Créer une société de conciergerie : le guide complet

Le marché de la conciergerie est dynamique, que ce soit dans le secteur privé ou dans le secteur professionnel. Même si la concurrence est rude à certains endroits, il reste de nombreuses opportunités à saisir. Pour créer votre société de conciergerie, vous devez procéder par étape : préparer votre projet, effectuer vos choix de création d’entreprise et réaliser vos formalités d’immatriculation.

Vous souhaitez créer une conciergerie d’entreprise ou une conciergerie privée ? Ce guide vous explique tout ce qu’il faut savoir pour créer votre société :

Créer une société de conciergerie

Créer une société de conciergerie : informations préalables

Définir précisément votre activité de conciergerie

Le secteur de la conciergerie est relativement vaste : conciergerie d’entreprise, conciergerie pour les particuliers, conciergerie liée au tourisme… Il en est de même au niveau des services que vous pouvez proposer à votre clientèle.

Pour construire votre business model, vous devez commencer par identifier clairement votre clientèle et définir l’ensemble des services que vous allez proposer (avec les prix associés). Ces informations sont indispensables pour prospecter et préparer votre approche commerciale auprès de vos clients.

Le local pour une société de conciergerie

Pour démarrer une activité de conciergerie privée, il n’y a généralement pas besoin d’avoir un local commercial. Le siège social de votre société peut donc être installé à votre domicile personnel. Pour cela, il conviendra de rédiger une attestation de domiciliation. Vos besoins en matière de local pourront évoluer par la suite en cas de développement de l’activité.

Par contre, si vous lancez une activité de conciergerie d’entreprise, vous pourriez avoir besoin d’un emplacement commercial dans la zone d’activité que vous ciblez. Cela permettra à votre entreprise d’être visible.

Les frais à prévoir pour une société de conciergerie

Tout d’abord, pour créer votre société de conciergerie, vous allez devoir payer les frais de création d’entreprise. Il s’agit notamment des honoraires du professionnel chargé de créer la société, du prix de l’annonce légale, des frais de greffe.

Ensuite, pour faire fonctionner votre société, vous allez avoir besoin de plusieurs services : un expert-comptable pour réaliser votre bilan, une assurance professionnelle, un compte bancaire professionnel, du petit matériel… De plus, vous allez devoir vous déplacer chez vos clients. En cas de développement de l’activité, vos dépenses augmenteront certainement : recrutement d’un ou de plusieurs salariés, local commercial, publicité…

Pour obtenir une visualisation précise des frais que vous allez devoir acquitter pour créer et faire fonctionner votre société, nous vous conseillons de réaliser un prévisionnel.

Le financement de l’ouverture d’une société de conciergerie

Généralement, le démarrage d’une activité de conciergerie ne nécessite pas un financement de départ important. Il est très rare qu’un financement bancaire soit demandé lors de la création de l’entreprise.

Un financement peut être nécessaire si vous décidez d’ouvrir votre conciergerie en rejoignant un réseau de franchise. Dans ce cas, il sera nécessaire de payer le droit d’entrée et les investissements prévus pour intégrer le réseau.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Quelle forme juridique pour une société de conciergerie ?

Pour créer une société de conciergerie, vous avez le choix entre plusieurs formes juridiques. Les possibilités dépendent tout d’abord du nombre de participant au projet :

  • Si vous êtes seul, vos choix sont assez restreints. Vous pourrez créer une EURL (SARL à un seul associé) ou une SASU.
  • Si vous êtes plusieurs associés, vous avez d’avantage de possibilités : SARL, SAS, SNC… En pratique, les deux options régulièrement choisies sont la SARL et la SAS.

Que vous soyez seul ou avec des associés, votre choix se portera donc très certainement vers une SARL ou une SAS. Le tableau ci-dessous vous propose un comparatif entre ces deux formes juridiques :

SARL SAS
Nombre d’associésEntre 1 et 1001 ou plus (pas de maximum)
Apports en capitalApports en numéraire et en nature, pas de minimumApports en numéraire et en nature, pas de minimum
Responsabilité des associésLimitée au montant de leurs apportsLimitée au montant de leurs apports
Dirigeant de la sociétéUn ou plusieurs gérantsUn président et tout autre organe de direction prévu par les statuts
Régime de sécurité sociale du dirigeant associé majoritaire (ou associé unique)Sécurité sociale des indépendantsRégime général de la sécurité sociale
Régime de sécurité sociale du dirigeant associé minoritaire ou égalitaire, ou non associéRégime général de la sécurité socialeRégime général de la sécurité sociale
Imposition des bénéficesImpôt sur les sociétés ou impôt sur le revenu pendant 5 exercices maximum (sans limitation pour les EURL)Impôt sur les sociétés ou impôt sur le revenu pendant 5 exercices maximum

Si besoin, une étude comparative plus complète est proposée dans ce dossier : Tableau comparatif SARL / SAS.

Quelles sont les formalités pour créer une société de conciergerie ?

Peu importe la forme juridique de la société que vous avez choisie, vous allez devoir accomplir plusieurs formalités pour la créer et l’immatriculer.

Étape 1 : rédiger les statuts de la société de conciergerie

Pour créer une société, il est indispensable de rédiger des statuts. Cet acte juridique contient les règles d’organisation et de fonctionnement de la société. Le contenu des statuts dépend ensuite de la forme juridique de la société. Pour obtenir des informations à ce propos et découvrir nos modèles de statuts, vous pouvez consulter cette rubrique : les statuts de société.

Étape 2 : réaliser les apports en capital social

Ensuite, pour créer une société, il faut effectuer des apports en capital social. Ces apports peuvent prendre la forme d’apports en numéraire (de l’argent) ou d’apports en nature (biens autres que de l’argent). Les modalités de libération des apports en numéraire dépendent de la forme juridique de la société. Pour plus d’infos : les apports en numéraire.

Étape 3 : publier un avis de constitution au journal d’annonces légales

Après avoir signé les statuts de la société, un avis de constitution doit être publié dans un journal d’annonces légales du département dans lequel se situe le siège social. Encore une fois, le contenu de l’annonce dépend de la forme juridique de la société. Des services en ligne vous guident dans cette formalité.

Étape 4 : réunir tous les justificatifs et envoyer la demande d’immatriculation au greffe

Enfin, la dernière étape pour créer une société de conciergerie consiste à réunir tous les justificatifs demandés en vue de l’immatriculation de la société et à les transmettre au greffe. La liste des documents à communiquer est précisée ici : les justificatifs pour immatriculer une société.

Si vous ne souhaitez pas vous en charger vous-même, l’intégralité des démarches de création de votre société de conciergerie peut être sous-traitée à un professionnel. Vous pouvez également réaliser vos démarches en utilisant un service de création d’entreprise en ligne.


Vous souhaitez créer votre entreprise ? Nous pouvons vous accompagner : Je crée mon entreprise !

Pierre Facon

Fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs. Dirigeant d'une société spécialisée dans l'édition et la gestion de sites internet sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise. Conseiller et expert en création d’entreprise.



Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
ut odio luctus massa elit. velit, elit.