Index » La gestion d'entreprise » Compta - Finance » Comptabilité » Les avantages et les limites de l’affacturage

Les avantages et les limites de l’affacturage

L’affacturage est une formule de financement qui présente plusieurs avantages pour l’entreprise.

L’affacturage pour améliorer la trésorerie de l’entreprise

Le principal avantage, et le plus connu, est l’obtention rapide de trésorerie via la mobilisation des créances clients.

Comment cela fonctionne ?

En France, les entreprises accordent régulièrement des délais de paiement, sous forme de créances, à leurs clients. Celles-ci représentent alors un risque pour l’entreprise. Pour pallier au manque de trésorerie, l’entreprise peut faire appel à l’affacturage. Les créances clients sont alors cédées au factor qui les finance et se charge de les recouvrer suivant les modalités prévues dans le contrat d’affacturage.

L’affacturage pour éviter le risque d’insolvabilité

Recourir à l’affacturage est également un moyen de réduire le risque d’insolvabilité client encouru par l’entreprise.

Le factor peut proposer une garantie contre les impayés, ce qui  assure à l’entreprise d’être payée dès lors que le factor a approuvé les créances qui lui sont transmises. Par contre, en cas de litige entre l’entreprise et le client, le factor ne garantit pas le paiement de la créance à l’entreprise.

L’affacturage pour se décharger du recouvrement

En ayant recours à l’affacturage, l’entreprise peut déléguer la gestion du recouvrement de ses factures clients, une tâche souvent consommatrice de temps.

En effet, le factor se charge de recouvrer  les créances clients qu’il a achetées : vérification des règlements, suivi et relance des clients… Ce gain de temps sur la gestion des comptes clients peut permettre à l’entreprise de se concentrer sur son activité et de réaliser des économies, notamment au niveau des charges de personnel. Ces économies viennent compenser le coût de l’opération d’affacturage.

Les limites de l’affacturage

L’affacturage n’a pas que des avantages et l’entreprise doit bien mesurer les impacts de cette solution.

En premier lieu, il s’agit d’une opération qui a un coût pour l’entreprise.  Pour une activité à peine rentable, le recours à l’affacturage risque, dans certains cas, d’entrainer une absence de résultats.

Ensuite, l’entreprise qui recourt à l’affacturage ne gère plus une partie de la relation avec ses clients. Si les relations entre le client et le factor ne sont pas bonnes, l’entreprise peut en pâtir.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


1 commentaire sur “Les avantages et les limites de l’affacturage”

  1. Affactassur dit :

    Bonjour,
    La question du coût n’entre plus vraiment en compte dans le choix ou non de l’affacturage car ce coût varie entre 0.5% et 2% des factures cédées, aucune entreprise ne peut être bloquée sur ce choix par son taux de marge.

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média