Les apports personnels pour créer une entreprise

Pour concrétiser un projet de création d’entreprise, il faut des apports personnels. Lorsque l’entrepreneur ne dispose d’aucun moyen personnel, son projet n’a quasiment aucune chance d’aboutir. Les apports personnels constituent une condition indispensable à la concrétisation de tout projet de création d’entreprise.

apports personnels création d'entreprise

Pourquoi faut-il des apports personnels pour créer une entreprise ?

Même s’il est possible d’un point de vue légal de créer une entreprise sans apport, les apports personnels restent tout de même indispensables. En effet, quelle que soit la nature de son projet, le créateur d’entreprise va devoir engager des frais pour démarrer sa nouvelle activité (formalités de création d’entreprise, honoraires des conseillers, dépôt de marque, dépôt de nom domaine, création d’un site internet…).

Ensuite, pour les projets de création d’entreprise nécessitant des financements extérieurs, les apports personnels constituent un prérequis indispensables. Sans un niveau satisfaisant d’apports, aucune banque n’acceptera d’accorder un prêt bancaire.

Financer son projet - Nos outils pour vous accompagner
Financer son projet - Nos outils pour vous accompagner

Comment réaliser des apports personnels lors d’une création entreprise ?

La façon dont on peut réaliser des apports personnels à l’occasion d’une création entreprise dépend du statut juridique choisi.

L’entreprise est une entreprise individuelle

Lorsque l’entreprise est une entreprise individuelle (ou entreprise en nom propre), l’entrepreneur met de l’argent, ou d’autres types de biens, à disposition de son activité professionnelle. L’entreprise individuelle et l’entrepreneur ne forment qu’une seule et même personne.

Il n’y a ici aucune notion de capital social ou de compte courant d’associé.

L’entreprise est une société

Lorsque l’entreprise est une société, l’entrepreneur peut réaliser des apports en capital social et des apports en compte courant d’associé.

Un apport en capital social prend la forme d’un apport en numéraire (apport d’argent) ou d’un apport en nature (apport d’un bien autre que de l’argent). Il n’a pas vocation à être récupéré. En contrepartie, l’associé apporteur obtient des titres de la société. Des règles encadrent la réalisation de ces apports.

Pour plus d’informations : les apports en numéraireles apports en nature.

Un apport en compte courant d’associé est une avance de trésorerie effectuée à la société. Elle a vocation à être remboursée et peut produire un intérêt.

Un apport en numéraire dans le capital social d’une nouvelle société permet de bénéficier, sous conditions, d’une réduction d’impôt sur le revenu (voir ici).

Manque d’apports personnels : quelles sont les solutions possibles ?

Parfois, le créateur d’entreprise investit des apports personnels dans son projet mais il n’a pas la capacité financière suffisante pour parvenir au niveau requis. Dans cette configuration, il est possible de compléter ses apports personnels.

Nous vous conseillons de ne jamais dépasser le budget personnel que vous vous êtes prévu pour votre projet. À défaut, vous risquez de subir des difficultés financières personnelles.

Ensuite, des dispositifs d’aide permettent au créateur d’entreprise de renforcer ses apports personnels. Ses dispositifs sont notamment proposés par la Banque Publique d’Investissement (BPI) et Pôle emploi.

L’Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise (ARCE)

L’ARCE est une aide financière à destination des créateurs et repreneurs d’entreprises en cours d’indemnisation chômage. Elle permet à l’entrepreneur de demander un versement, en deux fois, de la moitié de son solde d’allocations.

Avant de demander l’ARCE, nous vous conseillons de faire un point sur vos finances personnelles au préalable. Après avoir demandé cette aide, vous ne percevrez plus vos allocations mensuelles.

Le prêt d’honneur

Le prêt d’honneur sert à aider le créateur d’entreprise à renforcer ses fonds propres pour lui permettre d’obtenir un financement bancaire complémentaire. Ce prêt est sans intérêts ni garanties. Ce type de prêt est notamment proposé par France initiative et Réseau entreprendre.

L’entrée d’investisseurs dans le projet

Faire entrer des investisseurs dans un projet de création d’entreprise permet de renforcer l’apport global en fonds propres. Cela permet de faciliter la mobilisation d’autres financements extérieurs.

Un investisseur peut avoir différents profils : un membre de la famille, une personne dont l’activité consiste à investir dans des projets, un associé qui se joint activement au projet…

En contrepartie de ses apports, l’investisseur obtient des titres de la société. Votre participation au capital social se trouve donc diluée.

Les autres possibilités : subventions, aides et concours

Il existe également d’autres possibilités pour gonfler ses apports personnels. Pour cela, il faut se renseigner à propos de tous les dispositifs d’aides et de subventions existants auprès des organismes locaux d’accompagnement à la création d’entreprise.

Enfin, il est possible de remporter une dotation financière en participant à un concours de création d’entreprise. Toutefois, ces concours sont le plus souvent dédiés aux projets innovants.

L’importance des apports personnels pour obtenir un financement bancaire

Sans apports personnels suffisants, il est quasiment impossible d’obtenir un financement bancaire. En effet, les banques exigent un engagement financier de l’entrepreneur pour accorder un prêt. Voici une idée approximative des pourcentages d’apports personnels minimum qu’il faut être en mesure d’injecter dans un projet pour avoir de bonnes changes d’obtenir un financement bancaire :

  • Pour créer une entreprise : 25 à 30% du financement global du projet,
  • Pour reprendre une entreprise : 20 à 25% du financement global du projet.

Bien entendu, les chances d’obtenir un financement ne sont pas uniquement liées au montant des apports personnels de l’entrepreneur. Elles dépendent également de sa situation financière et patrimoniale personnelle.

Sans apports personnels ou avec des apports personnels dérisoires, un créateur d’entreprise n’obtiendra aucun financement bancaire et son projet ne pourra donc pas voir le jour.


Besoin d’un financement ? Nous pouvons vous aider : Financer son projet professionnel !

Pierre Facon

Fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs. Dirigeant d'une société spécialisée dans l'édition et la gestion de sites internet sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise. Conseiller et expert en création d’entreprise.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
ut leo Praesent tempus libero id Aenean risus adipiscing