Comment se lancer dans la restauration rapide ? Le guide complet

Le secteur de la restauration rapide est en forte croissance, son volume ayant pratiquement triplé en l’espace de 10 ans. L’ouverture d’un établissement de restauration rapide est loin d’être facile, de nombreuses démarches sont obligatoires. Des licences et autorisations sont également nécessaires. Ensuite, il faut se conformer à toute la réglementation qui encadre ce secteur d’activité.

Ce guide vous explique comment créer et lancer votre entreprise de restauration rapide :

se lancer dans la restauration rapide

Définition de la restauration rapide et informations

La restauration rapide consiste en la fourniture au comptoir d’aliments et de boissons à consommer sur place ou à emporter, présentés dans des conditionnements jetables. Sont notamment concernés :

  • les restaurants proposant principalement la vente à emporter,
  • les food truck, les camions à pizza, les friteries et les sandwicheries,
  • la vente de crème glacée dans des chariots,
  • la préparation de repas sur les marchés,
  • les salons de thé.

Le code APE de cette activité est : 56.10C Restauration de type rapide.

La restauration rapide est une activité de nature :

  • artisanale en cas de fabrication artisanale de plats à partir de produits frais, à emporter ou à livrer,
  • commerciale en cas de consommation sur place ou si l’entreprise compte plus de 10 salariés.

Aucun diplôme particulier n’est nécessaire pour ouvrir ou gérer un établissement de restauration rapide. Toutefois, au moins une personne de l’effectif doit justifier d’une formation en matière d’hygiène alimentaire.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Les chiffres et les indicateurs dans la restauration rapide

Le tableau ci-dessous vous propose des informations sectorielles sur le secteur de la restauration rapide :

IndicateurInformation
Chiffre d’affaires moyen 170 000 € par établissement
Taux de marge moyen65% du chiffre d’affaires
Excédent brut d’exploitation moyen25% du chiffre d’affaires
Prix moyen d’un repas9 euros
Nombre d’établissementEnviron 41 000 (en 2018)

Ensuite, voici quelques conseils pour vous aider à réaliser votre business plan :

  • Parmi les investissements courants, nous retrouvons : le droit au bail, l’agencement et aménagement du local, l’acquisition du véhicule professionnel (pour les food-truck), les équipements de cuisine, les équipements du bar, la caisse enregistreuse, le mobilier, la décoration, l’enseigne, l’équipement de terrasse, le stock de départ.
  • Parmi les dépenses courantes, nous retrouvons : le loyer commercial, les achats des denrées alimentaires, les achats des boissons, les dépenses d’énergie (eau, électricité, gaz), l’entretien des locaux et du matériel, les salaires et charges de personnel, la communication et la publicité.

Création et ouverture d’un établissement de restauration rapide

Nous vous précisons ci-dessous l’ensemble des démarches à accomplir pour ouvrir un établissement de restauration rapide.

Immatriculation de l’entreprise

Pour que l’entreprise de restauration rapide puisse avoir une existence légale, il faut procéder aux formalités d’immatriculation. Concernant le registre, il est nécessaire de demande l’inscription auprès :

  • du Registre du commerce et des sociétés (RCS) lorsque l’activité est commerciale,
  • du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) et au Répertoire des métiers (RM) lorsque l’activité est artisanale.

La nature des démarches dépend de la forme juridique de l’entreprise. Nous vous expliquons tout ici : l’immatriculation au RCS.

Obtenir un permis d’exploitation et une licence en cas de vente d’alcool

En cas de vente de boissons alcoolisées, à consommer sur place ou à emporter, la détention d’une licence est obligatoire. Voici les règles :

  • Pour vendre des boissons alcoolisées à emporter, la détention d’une petite licence à emporter ou d’une licence à emporter est obligatoire,
  • Pour vendre des boissons alcoolisées à consommer sur place, la détention d’une licence est obligatoire (licence de 3ème catégorie, licence de 4ème catégorie, licence petit restaurant ou licence restaurant).

Les licences « petit restaurant » et « restaurant » permettent uniquement de vendre des boissons alcoolisées durant les repas.

Vous obtiendrez toutes les informations à propos de ces licences ici : Les licences de vente d’alcool (service-public.fr).

Déclarer l’ouverture du restaurant en cas de vente d’alcool

Si l’établissement de restauration rapide propose la vente d’alcool, à consommer sur place ou à emporter, une déclaration d’ouverture est nécessaire. Cette déclaration s’effectue 15 jours au moins avant l’ouverture et par écrit, en utilisant le formulaire Cerfa n°11542..

Obtenir une carte de commerçant ou d’artisan ambulant

Pour exercer l’activité sur la voie publique, sur un marché, dans le cadre d’une foire ou d’une fête, ou au bord d’une route, doit demander une carte qui permet l’exercice d’une activité ambulante.

Nous vous expliquons tout à ce sujet ici : la carte de commerçant ambulant.

Autres formalités pour ouvrir un établissement de restauration rapide

D’autres formalités sont parfois obligatoires pour ouvrir un établissement :

  • Faire une déclaration auprès de la DDCSPP (formulaire Cerfa n°13984) avant l’ouverture, en cas de préparation, transformation, manipulation, entreposage, exposition, mise en vente ou vente de denrées animales ou d’origine animale.
  • Obtenir l’autorisation d’utiliser le répertoire de la SACEM pour avoir le droit de diffuser de la musique au sein de l’établissement.

La réglementation applicable à la restauration rapide

Les établissements de restauration rapide sont visés par une importante réglementation. Voici la liste des principales règles à connaître :

  • Respect des normes sanitaires et d’hygiène (arrêté du 21 décembre 2009 et règlement 852/2004 du 29 avril 2004).
  • Respecter les obligations relatives aux ERP (Établissements recevant du public). Ces règles sont expliquées en détail sur service-public.fr : Règlementation des ERP.
  • Compter dans l’effectif au moins une personne ayant suivi une formation spécifique en matière d’hygiène alimentaire, ou satisfaisant à cette obligation de formation.
  • À l’intérieur de l’établissement, obligation d’affichage des prix à payer, taxes et services compris le cas échéant, par les clients, ou fourniture d’une carte comportant tous les prix.
  • À l’extérieur de l’établissement, obligation d’affichage, de manière lisible et visible, des prix pratiqués sur les boissons et les denrées les plus couramment servies (menus et cartes).
  • Obligation d’information des clients sur les ingrédients reconnus comme allergènes (article R412-14 du Code de la consommation), sur l’origine des viandes et sur les plats faits maison.
  • Remettre une note au client en fin de repas, mentionnant la date, le nom et l’adresse de l’établissement, ainsi que les prix, taxes comprises, de chacune des prestations fournies.
  • Respecter la réglementation sur les horaires d’ouverture et de fermeture (se renseigner auprès de la préfecture).
  • Afficher les dispositions relatives à la répression de l’ivresse publique et à la protection des mineurs.
  • Afficher une signalisation rappelant le principe de l’interdiction de fumer.

Pour aller plus loin, voici quelques liens qui peuvent vous apporter des informations complémentaires sur la réglementation de la restauration rapide :

Pierre Facon

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs
Média online de référence sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise, et application en ligne d'aide à la création / reprise d'entreprise.
Conseiller et expert en création d’entreprise. J'accompagne de nombreux entrepreneurs dans la mise en place de leurs projets.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs