Index » La gestion d'entreprise » Gestion d'entreprise » Comptabilité » Comment lire un bilan et un compte de résultat ? Explications et conseils

Comment lire un bilan et un compte de résultat ? Explications et conseils

A l’issue de la clôture de chaque exercice comptable, l’entrepreneur reçoit son bilan et son compte de résultat par son expert-comptable. La lecture et la compréhension de ces documents comptables ne sont pas simples, mais il est indispensable, en tant que chef d’entreprise, que vous y parveniez.

Les explications et les conseils que nous vous donnons ci-dessous pour lire un bilan et un compte de résultat pourront également vous servir dans le cadre d’un projet de rachat d’entreprise, afin d’analyser efficacement les états financiers transmis par le vendeur.

Comment lire un bilan comptable et un compte de résultat ?

Que doit-on lire en premier : le bilan ou le compte de résultat ?

En général, on commence par lire le compte de résultat afin d’apprécier les performances économiques de l’entreprise sur le dernier exercice écoulé.

Après avoir pris connaissance du compte de résultat, on entame la lecture du bilan pour apprécier la situation patrimoniale de l’entreprise à la date de clôture de l’exercice.

Le bilan comptable et le compte de résultat sont liés par le résultat de l’exercice. Les produits et les charges figurant dans le compte de résultat sont soldés à la clôture de l’exercice et l’écart qui en résulte correspond au résultat net, qui est ensuite repris au passif du bilan comptable dans les capitaux propres.

Lire un compte de résultat : explications et conseils

Le compte de résultat met en évidence la performance économique de l’entreprise sur un exercice comptable. On y retrouve l’ensemble des produits (chiffre d’affaires, subventions d’exploitation…) et des charges (achats, frais externes, charges de personnel…) relatifs à la période sur laquelle il porte.

Par rapport aux données issues de la comptabilité, le compte de résultat contient l’ensemble des comptes de classe 6 (comptes de charges) et 7 (comptes de produits) de la balance générale. Si le montant total des produits excède le montant total des charges, un bénéfice est réalisé. Dans le cas inverse, une perte est réalisée.

Les informations importantes que l’on retrouve dans un compte de résultat

Le compte de résultat fournit notamment des informations sur :

  • La formation du résultat net de l’exercice écoulé, grâce à son découpage en plusieurs résultats (résultat d’exploitation, résultat financier, résultat exceptionnel) ;
  • Le chiffre d’affaires de l’entreprise sur l’exercice écoulé ;
  • Le volume des achats effectués par l’entreprise sur l’exercice écoulé et la variation de ses stocks ;
  • Les frais externes supportés par l’entreprise ;
  • La masse salariale de l’entreprise et les cotisations patronales ;
  • Le coût de la politique de financement de l’entreprise, au niveau des charges financières ;
  • Les coûts relatifs aux événements inhabituels, au niveau des charges exceptionnelles.

Pour faciliter l’analyse d’un compte de résultat, nous vous recommandons de vous appuyer également sur les soldes intermédiaires de gestion (SIG). Cet état comptable propose une étude de la formation du résultat de l’exercice sous la forme de plusieurs indicateurs clés : les marges (commerciale et de production), la valeur ajoutée, l’excédent brut d’exploitation, le résultat d’exploitation…

Les soldes intermédiaires de gestion facilitent l’analyse des performances de l’entreprise par rapport aux performances des exercices précédents et par rapport aux statistiques du secteur.

Enfin, le niveau de rémunération du chef d’entreprise impacte le compte de résultat. Par exemple, il est possible de fixer un certain montant de rémunération dans le but d’atteindre l’équilibre à la clôture de l’exercice (résultat net proche de zéro). Il faut donc prendre connaissance du montant de la rémunération du chef d’entreprise avant d’analyser un compte de résultat.

Les points alarmants que l’on peut rencontrer dans un compte de résultat

Lors de la lecture du compte de résultat, il faut être particulièrement vigilant sur :

  • Une baisse ou une stagnation du chiffre d’affaires par rapport aux exercices comptables précédents, qui peut signifier que l’activité de l’entreprise ne progresse plus ou régresse ;
  • Un résultat net qui est positif uniquement grâce au résultat financier et/ou au résultat exceptionnel. Cela signifie que sur le partie exploitation, l’entreprise est déficitaire ;
  • Une baisse du taux de marge commerciale ou du taux de marge sur production par rapport aux exercices comptables précédents, qui signifie une hausse des prix d’achats non répercutés sur le prix des ventes, ou inversement une baisse des prix de vente non répercutée sur les prix d’achats auprès des fournisseurs ;
  • Une faible valeur ajoutée met en évidence la fragilité de l’entreprise et l’absence de maîtrise de son activité (on retrouve le montant de la valeur ajoutée dans les SIG) ;
  • Un volume de frais externes trop élevés. Il est alors nécessaire d’étudier le détail des charges externes qui comprennent notamment les dépenses de locations mobilières et immobilières, les honoraires versés à des tiers, les frais de déplacement, les frais d’entretien, les dépenses d’assurance, les frais de télécommunication… ;
  • Une hausse des dépenses de personnel non expliquée par l’accroissement de l’activité de l’entreprise. Le calcul du ratio suivant est ici intéressant : charges de personnel / valeur ajoutée. Il faut ici vérifier le détail de ces dépenses, il peut par exemple s’agir d’indemnités de licenciement ou d’une hausse de la rémunération du chef d’entreprise ;
  • Des charges exceptionnelles importantes, qui peuvent notamment résulter d’amendes et de pénalités, de rappels d’impôts ou de créances clients devenues irrécouvrables.

Lire un bilan comptable : explications et conseils

Le bilan est une photographie de la situation patrimoniale de l’entreprise le jour de la clôture de l’exercice. On y retrouve la consistance et la valeur des actifs et des passifs à cette date. Les actifs correspondent à ce que l’entreprise possède et les passifs correspondent à ce que l’entreprise doit.

Par rapport aux données issues de la comptabilité, le bilan contient l’ensemble des comptes de classe 1 à 5 de la balance générale.

Les informations importantes que l’on retrouve dans un bilan

Le bilan fournit notamment des informations sur :

  • Les capitaux propres de l’entreprise. On y retrouve les apports en capital social et les primes d’émission, les réserves accumulées grâce aux performances des exercices antérieurs et le résultat de l’exercice clos (qui figure également en bas du compte de résultat) ;
  • La composition de l’actif immobilisé de l’entreprise et son taux d’usure (valeur des immobilisations nettes / valeur des immobilisations brutes). L’importance de cette partie du bilan dépend de l’activité de l’entreprise. Pour les entreprises de production, l’état de l’actif immobilisé est important. Pour les entreprises de services, il l’est souvent moins ;
  • Le montant total des dettes fournisseurs, c’est-à-dire les factures fournisseurs non encore payées à la date de clôture de l’exercice. Celles-ci devront être réglées après la clôture de l’exercice ;
  • Le montant total des dettes fiscales et sociales, qui correspond aux sommes restant à payer à l’administration fiscale (la TVA, l’impôt sur les sociétés…) et aux organismes sociaux (cotisations au RSI, cotisations à l’Urssaf, cotisations aux caisse de retraite…) à la date de clôture de l’exercice ;
  • Le montant total des créances clients, c’est-à-dire les factures adressées aux clients qui ne sont pas encore payées à la date de clôture de l’exercice. Celles-ci vous seront payées après la clôture de l’exercice ;
  • La valeur des stocks de l’entreprise à la date de clôture de l’exercice ;
  • L’état de la trésorerie et des éventuels placements de l’entreprise à la date de clôture de l’exercice.

Les points alarmants que l’on peut rencontrer dans un bilan

Lors de la lecture du bilan comptable, il faut être particulièrement vigilant sur :

  • Des capitaux propres négatifs ou inférieurs au montant du capital social. Cela peut signifier que l’entreprise s’appauvrit. Toutefois, il faut pour cela neutraliser les éventuelles distributions de dividendes, qui contribuent également à diminuer le montant des capitaux propres ;
  • Des dettes d’exploitation dont le montant est supérieur au montant total des créances d’exploitation et de la trésorerie. Cette situation peut engendrer de futurs problèmes de trésorerie ;
  • Des dettes financières d’un montant élevé. Cela signifie que l’entreprise est fortement endettée et qu’elle trouvera difficilement de nouveaux financements en cas de besoin ;
  • Des stocks dont le montant augmente par rapport à l’année précédente alors que l’activité ne progresse pas. Cela peut signifier que l’entreprise a plus de difficultés à écouler ses stocks et engendrer de futurs problèmes de trésorerie ainsi que des stocks invendus ;
  • Des disponibilités faibles voire négatives. Cela traduit une situation délicate au niveau de la trésorerie de l’entreprise.

Lire un bilan et un compte de résultat : l’intervention de l’expert-comptable

Normalement, lorsque votre expert-comptable a terminé votre bilan et votre compte de résultat, il vous le transmet et un entretien est prévu pour faire le point sur l’exercice écoulé. Votre expert-comptable est la personne la mieux placée pour vous aider à lire votre bilan et votre compte de résultat. Pour comprendre l’intégralité des chiffres retrouvés dans ces documents financiers, il faut connaître l’entreprise et les événements qui se sont déroulés durant l’exercice comptable.

A cette occasion, si vous avez des difficultés à comprendre certaines parties de votre bilan et/ou de votre compte de résultat, il faut absolument demander à l’expert-comptable de vous apporter des explications et prendre des notes. En effet, dans les jours qui suivent l’entretien, on peut malheureusement oublier certaines explications formulées par l’expert-comptable et mélanger plusieurs chiffres. En prenant des notes précises, on garde donc un trace de ces explications en cas de besoin.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média