Combien d’argent faut-il pour créer son entreprise ?

Une création d’entreprise peut mobiliser des fonds importants. Le fondateur est, très souvent, mis à contribution. La note peut vite grimper, en fonction des caractéristiques du projet et des souhaits de l’équipe fondatrice : frais de formation, rémunération de conseils (cabinet d’études, expert-comptable, avocat…) ou d’intermédiaires (INPI pour la protection de l’idée par exemple), participation au capital, formalités d’immatriculation, etc. Voici le budget à prévoir pour chaque poste et, autrement dit, une réponse à la question : combien d’argent faut-il pour créer son entreprise ?

combien argent pour creer entreprise

L’argent nécessaire à la préparation du projet de création d’entreprise

Dans un projet de création d’entreprise, on a généralement tendance à oublier la phase préparatoire. Et c’est une profonde erreur. Une création d’entreprise, ça se prépare ! Et les frais que vous allez rencontrer pendant cette période peuvent être significatifs.

Le principal coût que vous devez estimer est celui de votre étude de marché. En effet, si vous avez besoin de valider/d’affiner votre business model ou, tout simplement, de vous assurer que votre offre rencontrera bien une demande et d’évaluer votre chiffre d’affaires prévisionnel, vous devez passer par cette étape.

La réalisation d’une étude de marché peut coûter cher, jusqu’à plusieurs milliers d’euros. En réalité, le budget à prévoir dépend de la mission confiée au prestataire (étude quantitative et/ou qualitative, étude de la concurrence, constitution de « focus group »…), des caractéristiques de l’étude (échantillonnage sélectionné, supports utilisés, conception des questionnaires, analyse des résultats), etc.

Cela dit, ne négligez pas les autres frais que vous pourriez rencontrer. Veillez à penser large dans votre raisonnement. Il peut notamment s’agir des dépenses de formation ou d’obtention d’un diplôme pour exercer votre activité en toute légalité par exemple.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

L’argent à prévoir pour protéger l’idée de création d’entreprise

Après avoir validé votre projet de création d’entreprise, vous devez protéger votre idée. Sachez, tout d’abord, que la meilleure façon de la protéger est de faire preuve de discrétion.

Mais, bien souvent, cela ne suffit pas et il faut envisager des mesures supplémentaires. Une idée en soi ne peut être protégée. C’est sa déclinaison (c’est-à-dire la manière dont vous allez la matérialiser) qui peut bénéficier d’une protection.

Plusieurs moyens existent pour protéger une idée de création d’entreprise : dépôt d’une marque, d’un brevet, d’un dessin ou modèle. Le coût va donc dépendre du mode de protection choisi.

Marque190 € + 40 € pour chaque classe de produits et/ou services supplémentaires au-delà de la 1ère classe
Dessins et modèles39 € (52 € pour protection 10 ans) + 23 € par reproduction en noir et blanc (prévoir 47 € pour des reproduction en couleur)
Brevet26 € (dépôt) + 520 € (rapport de recherche) + 90 € (délivrance) + 10 € par revendication au-delà de la 10ième

L’argent à injecter dans le capital social de l’entreprise

Il vous faudra probablement injecter de l’argent dans votre entreprise. Cet argent pourra servir, par exemple, à acheter des biens nécessaires à l’exploitation de l’activité (investissements, stocks…). Dans certaines entreprises – les sociétés civiles ou commerciales notamment – les fonds intègrent le capital social. Ils sont alors bloqués et vous ne pourrez, en principe, les récupérer. Le capital social n’existe pas en entreprise individuelle.

Il n’existe pas de montant minimum à consacrer au capital social dans la plupart des sociétés (SASU/SAS, EURL/SARL, SNC…). Vous avez donc la possibilité, si votre projet ne génère pas de besoin financier particulier, de limiter votre apport au capital à l’euro symbolique (1€). La société anonyme fait toutefois figure d’exception puisque sa création nécessite 37 000 € d’apports.

Cela dit, si vous sollicitez un prêt bancaire professionnel, il est peu probable qu’un établissement de crédit vous accorde un prêt sans condition. Le capital social fait office de « gage » et il permet de rassurer les prêteurs. En mettant de l’argent dans votre entreprise, vous affichez votre confiance dans votre projet. Vos apports vous permettront donc d’accéder à des financements. Le montant à prévoir dépend toutefois de vos besoins.

L’argent à budgéter pour se faire accompagner par un professionnel

Vous pouvez vous concevoir et lancer votre projet de création d’entreprise seul. Mais vous pouvez aussi choisir de vous faire accompagner en tout ou partie en fonction de vos besoins (business plan, choix de création…). Parfois, les connaissances manquent ou certains risques peuvent émerger et avoir des conséquences catastrophiques – notamment si vous prévoyez de vous associer avec plusieurs personnes ou si votre projet va mobiliser des fonds importants.

Des professionnels comme l’expert-comptable ou encore l’avocat peuvent vous aider à surmonter ces difficultés. Les honoraires à prévoir dépendent de la mission que vous allez leur confier (envergure, temps de travail, risque…). Ils peuvent, bien évidemment, vous faciliter l’accomplissement des démarches administratives, mais pas seulement. Ils sauront vous aider à trouver le statut juridique le plus adapté pour votre entreprise et à rédiger vos actes (statuts, pacte d’actionnaires, etc.).

Des plateformes en ligne peuvent aussi vous accompagner tout au long de votre projet de création d’entreprise. C’est notamment le cas de la solution proposée par Le Coin des Entrepreneurs qui vous assiste véritablement à construire votre projet d’entreprise. Outil aide au choix du statut juridique, simulateur de cotisations sociales pour dirigeant, logiciel de business plan… Tout y est réuni pour vous aider à concrétiser votre projet.

L’argent à avancer pour immatriculer l’entreprise sur les registres légaux

Vous devrez, avant que votre entreprise existe officiellement, avancer certaines sommes d’argent. Elles règlent ce que l’on appelle les frais administratifs. Ils résultent, pour la plupart, de l’accomplissement des formalités légales nécessaires pour immatriculer votre entreprise.

Une fois encore, le montant que vous allez devoir payer dépend du statut juridique que vous avez choisi pour votre entreprise (entreprise individuelle ou société). Et il est plus important en cas de création d’une société :

Publication d’une annonce légale Sociétés uniquementEntre 150 € et 475 €
Dépôt d’une demande d’immatriculationToutes les entreprisesVariable *
Déclaration des bénéficiaires effectifsSociétés uniquementEnviron 20 €
* Environ 25 € pour une entreprise individuelle commerciale, 45 € pour une entreprise individuelle artisanale ou 40 € pour une société commerciale (+15€ si activité artisanale)

Créer une société coûte, en moyenne, 250 euros. Ce montant diminue à environ 50 euros pour l’entreprise individuelle. Pour les micro-entrepreneurs (comme pour les professionnels libéraux), il n’existe pas de frais liés à l’immatriculation de l’entreprise. Dans ce cas, la création de l’entreprise est gratuite.

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs