Index » Dossiers par activité » Démarrer une activité de coaching sportif : les modes de financement

Démarrer une activité de coaching sportif : les modes de financement

Si vous souhaitez ouvrir votre entreprise de coaching sportif, vous devez, au préalable, réunir certains financements. Différents moyens sont à votre disposition financer le lancement de votre activité : les financements en fonds propres ou les financements externes. En réalité, chaque investissement peut avoir sa propre solution de financement.

Voici un dossier qui répond à la question : comment financer le démarrage d’une activité de coach sportif ?

financement creation coach sportif

Les financements internes d’une entreprise de coaching sportif

Les financements internes représentent une source de financement d’origine personnelle. Autrement dit, ce sont des sommes d’argent (ou des biens) que vous aller mettre à la disposition de votre entreprise. Il existe :

  • Le financement en capital,
  • Et le financement par compte courant.

L’apport en capital finance généralement des investissements à long terme, comme l’achat d’un véhicule, l’acquisition d’équipements sportifs ou le versement d’un droit d’entrée dans une franchise.

L’apport en compte courant, quant à lui, finance des dépenses récurrentes à court terme. Il s’agit, par exemple, des frais de création ou des dépenses de fonctionnement (assurances, publicité…).

Le capital social de l’entreprise de coaching

Les sociétés commerciales constituent un statut juridique pour lequel vous pouvez avoir un intérêt à opter. Si c’est le cas, sachez que vous devez lui attribuer un capital social. Cet élément constitue l’une des caractéristiques permettant d’identifier votre entreprise et de garantir un capital minimum à vos créanciers en cas de défaillance de celle-ci. Dans la plupart des structures (EURL, SARL, SASU, SAS…), vous pouvez déterminer librement son montant (sauf en SA).

Le financement en capital peut s’effectuer de deux façons différentes :

  • Soit par l’apport d’argent (on parle d’apport en numéraire) : vous effectuez un virement ou établissez un chèque à l’ordre de votre entreprise ;
  • Soit par l’apport et la mise à disposition de biens (il s’agit d’un apport en nature) : vous transférez la propriété personnelle d’un bien de toute nature.

Concernant les apports en nature, une procédure spécifique s’applique. Vous devez les évaluer et faire vérifier le montant attribué par un commissaire aux apports. L’intervention de ce professionnel est toujours facultative si vous n’apportez aucun bien qui vaut plus de 30 000 euros et si tous vos apports en nature ne représentent pas plus de 50% du capital social.

Le compte courant du coach sportif

Le compte courant fonctionne de façon plus flexible que le capital social. En effet, en finançant vos investissements en capital, vous devez faire abstraction des fonds mis à disposition. Vous ne pourrez les récupérer que lorsque votre société disparaîtra, sauf à effectuer une opération de réduction de capital.

Le financement par compte courant est, de son côté, très souple. Vous pouvez définir son fonctionnement (blocage, modalités de remboursement…) et même le rémunérer. Les règles se prévoient dans les statuts de votre société ou dans un acte séparé.

Le principe de ce mode de financement reste donc le même : vous effectuez un apport d’argent à votre société pour qu’elle achète le matériel dont elle a besoin.

Il existe également des financement externes. Les voici ci-après.

Les financements externes du coach sportif indépendant

Les emprunts auprès d’établissements de crédit

Vos finances personnelles peuvent atteindre leur limite. Elles peuvent se révéler insuffisantes et ainsi ne pas permettre de financer l’ensemble de vos investissements. Vous avez alors la possibilité d’avoir recours aux prêts bancaires. Leur horizon (c’est-à-dire leur durée de remboursement) s’aligne généralement sur la durée de vie du bien qu’ils financent. Il existe donc des prêts à court terme (3 ans ou moins), des prêts à moyen terme (entre 4 et 6 ans) et des prêts à long terme (plus de 7 ans).

Attention toutefois, les banquiers « professionnel » vont exiger un apport personnel minimum de votre part. En pratique, il doit représenter entre 20% et 50% de l’investissement global.

Dans ce mode de financement, votre entreprise s’endette pour acquérir un bien dont elle devient immédiatement propriétaire. En contrepartie, elle s’engage à rembourser le prêt, suivant un échéancier fixé à l’avance. Des intérêts assure la rémunération du prêteur.

Le découvert bancaire et les mobilisations de créances

Deux solutions de financement à « très court terme » existent :

  • Le découvert bancaire (ou la facilité de caisse)

La banque autorise votre entreprise à dépenser plus que ce dont elle dispose, pendant une certaine durée. Cette solution finance un besoin de trésorerie temporaire (mois de 12 mois). Elle assure un équilibre et s’utilise essentiellement pour financer les frais de création et le besoin en fonds de roulement généré par votre activité.

  • La mobilisation de créances commerciales

Cette technique permet à votre entreprise d’encaisser des factures clients avant l’échéance prévue. En général, elle est utilisée pour des transactions réalisées entre professionnels et permet de réduire votre besoin en fonds de roulement d’exploitation (BFRE).

Les locations financières et les crédits-bails

La location et le crédit-bail constituent des solutions alternatives au financement par emprunt. Elles sont toutefois généralement plus coûteuses mais permettent de diminuer votre besoin de financement initial.

Ici, votre entreprise n’est pas propriétaire du bien qu’elle utilise. Elle le loue et verse, en contrepartie, des loyers (cas de la location financière) ou des redevances (cas du contrat de crédit-bail). Lorsque le contrat comprend une option d’achat, votre entreprise peut la lever et devenir propriétaire du bien à l’issue d’une certaine période.

Vous souhaitez devenir coach sportif ? Nous vous accompagnons dans vos démarches :

Coach sportif

A lire également sur le thème de coach sportif :


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise




Poster un commentaire

Pour obtenir une réponse rapide, nous vous conseillons de poser vos questions sur notre chat (en bas à droite). Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs