Index » La création d'entreprise » Avant de créer » La réflexion » Création d’entreprise : Par où commencer et comment s’y prendre ?

Création d’entreprise : Par où commencer et comment s’y prendre ?

Un porteur de projet ne pas se lancer sans réfléchir dans la création de son entreprise. Au préalable, une période de réflexion plus ou moins longue est indispensable pour se lancer dans un projet dans de bonnes conditions. Le créateur d’entreprise doit s’interroger à plusieurs niveaux pour valider la cohérence du projet dans son ensemble.

Le coin des entrepreneurs vous propose une démarche en cinq étapes afin de vous aider à avancer et réfléchir sur la mise en place de votre projet de création d’entreprise :

Création d'entreprise : par où faut-il commencer ?

Étape 1 : votre idée de projet est-elle réaliste et envisageable ?

Avant de se lancer dans une création d’entreprise, vous devez tout d’abord développer votre idée pour en faire un véritable projet. Dans cette phase, il est intéressant d’échanger avec plusieurs personnes à propos de votre idée. Cette démarche est particulièrement importante si vous visez un autre secteur d’activité que celui dans lequel vous travaillez. Pour les idées innovantes, il faut veiller à protéger correctement le concept avant de le dévoiler.

L’objectif consiste également à définir tout le fonctionnement opérationnel de votre future activité : quels sont les investissements nécessaires ? quels sont les produits et/ou services proposés ? dans quel secteur l’entreprise sera implantée ? comment sera-t-elle approvisionnée ? qui sont les clients et comment communiquerez-vous ? faut-il du personnel ? faut-il un local commercial ?…

L’étude du marché et l’analyse de la concurrence permettent d’apprécier la fiabilité de votre projet de création d’entreprise. Sur votre zone géographique, y-a-t-il suffisamment de place pour votre future entreprise ? pouvez-vous proposer une offre cohérente par rapport à ce qui existe ?

Étape 2 : votre situation financière vous permet-elle de démarrer un projet ?

L’analyse de votre situation financière personnelle est incontournable. Quels sont vos revenus actuels ? Quels sont vos besoins financiers ? Quel est votre potentiel de contribution financière au projet ? Ensuite, il faut fixer un délai maximum à compter duquel vous disposez de deux options :

  • soit votre nouvelle entreprise vous permet de vous rémunérer suffisamment et vous poursuivez votre activité,
  • soit ce n’est pas le cas et vous devez trouver une nouvelle activité rémunératrice (un nouvel emploi) en parallèle de votre entreprise, ou stopper votre entreprise.

Pour déterminer ce délai, il faut être prudent. Tout dépend de vos ressources et de vos besoins financiers, ainsi que de votre faculté à trouver un nouvel emploi convenable, en fonction de vos qualifications et de votre expérience.

Si vous venez de perdre votre emploi, que vous percevez des allocations chômage et que vous avez un projet, vous disposez d’une période dans laquelle vous pouvez vous permettre raisonnablement de démarrer une nouvelle activité.

La situation peut être un peu plus compliquée si vous avez des besoins financiers immédiats (un crédit à rembourser chaque mois par exemple) et que vous n’avez aucune certitude au niveau des aspects financiers de votre projet. Dans cette situation, la sécurité d’un contrat de travail n’a pas d’équivalent. Suivant vos disponibilités, vous pouvez tout de même essayer de tester votre projet en parallèle.

Étape 3 : êtes-vous en mesure de démarrer votre nouvelle activité ?

Outre l’aspect financier, vous devez également analyser la compatibilité de votre projet avec votre situation à d’autres niveaux.

Tout d’abord, si vous êtes actuellement sous contrat de travail, vous devez vérifier que vous ne pouvez pas faire l’objet d’une obligation temporaire de non-concurrence. De plus, vous devez vérifier le délai nécessaire pour quitter votre poste actuel (période de préavis, temps de transition…) et les modalités de rupture possible. Nous rappelons qu’une démission ne permet pas, en principe, d’obtenir le versement des allocations d’aides au retour à l’emploi.

Ensuite, vous devez vérifier que vous disposez des qualifications et des formations nécessaires pour exercer l’activité envisagée. Il est parfois nécessaire d’obtenir des autorisations spécifiques pour exercer une activité.

Enfin, il faut également s’assurer que le projet puisse être mis en place sans difficultés. Par exemple, avez-vous trouvé un local potentiellement intéressant ? allez-vous réussir à embaucher le personnel recherché ?

Étape 4 : vous sentez-vous prêt(e) pour créer votre entreprise ?

L’étude des contraintes personnelles et des exigences liées à votre projet est indispensable pour tous les porteurs de projet.

Généralement, la création d’une entreprise bouleverse la vie quotidienne. Vous aurez sans doute des horaires de travail différents, votre projet peut engendrer des périodes de stress, vous serez peut-être moins disponible pour vos proches…

Ensuite, votre personnalité doit être adaptée à la conduite d’un projet de création d’entreprise. Il est important d’être bien organisé et à l’aise dans les relations avec les tiers. Si vous prévoyez d’embaucher, vous devez avoir un minimum de qualités managériales. D’autres qualités, propres à votre métier, sont ensuite nécessaires.

Concernant la future entreprise, il faut prendre conscience de toutes les tâches dont vous devrez vous occuper : développement commercial, exercice de l’activité, gestion administrative… Dans un premier temps, vous devrez tout faire, cela requiert du temps et de l’investissement. Créer une entreprise, ce n’est pas seulement travailler pour soi, il faut tout gérer (négociation commerciale, devis, facturation, comptabilité, gestion des achats, gestion des stocks, gestion du personnel…).

Étape 5 : votre projet est-il rentable et équilibré financièrement ?

La réalisation du prévisionnel financier est une phase importante pour le créateur d’entreprise. Dans ce document, vous allez traduire financièrement votre projet de création d’entreprise sur vos premières années d’activité (trois grand maximum). Le prévisionnel comporte plusieurs tableaux financiers, dont le compte de résultat et le budget de trésorerie, qui sont particulièrement importants. Le premier vous permet de calculer votre rentabilité, et le second de vérifier l’équilibre financier.

Grâce à votre prévisionnel, vous pouvez mesurer vos besoins de financement, vérifier que les ressources mobilisées pour le projet permettent d’obtenir un équilibre financier, et calculer la rentabilité potentielle de votre future activité. C’est également le bon moment pour lister toutes les dépenses que vous devrez payer.

Ce dernier point est important, il faut s’assurer que l’activité vous permet de vous rémunérer suffisamment une fois que toutes vos charges sont payées. Faute de rentabilité suffisante, le projet est risqué. Il est alors préférable de le rectifier (si cela est possible) ou de s’orienter vers un autre projet.

Pour formaliser votre travail, vous pouvez rédiger un business plan, dans lequel vous aborderez tout d’abord les aspects économiques de votre projet (le marché, le business model…), puis les aspects financiers (compte de résultat et bilan prévisionnels, budget de trésorerie…). Dans cette phase, l’assistance d’un professionnel est préférable.

Si vos projections financières sont satisfaisantes, vous pouvez ensuite poursuivre la mise en place de votre projet. Pour la suite, nous vous invitons à consulter ces dossiers :

Vous ne savez pas par où commencer pour créer votre entreprise ?

Si vous avez une idée de création d’entreprise, que vous souhaitez développer votre projet mais que vous ne savez pas par où commencer, nous vous recommandons de vous faire accompagner par un professionnel de la création d’entreprise.

Il existe plusieurs organismes qui peuvent vous aider dans votre projet (les chambres de commerce et d’industrie ou les chambres des métiers, les boutiques de gestion, les associations de soutien à la création…). Ensuite, vous pouvez également rencontrer un expert-comptable sensible aux problématiques de création d’entreprise. Généralement, on ne vous demandera pas de payer pour les premiers rendez-vous tant que rien ne se concrétise au niveau du projet.

Vous souhaitez créer une entreprise ? Notre partenaire de confiance peut vous accompagner dans vos démarches :

Créer une entreprise

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

L'équipe du Coin des entrepreneurs met tout en oeuvre pour vous apporter une réponse le plus rapidement possible. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs