Les démarches avant de démarrer une nouvelle activité professionnelle

Une fois que le créateur d’entreprise a réalisé ses démarches d’immatriculation et obtenu son extrait K-Bis, il peut démarrer officiellement sa nouvelle activité professionnelle. Toutefois, après l’immatriculation, d’autres démarches sont nécessaires pour lancer une nouvelle activité professionnelle dans de bonnes conditions.

Ce dossier vous informe sur les principales démarches à accomplir pour pouvoir démarrer une nouvelle activité professionnelle dans de bonnes conditions :

Déblocage du capital et ouverture du compte bancaire

Après l’immatriculation de l’entreprise au registre du commerce et des sociétés, l’entrepreneur doit débloquer les apports versés sur le compte de la société en formation. Cette opération concerne les constitutions de sociétés comprenant des apports en numéraire.

Également, l’entrepreneur doit ouvrir le compte bancaire professionnel de l’entreprise. À cette occasion, il faut également négocier les conditions de fonctionnement du compte bancaire, les outils de paiement (carte bancaire, chèque, terminal TPE…).

Gérer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Gérer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Installer l’entreprise dans ses nouveaux locaux

L’ampleur des démarches à accomplir est corrélée aux caractéristiques du projet de création d’entreprise. Par exemple, le travail d’installation n’est pas similaire entre un entrepreneur qui travaille seul depuis son domicilie et un second entrepreneur qui ouvre un magasin.

Ces démarches d’installation sont des démarches prioritaires. L’entreprise doit être correctement installée pour que l’activité puisse démarrer dans de bonnes conditions. La fixation de la date d’ouverture d’un point de vente est très importante. Une ouverture trop rapide risque de ne pas plaire aux premiers clients. Une ouverture trop tardive peut nuire aux finances de l’entreprise.

Enfin, il se peut très bien que l’entrepreneur n’est pas encore trouvé son local commercial. Si tel est le cas, il doit le faire le plus rapidement possible. Pour plus d’informations : trouver son local.

Embauche des premiers salariés de l’entreprise

Lorsque des recrutements sont prévus dès le démarrage de l’activité, l’entrepreneur doit réaliser les démarches d’embauche : rédaction des contrats de travail, déclarations d’embauche, mise en place de la paie… Compte tenu de la présence de personnel au sein de l’entreprise, de nouvelles obligations lui sont applicables : règlement intérieur, visite médicale…

Un créateur d’entreprise s’occupe très rarement lui-même de la gestion de la paie. Le plus souvent, cette tâche est sous-traitée à un prestataire spécialisé (un service spécifique de son expert-comptable ou une entreprise spécialisée).

Mise en place des outils de gestion et de la comptabilité

Tout d’abord, l’entrepreneur doit mettre en place ses documents commerciaux : modèle de facture, modèle de devis, documents commerciaux… Idéalement, il convient d’utiliser un logiciel de gestion.

Chaque entreprise commerciale est visée par des obligations comptables. L’entrepreneur doit donc mettre en place sa comptabilité. Plusieurs options s’offrent à lui :

  • gérer toute la comptabilité en interne,
  • sous-traiter la comptabilité à un expert-comptable,
  • gérer en interne une partie de la comptabilité et sous-traiter certaines opérations à un expert-comptables (l’établissement des comptes annuels notamment).

Si tout ou partie de la comptabilité est sous-traitée, l’entrepreneur doit donc trouver rapidement son expert-comptable (si cela n’a pas déjà été fait préalablement).

Enfin, si l’entrepreneur souhaite piloter son entreprise en utilisant un tableau de bord (ou tout autre outil approprié), il faut le mettre en place dès le démarrage de l’activité.

Assurer son activité professionnelle

Avant de démarrer une nouvelle activité professionnelle, l’entrepreneur doit également assurer son entreprise. Chaque activité professionnelle engendre des risques et des dangers, il est donc très important de souscrire des contrats d’assurance pour s’en prémunir.

En cas d’embauche dès le démarrage de l’activité, l’entrepreneur doit également souscrire un contrat d’assurance complémentaire pour ses salariés. Il s’agit d’une obligation légale à mettre en place dès le premier recrutement.

Enfin, le créateur d’entreprise peut avoir des besoins complémentaires au niveau de sa protection sociale et de sa retraite. Si tel est le cas, une étude avec un assureur doit être réalisée. Toutefois, pour les entrepreneurs qui étaient précédemment salariés, la portabilité des droits antérieurement acquis permet d’avoir du temps pour se préoccuper de ce sujet.

Pierre Facon

Fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs. Dirigeant d'une société spécialisée dans l'édition et la gestion de sites internet sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise. Conseiller et expert en création d’entreprise.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
leo. ut fringilla Lorem Aliquam Donec ipsum mattis felis pulvinar commodo