Index » La gestion d'entreprise » Gestion d'entreprise » Comptabilité » Comptabilité d’engagement : fonctionnement, avantages et inconvénients

Comptabilité d’engagement : fonctionnement, avantages et inconvénients

La comptabilité d’engagement consiste à enregistrer en comptabilité tous les engagements donnés et reçus par l’entreprise. Ce système de comptabilité est également appelé comptabilité sur les débits ou comptabilité créances et dettes. La comptabilité d’engagement est le système que toutes les entreprises dont l’activité relève des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) doivent en principe utiliser.

Dans ce dossier sur la comptabilité d’engagement, nous aborderons les points suivants :

La comptabilité d'engagement

En quoi consiste la comptabilité d’engagement ?

La comptabilité d’engagement consiste à enregistrer en comptabilité tous les engagements donnés et reçus par l’entreprise. Les créances et les dettes sont donc constatées en comptabilité.

En tenant une comptabilité d’engagement, il est nécessaire d’enregistrer chronologiquement tous les mouvements qui affectent le patrimoine de l’entreprise. Contrairement à la comptabilité de trésorerie où on n’enregistre que les flux de trésorerie en cours d’exercice, les opérations sont enregistrées en comptabilité dès que l’entreprise donne ou reçoit un engagement.

Par exemple, une entreprise doit comptabiliser une facture client dans ses livres dès que le transfert de propriété des biens vendus est intervenu, ou que la prestation de service a été réalisée. C’est en effet à ce moment que la créance naît (sauf cas particuliers). Ensuite, une seconde opération doit être comptabilisée lors du paiement de la facture par le client.

Enfin, peu importe le système choisi (comptabilité d’engagement ou comptabilité de trésorerie), le résultat de l’exercice et la composition des comptes annuels seront identiques.

Quelles sont les entreprises qui doivent tenir une comptabilité d’engagement ?

Les entreprises suivantes doivent tenir une comptabilité d’engagement :

  • les sociétés commerciales à l’IR ou à l’IS,
  • les entreprises individuelles (y compris EIRL) dont l’activité relève des BIC, à l’exception des micro-entreprises,
  • les sociétés d’exercice libérale assimilées à des sociétés commerciales (SELAS, SELARL…).

Sont également tenus de tenir une comptabilité d’engagement les comités d’entreprise dont les ressources sont supérieures à 153 000 euros ainsi que certaines associations.

Les sociétés commerciales et les entreprises individuelles dont l’activité relève des BIC et qui sont soumises au régime réel simplifié d’imposition ont toutefois la possibilité de tenir une comptabilité de trésorerie. Également, les professionnels soumis au régime de la déclaration contrôlée (BNC) doivent tenir une comptabilité de trésorerie.

Avantages et inconvénients de la comptabilité d’engagement

L’avantage principal de la comptabilité d’engagement est que la comptabilité comporte tous les engagements pris ou reçus par l’entreprise. Ainsi, la comptabilité permet de suivre précisément les créances et les dettes tout au long de l’exercice. Chaque compte de tiers comporte tous les engagements en cours, ce qui permet de suivre les en-cours et les règlements.

Ensuite, en tenant une comptabilité d’engagement, on dispose tout au long de l’exercice comptable d’une situation fidèle à propos de l’activité et du patrimoine de l’entreprise. En effet, tous les engagements donnés et reçus par l’entreprise figurent dans les comptes.

L’inconvénient principal de la comptabilité d’engagement est que sa tenue demande plus de temps qu’une comptabilité de trésorerie, étant donné qu’il y a plus de mouvements à enregistrer. Au lieu de ne comptabiliser qu’une seule opération pour un achat ou une vente, il conviendra d’en enregistrer deux : la facture d’achat ou de vente, puis son règlement. En comptabilité de trésorerie, le travail est simple et rapide lorsque l’on dispose d’un logiciel qui permet l’intégration automatique des opérations bancaires.

Ce temps supplémentaire se matérialisera, lorsque la comptabilité est sous-traitée à un expert-comptable, par un budget d’honoraires plus élevé par rapport à la tenue d’une comptabilité de trésorerie.

Pourquoi choisir la comptabilité d’engagement ?

La tenue d’une comptabilité d’engagement nous parait indispensable lorsque vous avez besoin de suivre avec précision les créances clients et les dettes fournisseurs. Ce système de comptabilité vous permet d’éditer à tout moment différents états pour suivre vos comptes tiers : balances clients et fournisseurs, grand-livres clients et fournisseurs, ou plus précisément le compte d’un client ou d’un fournisseur. Il est ainsi relativement simple d’identifier les clients en retard de paiement, de suivre le règlement de vos factures fournisseurs, d’établir des budgets de trésorerie sur une courte période, de suivre les en-cours de client et fournisseur.

Enfin, il se peut que vous n’ayez pas le choix. Vous devrez obligatoirement tenir une comptabilité d’engagement si votre activité relève des BIC et que votre entreprise est au régime réel normal d’imposition. Dans ce cas, il est impossible d’opter pour la comptabilité de trésorerie.

A lire également sur la comptabilité de l’entreprise :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


Poster un commentaire

L'équipe du Coin des entrepreneurs met tout en oeuvre pour vous apporter une réponse le plus rapidement possible. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
pulvinar fringilla neque. ut elementum velit, Praesent