5 astuces pour diminuer le coût de constitution de votre SASU

S’il est, pour l’heure, impossible de créer gratuitement une SASU, certaines astuces vous permettront d’en limiter le coût. En pratique, il est même envisageable de le réduire au coût de l’accomplissement des formalités légales obligatoires (soit, au total, environ 220 € toutes taxes comprises), c’est-à-dire aux frais de greffe et au prix de publication de l’annonce légale de création. Pour en bénéficier, il vous suffit de suivre les cinq conseils que nous dévoilons dans ce dossier :

  1. Faites vos choix de création vous-même
  2. Occupez-vous de la rédaction des statuts
  3. Analysez le devis du journal d’annonces légales
  4. Bloquez le capital social dans une banque
  5. Déposez votre dossier de création sur une plateforme gratuite

Effectuez vos choix de création vous-même, à l’aide d’outils gratuits

De façon générale, le choix le plus complexe à effectuer lors de la création d’une entreprise est celui du statut juridique. Après l’avoir effectué (et avoir choisi, en l’occurrence, le statut de la SASU), il ne vous reste plus qu’à en faire deux. Le premier concerne l’imposition des bénéfices (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés) et le second l’imposition à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

En pratique, un expert-comptable peut vous aider à faire ces choix. Mais son intervention est payante et peut coûter plusieurs centaines d’euros. Les prestations s’inscrivent généralement dans le cadre d’un accompagnement plus global, pour ne pas dire complet, à la création. Vous devez toutefois savoir que vous pouvez effectuer vous-même ces choix. La Loi ne vous impose pas d’avoir recours à un professionnel.

Cela dit, pour ne prendre aucun risque, vous devez vous assurer de ne pas commettre d’erreur. Si vous ne disposez pas des connaissances suffisantes pour effectuer vos choix de création, lisez et consultez plusieurs sources d’informations. Sachez également que différentes plateformes gratuites peuvent vous aider à effectuer ces choix. C’est notamment le cas de l’application proposée par Le Coin Des Entrepreneurs avec son parcours « Faire ses choix de création ».

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Rédigez vos statuts vous-même en personnalisant des modèles gratuits

La création d’une SASU nécessite la rédaction de statuts. En effet, le caractère unipersonnelle de cette société (SAS à associé unique) ne lui permet pas de bénéficier d’une quelconque dispense. L’associé unique doit, comme tout autre fondateur de société, rédiger des statuts constitutifs dans lesquels il va indiquer les caractéristiques de sa société ainsi que ses modalités de fonctionnement.

Cela dit, comme nous l’avons déjà indiqué à plusieurs reprises, les statuts de SASU ne présentent généralement aucune difficulté. Leur rédaction est à la portée de la plupart des créateurs d’entreprise. Il suffit de trouver un modèle fiable de statuts de SASU et de les personnaliser. Il convient d’y indiquer la dénomination de la société, le lieu de son siège social, la nature de ses activités (objet social), sa durée, etc.

Attention toutefois, si vous envisagez de faire entrer d’autres actionnaires au sein de votre SASU, vous devez anticiper les règles de fonctionnement à plusieurs associés. Vous devez donc ajouter des clauses dans vos statuts pour tenir compte d’un éventuel passage en SAS. Ce passage s’effectue de façon « naturelle », cela signifie qu’il n’aura pas les mêmes conséquences juridiques qu’une transformation.

Soyez attentifs aux frais cachés de votre annonce légale de création

Depuis 2021, le prix des annonces légales de constitution est forfaitisé. Cela signifie qu’il ne dépend plus de la longueur de l’avis (nombre de caractères) et du département de diffusion. Revalorisé chaque année, le tarif de base s’élève à environ 160 euros TTC. A ce niveau, le choix du journal importe donc peu. Tous les supports doivent proposer le même prix.

Cela dit, à ce tarif s’ajoutent les frais accessoires, facturés par les journaux et ne faisant l’objet d’aucun encadrement légal. Certains facturent des « frais de dossier ». D’autres vous proposeront de payer une dizaine d’euros pour obtenir votre attestation de façon prioritaire (voire immédiatement) ou pour faire valider le contenu de votre annonce par un expert.

La plupart du temps, ces options sont inutiles et les frais induits peuvent être évités. Prenez donc le temps de relire et d’analyser les devis que vous recevez avant de les signer. Ces frais figurent généralement à la fin du document (« attestation expresse », « vérification de la conformité légale »…).

Déposer le capital de votre SASU dans un établissement bancaire

Après avoir rédigé votre projet de statuts et, si vous prévoyez d’apporter de l’argent au capital de votre SASU, vous devrez trouver un établissement pour y déposer les fonds. On parle de blocage du capital social, car l’argent ne sera mis à disposition de la société qu’à l’issue du processus de création.

Vous pouvez déposer votre capital social soit chez un notaire, soit au sein d’une banque. Le blocage à la caisse des dépôts et consignations n’est plus possible depuis 2021. Parmi les banques, on distingue généralement les banques en ligne et les banques de proximité (banques traditionnelles).

Vous devez savoir que les banques en ligne et les notaires facturent la prestation. Ainsi, le dépôt du capital social vous coûtera, au minimum, une centaine d’euros hors taxes. A l’inverse, si vous optez pour une banque de proximité (votre banque personnelle par exemple), cette prestation peut être effectuée gratuitement.

Envoyez votre demande d’immatriculation via un portail gratuit

Pour lui donner naissance, vous devez obligatoirement immatriculer votre SASU. Cette démarche consiste à demander son inscription sur le registre du commerce et des sociétés. Elle aboutit à la délivrance d’un extrait Kbis, justificatif officiel de l’existence de votre société. Pour accomplir cette formalité, vous devez déposer un dossier au greffe du tribunal de commerce.

Plusieurs moyens sont à votre disposition pour immatriculer votre société : dépôt au format papier par courrier ou dépôt dématérialisé sur Internet. En cas de dépôt en ligne, vous pouvez utiliser une plateforme aux fonctionnalités gratuites. Il existe notamment un site gouvernemental (formalites.entreprises.gouv.fr/, futur guichet unique) et également des plateformes privées.

De nombreux services juridiques en ligne proposent des solutions gratuites. Ils vous permettent notamment de générer le formulaire de déclaration de création d’une société (M0 SAS) gratuitement et éventuellement de publier votre annonce légale (payant). Soyez toutefois attentif au prix de l’annonce légale. Certains services surfacturent le prix et réalisent ainsi des marges sur la publication, pour compenser la gratuité du pack.

A lire également sur Le Coin Des Entrepreneurs :

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs