d’exploitation), les investissements et les financements.

Les revenus prévisionnels

Vos revenus comprennent essentiellement le chiffre d’affaires prévisionnel généré par votre future activité. La tâche la plus complexe (et de loin) consiste à l’estimer. Pour cela, vous disposez de plusieurs outils. La mise en place d’une étude de marché peut vous aider à plusieurs niveaux.

Parfois, le CA prévisionnel se calcule très facilement. Par exemple, pour les programmeurs informatiques, il suffit de multiplier le nombre de jours travaillés par un taux moyen journalier. Mais encore faut-il savoir le nombre de jours que vous allez travailler…

Les dépenses courantes prévisionnelles

Après avoir chiffré vos revenus, vous allez recenser et chiffrer vos dépenses courantes. Ici, l’enjeu est double : vous devez vous assurer de n’avoir omis aucune dépense (exhaustivité) et aussi d’avoir estimé vos dépenses avec la plus grande précision possible (fiabilité). Il s’agit essentiellement des charges d’exploitation et des charges financières.

Pour cela, décortiquez ce dont vous avez besoin pour fabriquer votre produit ou proposez votre service : matières premières, fournitures… Ensuite, faîtes un point sur vos frais généraux : location, téléphonie, internet, etc. Pour évaluer ces postes, recherchez les prix sur Internet ou demandez des devis à plusieurs fournisseurs.

Les investissements prévisionnels

Certaines dépenses sont plus importantes que les autres, de par leur montant ou leur usage. En effet, vous allez peut-être devoir investir dans des biens qui seront nécessaires à votre exploitation. Il peut s’agir de matériel en tout genre (de transport, informatique, industriel), d’outillage, de construction, de mobilier…

Ces investissements ne sont pas considérés comme des frais généraux mais comme des biens durables. Ils vont vous servir pendant plus d’un an et représente une catégorie particulière à isoler de vos autres opérations. Pour estimer au mieux ce poste, déposez des demandes de devis auprès de différents fournisseurs.

Les financements prévisionnels

Face aux investissements, vous devez apporter – directement ou indirectement – des financements. Les sources de financement divergent en pratique. On distingue les financements internes des financements externes. Les solutions de financement les plus connues sont généralement l’emprunt (externe) et l’apport en capital (interne). Mais il en existe d’autres.

Un équilibre doit être trouvé à ce niveau. Un établissement financier refusera de vous prêter de l’argent si vous n’effectuez pas un apport suffisant. Egalement, votre projet doit être suffisamment rentable pour rembourser les sommes empruntées. Certains ratios seront étudiés avec attention par le lecteur de votre business plan.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Trouver une application pour faire son business plan en ligne

Une fois vos données en poche, vous n’avez plus qu’à trouver une application en ligne pour faire votre business plan. Faîtes une sélection de plusieurs logiciels de business plan en ligne, testez-les, si possible. Puis, en fonction d’une grille de critères que vous aurez préalablement établie, comparez les différentes solutions et faîtes votre choix.

L’essai gratuit

Vous pourrez d’autant plus apprécier un logiciel de business plan en ligne si vous avez la possibilité de le tester. Préférez donc les solutions qui proposent une version d’essai gratuite. Certains éditeurs proposent des versions d’essai complète mais limitées dans le temps, tandis que d’autres des versions à fonctionnalités limitées. Quoiqu’il en soit, faire un essai vous permettra de vous faire une idée quant à l’utilisation du logiciel.

Le tarif

Ce n’est pas forcément le critère le plus important, mais il compte tout de même. Les éditeurs de logiciels de business plan regorgent d’idées à ce sujet. Certains facturent une licence d’utilisation (mensuelle, trimestrielle ou annuelle). D’autres font le choix de facturer en fonction du nombre de projets. Les prix évoluent ensuite en fonction des options souscrites : nombre d’intervenants sur le dossier, personnalisation du document, etc. Parfois, la solution est gratuite.

La durée d’utilisation

Les business plans générés sur le web sont stockés sur des serveurs. Et cela a un coût pour les éditeurs. Par conséquent, ces derniers peuvent mettre les documents à votre disposition pendant un certain délai. Au-delà, les business plan n’est plus accessible. C’est notamment le cas des logiciels de business plan en ligne qui proposent une durée d’abonnement limitée.

Les modèles de business plan

Les applications de business plan en ligne les plus complètes possèdent des modèles qu’elles mettent à disposition de leurs abonnés. Il s’agit de présentations adaptées à l’activité exercée par l’entreprise. Cependant, toutes ne le font pas. Parfois, une présentation « standard » du business plan peut suffire, mais pas toujours.

Le format du document

Si vous devez apporter des modifications à votre business plan, sachez qu’il se personnalisera beaucoup plus facilement s’il est généré dans un format qui permet son exploitation par un traitement de textes (de type Word par exemple). La plupart des solutions en ligne éditent les business plans sous le format PDF, ce qui ne permet pas d’effectuer facilement des modifications.

La possibilité de bénéficier d’un accompagnement

Dernier point de comparaison, qui demeure tout aussi essentiel que les précédents. Vous n’avez peut être pas suffisamment de connaissances pour construire un business plan et, qui plus est, pour produire un bon business plan. Dans ce cas, un accompagnement peut s’avérer bénéfique. Certaines plateformes proposent, en option payante, un suivi personnalisé par un conseiller. Elles sont toutefois assez peu nombreuses à le faire.

Remplir les informations demandées par le logiciel de business plan en ligne

La réussite d’un business plan passe inévitablement par une bonne préparation. En prenant le temps d’estimer correctement les données financières de votre projet, vous mettez toutes les chances de votre côté pour produire un document de qualité. Cela vous fera, par ailleurs, gagner un temps précieux.

La plupart des logiciels de business plan en ligne s’articulent autour des 4 axes présentés ci-dessus : le chiffre d’affaires, les frais généraux, les investissements et les financements. Vous n’avez donc plus qu’à indiquer les bons chiffres, dans les bonnes cases. Et le tour est joué ! L’application va effectuer les calculs financiers de façon automatique et générer une présentation soignée de votre business plan.

Vérifier certains équilibres et ratios financiers

Vous devez, une fois votre business plan généré, vous attardez sur certains indicateurs financiers. L’objectif est très simple : vous assurez que votre business plan va « tenir la route » face à votre banquier et/ou vos investisseurs.

Dans le compte de résultat prévisionnel, votre résultat d’exploitation doit nécessairement être positif. Comme son nom l’indique, cet indicateur mesure la richesse créée par votre activité. Portez également une attention particulière au résultat net, qui représente les fonds disponibles pour autofinancer de nouveaux investissements et/ou pour rémunérer les actionnaires.

Dans votre bilan prévisionnel, vos fonds propres (au passif) doivent être importants. Avec les emprunts à moyen/long terme, ils doivent couvrir l’intégralité de vos investissements (actifs immobilisés). D’autres postes doivent, quant à eux, venir financer vos stocks et vos créances : il s’agit de vos dettes fournisseurs et de vos apports en compte courant.

Dans votre plan de financement prévisionnel, vous verrez probablement ressortir la capacité d’autofinancement (CAF). Il s’agit d’un indicateur très important, étudié de très près par les banques pour octroyer un prêt bancaire. En général, les établissements de crédit estiment que le prêt accordé doit être remboursé en 5 années de CAF, au maximum…

A lire également sur le thème du business plan :

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
venenatis Donec neque. commodo dolor facilisis