Aides Pôle emploi à la création d’entreprise : comment faire le bon choix ?

Vous êtes en cours d’indemnisation chômage par Pôle emploi (ou y serez éligible prochainement) et vous comptez créer votre entreprise ? Deux dispositifs financiers d’aide à la création d’entreprise sont prévus pour vous : le maintien de vos allocations ou le versement en capital (ARCE).

Dans ce dossier, Le Coin des Entrepreneurs vous informe et vous donne plusieurs conseils pour vous aider à choisir le bon dispositif d’aide Pôle emploi dans le cadre de votre création d’entreprise.

Aides Pôle emploi à la création d'entreprise

Rappel concernant les aides financières Pôle emploi à la création d’entreprise

Si vous avez des droits à l’indemnisation chômage, vous pourrez bénéficier d’un dispositif d’aide Pôle emploi pour créer votre entreprise. En pratique, vous avez le choix entre deux options :

  • Conserver le versement de vos allocations mensuelles d’aide au retour à l’emploi (ARE),
  • Demander le versement en capital (ARCE) d’une partie de votre solde d’allocations d’aide au retour à l’emploi.

Le maintien du versement des allocations mensuelles

Ce premier dispositif vous permet de continuer à percevoir vos allocations chômage mensuellement après avoir créé votre entreprise. Lorsque Pôle emploi prend connaissance de vos revenus professionnels, une régularisation est effectuée.

Si vous prévoyez de vous rémunérer très rapidement, le montant de vos allocations sera réduit, ou même égal à zéro. Tout dépend des revenus qui ont servi de base au calcul de vos droits et de vos nouveaux revenus professionnels.

Pour bénéficier de ce dispositif, vous devrez informer votre agence Pôle emploi de votre création d’entreprise et de votre volonté de conserver le versement de vos allocations. Afin d’obtenir un maintien intégral, vous allez devoir fournir un justificatif de non-rémunération (un procès-verbal d’assemblée par exemple).

Le versement en capital (ARCE)

L’ARCE, Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise, est une aide financière qui consiste à obtenir le versement, sous la forme d’un capital, d’une partie de son solde de droits à l’indemnisation chômage (45% actuellement). Le versement s’effectue en deux temps, une première partie immédiatement et une seconde partie 6 mois plus tard (à condition d’être encore en activité).

En demandant l’ARCE, le versement de vos allocations chômage mensuelles sera stoppé. Par contre, vous pourrez cumuler librement l’aide avec vos nouveaux revenus professionnels. Même si vous vous rémunérez, vous percevrez la totalité de l’aide.

Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez remplir une demande d’ARCE auprès de votre agence Pôle emploi, et justifier de la création de votre entreprise.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Synthèse sur le choix allocations mensuelles / versement ARCE

Le tableau ci-dessous vous permet de bien appréhender les différences entre ces deux dispositifs d’aides à la création d’entreprise dont vous pouvez bénéficier lorsque vous bénéficiez de droits à l’indemnisation chômage :

Maintien des allocations mensuellesVersement en capital ARCE
Conditions d’éligibilitéAvoir droit à l’indemnisation chômageAvoir droit à l’indemnisation chômage
DémarchesSignaler la création d’entreprise à Pôle emploi et fournir un justificatif de rémunération (ou d’absence de rémunération)Remplir un formulaire de demande d’ARCE et le transmettre à Pôle emploi, et justifier la création de votre entreprise
Montant total de l’aideLa totalité de vos droits à l’indemnisation chômageUne partie seulement de vos droits à l’indemnisation chômage (45% actuellement)
Montant des versementsMaintien intégral si vous pouvez justifier votre absence de revenus.
Maintien partiel dans les autres cas
Versement, en deux fois, sous la forme d’un capital
Modalités de versementLes allocations sont versées mensuellement jusqu’au terme des droitsUne moitié de l’aide est versée immédiatement, l’autre moitié six mois plus tard à condition d’être toujours en activité
Impact en cas de rémunération par la nouvelle entrepriseLes droits seront ajustés : maintien partiel ou suspendu suivant le montant de la rémunérationAucun impact sur l’ARCE
AvantagesVous touchez un revenu mensuel régulierVous touchez un capital au départ
Vous pouvez cumuler l’ARCE et vos revenus professionnels sans limitation
InconvénientsVos allocations seront réduites si vous vous versez une rémunération
Possibilité de régularisation si vous êtes à l’IR au niveau de vos bénéfices
Vous ne percevrez plus vos allocations mensuelles

Choisir entre le versement en capital (ARCE) et le maintien des allocations

Pour choisir entre ces deux dispositifs d’aide Pôle emploi à la création d’entreprise, vous devez notamment tenir compte de plusieurs paramètres. Le choix est souvent effectué par rapport aux points suivants : vos besoins financiers mensuels et la capacité de votre nouvelle entreprise à vous rémunérer rapidement et convenablement.

Voici quelques situations assez courantes auxquelles nous pouvons être confrontées dans le cadre d’une création d’entreprise.

Vous avez absolument besoin de vos allocations

Si vous avez impérativement besoin de conserver le versement mensuel de vos allocations chômage, faute de pouvoir vous rémunérer immédiatement par l’intermédiaire de votre nouvelle entreprise :

  • vous ne devez absolument pas demander l’ARCE, ce qui aurait pour effet de couper le versement mensuel de vos allocations,
  • et vous devez, de préférence, vous orienter vers la création d’une entreprise à l’impôt sur les sociétés (IS). Dans cette configuration, vous pourrez être en mesure de justifier votre absence de rémunération auprès de Pôle emploi (en fournissant un procès-verbal qui précise que les fonctions de dirigeant ne sont pas rémunérées).

Vous avez besoin de l’ARCE pour financer votre projet

Pour certains entrepreneurs, l’ARCE peut être un choix indispensable pour compléter vos apports dans votre projet. Dans cette hypothèse, vous risquez toutefois de vous retrouver dans une situation périlleuse car vous réinvestirez votre capital et vous ne percevrez plus vos allocations chômage. Si votre entreprise n’a pas la capacité de vous rémunérer rapidement, vous vous retrouverez dans une situation financière personnelle délicate.

Vous comptez vous rémunérer immédiatement

Par contre, si vous comptez vous rémunérer très rapidement après le lancement de votre activité, à un niveau satisfaisant par rapport à vos revenus antérieurs, nous vous conseillons plutôt de choisir le versement en capital ARCE. Ce choix :

  • vous assure de pouvoir percevoir une partie de vos droits.
  • et vous permet de vous rémunérer librement. Aucune régularisation ne sera opérée sur les aides qui vous sont versées.

Vous choisissez l’imposition de vos bénéfices à l’IR

Enfin, si vous envisagez de créer une entreprise dont les bénéfices seraient directement imposés entre vos mains, vous devez réaliser un prévisionnel pour obtenir des projections de bénéfices. En pratique, l’administration tiendra compte de vos bénéfices pour apprécier votre indemnisation et régulariser votre situation.

Si vous vous rendez compte que le montant de votre bénéfice prévisionnel ne vous permet pas d’obtenir un maintien suffisant du versement de vos allocations, vous pouvez envisager le versement en capital ARCE.

À lire également sur les aides à la création d’entreprise :

Pierre Facon

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs, média online de référence sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise, et de l'application d'aide à la création / reprise d'entreprise proposée par Le Coin des Entrepreneurs.
Conseiller et expert en création d’entreprise. J'accompagne de nombreux entrepreneurs dans la mise en place de leurs projets.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
ipsum Nullam id ultricies quis, Donec Praesent