Reconversion professionnelle et création d’entreprise : comment faire ?

Vous êtes actuellement salariés et vous réfléchissez à une reconversion professionnelle ? La création d’entreprise peut être la clé de votre projet. Toutefois, un tel projet n’est pas simple à gérer. En plus de changer de métier, vous changerez également de situation professionnelle en devenant votre propre patron.

Dans ce dossier, nous vous informons à propos de plusieurs dispositifs utiles dans votre projet de reconversion professionnelle, pour vous former sur votre nouveau métier et pour créer votre entreprise en toute sérénité.

Reconversion professionnelle et création d'entreprise

Les études sur la reconversion professionnelle

Une étude menée en 2017 par l’institut de sondage Odoxa montre que 85% des français sont favorables à un changement de métier au cours de leur carrière. Toutefois, la majorité des personnes sondées souligne la difficulté d’effectuer une reconversion professionnelle, notamment sur la formation. Sans surprise, ceux sont les moitiés du digital qui attirent les actifs en quêtes de reconversion.

Plus récemment, un sondage réalisé par BVA montre que la moitié des actifs interrogés ont envisagé une reconversion professionnelle. Ceux sont majoritairement les salariés en poste depuis quelques années qui expriment cette intention. Les principaux motifs sont la volonté de donner du sens au travail et de répondre à des contraintes personnelles. Enfin, l’étude souligne l’intérêt croissant pour la formation digitale. Vous pouvez consulter cette enquête ici : Enquête 09/07/2020.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Reconversion professionnelle et création d’une entreprise

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, un actif peut envisager plusieurs scénarios pour son avenir. Tout d’abord, il peut trouver un nouvel emploi dans le secteur convoité. Ici, il s’agit d’une reconversion centré sur le métier.

Ensuite, la reconversion peut être plus large. En plus de s’orienter vers un nouveau métier, un actif peut également changer la façon dont il exerce son activité professionnelle. Désormais, il ne travaillerait plus pour un employeur mais deviendrait son propre patron. La création d’une entreprise est alors envisagée.

Ce choix de carrière ajoute donc d’avantage de contraintes sur le projet. En plus de devoir se former sur un nouveau métier, il s’apprête également à créer son entreprise. Ces deux changements majeurs requièrent de l’organisation. Nous allons vous donner plusieurs pistes pour gérer votre transition professionnelle.

Comment se former pour réussir sa reconversion professionnelle ?

À moins que vous ne maitrisiez déjà votre nouvelle activité professionnelle, il sera indispensable de vous former afin d’obtenir les connaissances nécessaires pour exercer votre activité. Nous vous présentons ci-dessous plusieurs possibilités.

Le conseil en évolution professionnelle (CEP)

Tout d’abord, vous pouvez bénéficier du conseil en évolution professionnelle (CEP). Ce dispositif permet de faire le point, de prendre du recul sur la situation professionnelle personnelle, et de réaliser des choix éclairés en fonction de ses compétences, de son parcours et de ses projets.

Nous vous en expliquons d’avantage ici : le CEP.

Le compte personnel de formation

Ensuite, en tant que salarié, vous avez droit à la formation grâce à votre compte personnel de formation. Ce compte contient des heures de formation utilisables quand vous le souhaitez. Nous vous expliquons tout ici : le compte personnel de formation.

Effectuer un stage ou un CDD

Dans la mesure du possible, il peut être opportun de compléter une formation par une ou plusieurs expériences professionnelles. Des stages ou des CDD dans des entreprises permettent de s’immerger dans le nouveau métier. Les enseignements tirés de ces expériences sont riches. Cela vous permet de mettre en application les connaissances acquises en formation.

Comment créer son entreprise sereinement ?

La création d’une entreprise comporte systématiquement sa part d’aléas. Une bonne préparation permet d’optimiser ses chances de réussite.

Le premier élément important est de vous faire accompagner pour monter votre projet. En France, il existe de nombreux organismes d’aide à la création d’entreprise. Vous pouvez également obtenir l’appui d’un coach en création d’entreprise.

Ensuite, dans le cas d’une création d’entreprise accompagnée d’un changement de métier, l’éventuelle clause de non-concurrence présente dans votre contrat de travail n’est pas bloquante. En effet, celle-ci a pour objectif de vous empêcher de concurrencer votre ancien employeur. Toutefois, si vous changez de métier, vous n’entrez pas dans le champ d’application de la clause.

Enfin, deux dispositifs vous permettent de gérer en douceur la transition entre votre emploi salarié et votre future entreprise. Bien entendu, rien ne vous empêche de faire un changement plus brutal : quitter votre emploi et créer votre entreprise. Toutefois, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, une transition en douceur est souvent préférable car, en parallèle de votre création d’entreprise, vous devez vous former sur votre nouveau métier.

Le congé pour création d’entreprise

Ce dispositif vous permet de suspendre temporairement votre contrat de travail pour vous consacrer à votre création d’entreprise. L’avantage est que vous avez la possibilité de réintégrer votre poste à l’issue du congé. Il s’agit donc d’une sécurité d’emploi en cas d’échec du projet.

  • Condition : avoir une ancienneté de deux ans.
  • Situation : le contrat de travail suspendu, salaire non versé.
  • Démarche : prévenir l’employeur deux mois avant par LRAR.
  • Droits de l’employeur : 30 jours pour répondre, peut refuser et reporter de six mois.
  • Durée : un an, renouvelable une fois.
  • Issue : retour à temps plein ou quitter l’emploi.

Le passage à temps partiel pour création d’entreprise

Si vous êtes tenu d’une obligation d’exclusivité envers votre employeur, ou que votre emploi du temps ne vous permet pas d’avoir deux activités professionnelles, vous pouvez demander un passage à temps partiel pour création d’entreprise.

  • Condition : avoir une ancienneté de deux ans.
  • Situation : le contrat de travail continue à temps partiel, salaire versé au prorata du temps de travail.
  • Démarche : prévenir l’employeur deux mois avant par LRAR.
  • Droits de l’employeur : 30 jours pour répondre, peut refuser et reporter de six mois.
  • Durée : un an, renouvelable une fois.
  • Issue : retour à temps plein ou quitter l’emploi.

La démission pour reconversion professionnelle : les allocations chômage

Dans le cadre de votre projet de reconversion, il se peut très bien que vous n’ayez pas la possibilité de conserver votre emploi. Cela peut par exemple être le cas si vous avez besoin de suivre une formation de moyenne ou longue durée qui occupera la majeure partie de vos semaines.

Pour suivre la formation, vous devrez nécessairement quitter votre emploi actuel. À moins de faire partie d’un plan de licenciement économique, d’être en fin de CDD ou d’obtenir une rupture conventionnelle, la démission sera le recours à utiliser pour quitter votre emploi. Dans ce cas, se posera alors immédiatement la question de votre capacité à tenir le coup financièrement avant d’exercer votre nouveau métier.

Depuis novembre 2019, un dispositif permet de bénéficier des allocations chômage dans le cadre d’un projet de reconversion professionnelle. Pour cela, il faut :

  • être en CDI et justifier d’au moins 5 ans d’activité salariée continue, chez un ou plusieurs employeurs,
  • avoir un projet de reconversion professionnelle bien préparé et reconnu comme étant réel et sérieux,
  • demander un conseil en évolution professionnelle (CEP) avant de démissionner
  • et préparer un dossier afin d’obtenir l’attestation de caractère réel et sérieux de votre projet avec le conseiller CEP.

Vous pouvez tester votre éligibilité ici : Ministère du travail – reconversion

Pierre Facon

Fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs. Dirigeant d'une société spécialisée dans l'édition et la gestion de sites internet sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise. Conseiller et expert en création d’entreprise.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
Aliquam suscipit pulvinar Aenean mattis efficitur.