Les 10 erreurs à éviter pour créer une entreprise

Pour créer une entreprise, l’entrepreneur va s’engager dans un parcours comprenant une succession d’étapes successives pour préparer son projet, puis lancer son activité. Dans le cadre de sa démarche, l’entrepreneur peut réaliser de nombreuses erreurs, dont certaines peuvent aggraver substantiellement le risque d’échec de son projet. Pour augmenter vos chances de succès sur votre création d’entreprise, vous devez donc éviter un maximum d’erreurs.

Dans ce dossier, Le Coin des Entrepreneurs aborde 10 erreurs à éviter absolument pour créer votre entreprise :

  1. Ne pas se concerter avec ses proches avant de créer son entreprise
  2. Créer une entreprise sans avoir préparé son projet
  3. Ne pas prendre le temps de tester votre offre
  4. Créer une entreprise sans réaliser d’étude de marché
  5. Construire un modèle économique sans penser aux clients
  6. Ne pas s’entourer de partenaires pour construire son projet
  7. S’obstiner à vouloir tout faire soi-même
  8. Ne pas s’attarder sur les choix de création d’entreprise
  9. Se lancer sans avoir fait un prévisionnel financier
  10. Créer une entreprise sans avoir travaillé la communication
erreurs à éviter pour créer une entreprise

Erreur n°1 : Ne pas se concerter avec ses proches avant de créer son entreprise

Un créateur d’entreprise ne doit pas négliger l’impact et le rôle de son entourage dans son projet. Le soutien de la famille et des amis proches est un avantage considérable.

La création d’entreprise est une aventure qui demande beaucoup d’investissement personnel, qui génère du stress et qui implique de prendre des décisions importantes (quitter un emploi stable par exemple, ou investir une partie conséquente de ses économies). Dans les périodes difficiles, que vous traverserez peut-être, vous devez pouvoir trouver du réconfort auprès de vos proches.

Il est nécessaire, pour l’entrepreneur, de pouvoir compter sur le soutien de ses proches dans le cadre de son projet. De plus, ils seront naturellement à votre écoute et n’hésiteront pas à vous aider si vous en éprouvez le besoin. Enfin, le point de vue d’un proche sur le projet est toujours intéressant, étant donné qu’il prend la situation au sérieux et qu’il offre un regard extérieur.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Erreur n°2 : Créer une entreprise sans avoir préparé son projet

Une création d’entreprise requiert un travail de préparation, qui dure souvent plusieurs mois. Pour optimiser vos chances de réussite, vous devez le réaliser sérieusement. Durant cette phase, vous serez amené à faire des choix, et a déterminer des éléments très importants :

  • quelles sont vos compétences et quelles sont vos envies ?
  • quelles sont vos contraintes personnelles ?
  • en quoi consiste votre projet et qu’aimeriez-vous bâtir ?
  • quels sont vos objectifs à travers votre projet, à la fois à titre personnel et au niveau de l’entreprise ?
  • quelle est votre stratégie ?
  • quel est le modèle économique de votre entreprise ?
  • quel est votre plan d’action pour lancer votre projet ?

Ces questions nécessitent de la réflexion, et la phase de préparation de projet vous sert à y répondre. À l’issue de cette démarche, vous serez en mesure d’apprécier la faisabilité de votre projet. Prenez donc le temps de préparer suffisamment sur votre création d’entreprise pour augmenter vos chances de succès.

Erreur n°3 : Ne pas prendre le temps de tester votre offre

Avant de vous investir trop fortement dans votre projet, vous devez vous assurer de l’intérêt de vos idées : votre produit ou service génère-t-il de la valeur aux yeux de vos clients ? Sont-ils convaincus ? Pour cela, vous pouvez réaliser des tests. Ensuite, plusieurs scénarios sont envisageables :

  • L’offre est appréciée par les clients qui l’ont testé, ce qui est donc positif car elle devrait, en principe, intéresser votre cible de clientèle.
  • La réaction des clients qui ont testé votre produit ou service est mitigée : en l’état actuel, vous aurez des difficultés à rivaliser avec vos meilleurs concurrents. Vous devez donc améliorer votre offre en utilisant les critiques émises par les clients.
  • L’offre ne plaît pas aux clients qui l’ont testé. Dans cette situation, vous devez envisager de modifier votre projet plus profondément, ou même de le stopper en l’absence de solutions.

Idéalement, les tests doivent être réalisés assez rapidement (en recourant au MVP par exemple). Cela vous évite de continuer à perfectionner un produit ou un service qui, finalement, n’intéressera pas vos futurs clients. De plus, en récoltant des avis régulièrement, vous pourrez améliorer votre offre par itération.

Erreur n°4 : Créer une entreprise sans réaliser d’étude de marché

Il s’agit d’une erreur qui peut avoir de lourdes conséquences, car les résultats de votre étude de marché sont primordiaux, et ils sont à la source de nombreuses décisions importantes. Sans étude de marché :

  • vous ne disposerez d’aucune analyse de l’environnement de votre entreprise (état du marché, perspectives, concurrence, clients, fournisseurs, réglementation…) ;
  • vous ne pourrez pas travailler efficacement le positionnement de votre offre, pour vous différencier des concurrents et vous constituer un avantage par rapport à eux ;
  • vous ne saurez pas en mesure d’étudier la viabilité économique de votre projet.

Durant les premières étapes de votre projet, vous devez donc identifier précisément votre marché et votre cible, puis les étudier en profondeur.

Erreur n°5 : Construire un modèle économique sans penser aux clients

Votre modèle économique consiste à expliquer comment votre entreprise va créer de la valeur et générer des revenus. Un modèle économique n’est bon que lorsqu’il est centré sur le client en priorité. Pour le construire, il est indispensable que vous le placiez au centre de votre démarche :

  • qui est-il ?
  • à quoi lui sert votre produit ou service ?
  • pourquoi devrait-il choisir votre produit ou service plutôt que celui des concurrents ?

L’offre doit créer de la valeur pour vos clients, qui constituent la source de vos revenus. Sans clients, pas de chiffre d’affaires. Un produit qui ne plaît qu’à vous est totalement inutile.

Erreur n°6 : Ne pas s’entourer de partenaires pour construire son projet

L’isolement du créateur d’entreprise est une erreur qu’il faut absolument éviter lorsque vous créez une entreprise. Pour construire votre projet, vous devez vous entourer :

  • d’une petite communauté de clients potentiels, pour tester vos produits et obtenir des critiques constructives,
  • de vos proches, pour obtenir du soutien lorsque vous doutez, ainsi qu’un point de vue neutre et extérieur sur votre projet,
  • de professionnels compétents, qui seront vous conseiller et contribuer à la construction de votre projet.

Le créateur d’entreprise doit savoir s’entourer de plusieurs parties prenantes.

Erreur n°7 : S’obstiner à vouloir tout faire soi-même

La création d’une entreprise est compliquée à gérer intégralement soi-même pour plusieurs raisons :

  • il faut détenir de multiples compétences, dans des domaines très variés,
  • il faut disposer de suffisamment de temps pour tout faire,
  • et il faut savoir prendre uniquement des bonnes décisions sans avis extérieurs.

Autant dire qu’en pratique, il est extrêmement compliqué de gérer un projet de création d’entreprise tout seul. Pour être efficace dans votre démarche, vous devez savoir distinguer ce que vous pouvez faire vous-même, et ce que vous allez devoir déléguer. Mettez la priorité sur les éléments essentiels de votre activité et n’hésitez pas à déléguer ce qui est secondaire, ou ce que vous ne savez pas faire.

Erreur n°8 : Ne pas s’attarder sur les choix de création d’entreprise

Les choix que vous allez effectuer pour la création d’entreprise sont très importants, car ils ont des impacts à de nombreux niveaux. Ces choix concernent notamment : le statut juridique de votre entreprise, le régime d’imposition des bénéfices, et votre régime de sécurité sociale.

Quant aux enjeux liés aux choix que vous allez effectuer, nous pouvons notamment citer :

  • l’étendue de votre responsabilité vis-à-vis de vos créanciers professionnels,
  • la possibilité ou non d’accueillir de nouveaux associés,
  • le montant des impôts que vous, et votre entreprise, allez devoir payer,
  • les règles d’appréciation du maintien de vos éventuelles allocations chômage,
  • les modalités dans lesquelles seront calculées vos cotisations sociales (dont le montant peut varier du simple au double),
  • les règles juridiques et fiscales qui s’appliqueront lorsque vous vendrez éventuellement votre entreprise.

Dans notre application, nous comparons par exemple le coût des cotisations sociales au régime général et à la sécurité sociale des indépendants. Comme vous le verrez dans cette simulation réalisée dans notre application (sur la base d’un revenu net de 36 000 euros), les écarts peuvent être considérables :

Un autre outil vous permet de comparer de nombreux paramètres entre les différents statuts juridiques possibles, et les différences sont parfois majeures.

Erreur n°9 : Se lancer sans avoir fait un prévisionnel financier

L’étude prévisionnelle offre de précieuses informations au créateur d’entreprise. Elle permet notamment de mesurer la rentabilité de son projet, de vérifier que l’entreprise ait les moyens de lui verser un revenu suffisant, d’anticiper d’éventuels problèmes de trésorerie. Notre application vous permet de réaliser cette analyse :

Bien entendu, nous sommes parfaitement conscients que les chiffres qui figurent dans votre prévisionnel seront faux. En effet, aucun créateur d’entreprise n’est en mesure de prédire quels seront ses chiffres réels, c’est-à-dire ceux qui figureront dans ses comptes.

Toutefois, vous pouvez être en mesure de déterminer quelques scénarios assez proches de la réalité. Ensuite, l’utilisation d’un tableau de bord vous permettra de mettre à jour le prévisionnel pour l’adapter à la réalité. Également, la connaissance de certains indicateurs, tels que le seuil de rentabilité, sont important pour piloter l’entreprise.

Une étude prévisionnelle peut être réalisée très rapidement, sans avoir besoin de construire des dizaines de tableaux financiers. Dans le cadre d’une activité relativement simple, un compte de résultat et un budget de trésorerie sont largement suffisants.

Erreur n°10 : Créer une entreprise sans avoir travaillé la communication

Pour donner de la visibilité à votre nouvelle entreprise, et attirer vos premiers clients, vous aurez nécessairement besoin de communiquer. Les canaux à utiliser sont multiples : votre propre réseau, un site internet, un blog, les réseaux sociaux, la publicité…

Dans la mesure du possible, vous devez préparer votre communication avant le lancement de votre activité afin d’enregistrer rapidement des rentrées d’argent. Ici, le degré d’importance de ce travail dépend fortement de la nature de votre activité. Par exemple, si vous lancez un business sur internet, c’est indispensable car certains leviers peuvent prendre des mois à produire des effets (comme le SEO).

Pierre Facon

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs
Média online de référence sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise, et application en ligne d'aide à la création / reprise d'entreprise.
Conseiller et expert en création d’entreprise. J'accompagne de nombreux entrepreneurs dans la mise en place de leurs projets.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs