Le minimum viable product (MVP), ou produit minimum viable

Dans le cadre de la conception de produit, le minimum viable product (MVP), ou produit minimum viable en français, est la première version d’un produit, réalisée le plus tôt possible et à moindre frais. Il permet à l’entrepreneur de formaliser son idée très rapidement et de la confronter aux clients.

Ce dossier vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le minimum viable product (MVP) :

minimum viable product (MVP)

Le minimum viable product (MVP) : définition et utilisation

Le minimum viable product (MVP) correspond à une version d’un produit conçue très rapidement, et avec le budget le plus réduit possible. Il s’agit d’une méthode utilisée dans le cadre de la conception d’un nouveau produit. Cela permet de vérifier si le prototype apporte de la valeur aux clients et, le cas échéant, d’obtenir les pistes d’amélioration ou de modifier plus profondément le produit.

Le MVP est notamment employé par les créateurs d’entreprises qui conçoivent leur premier prototype de produit, ou par les entrepreneurs qui décident de lancer de nouveaux produits.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

L’intérêt du MVP pour l’entrepreneur

L’intérêt du minimum viable product est qu’il permet à l’entrepreneur de tester la viabilité de son idée. Il obtiendra un des retours avec un minimum d’effort, en faisant tester son prototype auprès d’un échantillon de clientèle très ciblé. Ensuite, ces derniers fourniront un retour sur le produit :

  • Sont-ils convaincus ?
  • Quels sont les points positifs et les points négatifs ?
  • Sont-ils intéressés par le produit ?

De plus, le prototype de produit est développé rapidement et à moindre coût. L’entrepreneur teste son idée sans dilapider son budget, ni perdre trop de temps. Si les retours ne sont pas bons, il pourra rapidement faire pivoter son projet. Cette démarche permet à l’entrepreneur de limiter les erreurs. Ceci est très important, car un échec est difficile à digérer lorsqu’il survient après avoir consacré une part importante de ses ressources financières et de nombreux mois de travail.

Le précieux retour des clients obtenu grâce au MVP

Les informations récoltées grâce au MVP sont très précieuses pour le créateur d’entreprise. Il pourra, dès le début, confronter son idée à ses clients potentiels. En fonction de ces retours, plusieurs scénarios pourront être envisagés.

Si les clients ayant testé le produit ont été convaincus, l’entreprise a toutes les chances d’attirer sa cible de clientèle, dont les besoins et les critères d’achat seront les mêmes.

Dans le cas contraire, l’entrepreneur doit accepter le fait que son produit ne convient pas aux clients. Pour réagir face à ce constat, qui implique forcément des changements, il faut analyser les retours. Plusieurs scénarios peuvent se dessiner :

  • l’adaptation du produit pour résoudre les points négatifs qui ont été soulevés,
  • la modification complète de l’offre,
  • le ciblage d’un autre segment de clientèle.

Les étapes de mise en œuvre d’un MVP

Pour utiliser le MVP, l’entrepreneur doit procéder par étapes :

  1. Transformer votre idée en un prototype de produits ;
  2. Sélectionner un échantillon représentatif de votre clientèle ;
  3. Faire tester votre prototype par les clients ;
  4. Collecter les retours et les analyser ;
  5. Agir en fonction des résultats.

La première étape consiste à élaborer un prototype très rapidement l’idée de création d’entreprise, et à moindre coût, pour concrétiser la proposition de valeur et la confronter aux clients. Par exemple, le MVP peut correspondre à une maquette, à une landing page, à un prototype en impression 3D…

Au niveau de l’étape 2, il s’agit de déterminer quels sont les clients susceptibles d’être les plus intéressés par le produit de l’entreprise. Malgré ses convictions, l’entrepreneur peut commettre une erreur à ce niveau. Parfois, il ne faut pas hésiter à interroger plusieurs segments de clients potentiels.

L’étape 4 est très importante pour l’entrepreneur, le but du MVP étant de collecter des avis. Il conviendra d’évaluer globalement les résultats du test. Pour l’étape 5, plusieurs scénarios seront possibles en fonction des résultats :

  • Les avis sont positifs. L’entrepreneur peut continuer d’avancer sur son projet sans apporter de changements significatifs au niveau de son produit ;
  • Les avis sont mitigés, ou positifs mais avec quelques réserves. Dans ce cas, l’entrepreneur doit adapter son produit pour tenir compte des points négatifs soulevés par les clients.
  • Les avis sont négatifs. Dans cette situation, l’entrepreneur doit pivoter au niveau de son projet. Il sera très important de comprendre ce qui n’a pas fonctionné. Le problème ne proviendra pas forcément du produit. Il se peut également que les clients les plus intéressés soient mal identifiés.

Pierre Facon

Co-fondateur - Le Coin des Entrepreneurs
Média online de référence sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise
Application digitale pour accompagner les entrepreneurs dans leurs projets
Expert en création d’entreprise

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs