Le crowdfunding

Le crowdfunding a fait son apparition depuis quelques années. Ce nouveau mode de financement touche également les entreprises. Le crowdfunding, ou littéralement « financement par la foule », permet à une entreprise d’être financée par un rassemblement d’investisseurs.

crowdfunding

Les origines du crowdfunding

Financer une entreprise à plusieurs n’est pas nouveau. Par exemple, dans un club de business angels, en général, ce n’est pas un mais plusieurs business angels -rarement plus de 5- qui investissent ensemble dans un projet. La relative nouveauté du crowdfunding réside dans le fait que grâce à Internet ce mode de financement est érigé en modèle. Sur un site de crowdfunding, ce ne sont pas 2 ou 3 investisseurs qui sont rassemblés mais des centaines. Aussi, Internet permet de faire cela à une vitesse et à une fréquence jamais vues auparavant.

Les différentes formes de crowdfunding

On distingue 3 modèles de crowdfunding applicables à une entreprise. Les 3 différent par leur fonctionnement :

  • « Reward based crowdfunding » (financement récompense) ; 
  • « Lending based crowdfunding », (financement par le prêt) ;
  • « Equity based crowdfunding » ou « crowdequity » (financement en capital).

Le terme crowdfunding est utilisé largement et englobe n’importe lequel de ces modèles sans faire de distinction.

Le reward based crowdfunding

C’est le modèle le plus répandu. Il peut s’adresser à un particulier comme à une entreprise. Un porteur de projet fait une demande de financement et offrira en échange des récompenses non-financières. Ce n’est pas de la donation car l’investisseur reçoit un cadeau en échange, des avantages en nature. Par exemple, dans le cas d’une création de restaurant, l’investisseur en fonction de sa mise sera invité à prendre un verre lors de la soirée d’ouverture ou verra son nom apparaître sur le menu ou encore aura sa photo sur le mur du restaurant, etc. Les mises peuvent commencer à 1 €.

Le lending based crowfunding

Les entreprises font une demande d’emprunt auprès de particuliers qui seront remboursés du nominal et des intérêts., comme avec une banque. Ce type de crowdfunding est moins développé que le précédent car il est soumis aux réglementations bancaires très exigeantes.

L’equity based crowdfunding

C’est le capital risque, du private equity, appliqué au crowdfunding. Un entrepreneur fait une demande de financement et, en échange, offre une partie de son capital. Ce sont en général des sociétés en phase d’amorçage, des startups. Les investisseurs deviennent actionnaires de société, même avec un petit montant. Les mises commencent en général à 100€, parfois à 1.000€, voire plus selon les projets et les plateformes.

Ce type de crowdfunding, le crowdequity, pour devenir actionnaire de société, est lui aussi moins développé que le financement participatif récompense. La raison est que les réglementations liées à l’investissement en société, antérieures à la création du crowdfunding,  sont inadaptées et alourdissent le processus.

A lire également sur le financement des entreprises :

Pierre Facon

Fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs. Dirigeant d'une société spécialisée dans l'édition et la gestion de sites internet sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise. Conseiller et expert en création d’entreprise.



Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
libero eleifend efficitur. lectus non justo amet, Lorem Curabitur venenatis mattis Phasellus