L’affacturage

L’affacturage peut être défini comme une convention à travers laquelle un établissement spécialisé, appelé le factor, achète les créances détenues par une entreprise sur ses clients et en assure lui-même le recouvrement.

1. Principe de l’affacturage

Le recours à l’affacturage permet donc à une entreprise d’encaisser rapidement ses créances sans attendre l’écoulement des délais de paiement.

Seules les créances détenues sur une autre entreprise (B to B) peuvent faire l’objet d’une opération d’affacturage, ce qui exclu donc les créances détenues sur des particuliers. L’affacturage est donc particulièrement adapté aux entreprises de BTP, de commerce de gros, de service aux entreprises, de transport…

Le factor prélève diverses commissions pour se rémunérer et supporte les éventuelles pertes lorsque le client n’honore pas ses factures.

De plus, l’entreprise qui cède ses créances à un factor se décharge du risque d’insolvabilité des clients visés par l’opération d’affacturage car ce risque est transféré au factor en même temps que la cession des créances.

2. Le factor

Le factor doit obligatoirement être un établissement de crédit qui a pour activité professionnelle l’affacturage.

Ces établissements sont généralement des filiales de banques spécialisées dans l’activité d’affacturage.

3. Approbation des créances transmises au factor

Le factor est engagé à l’égard de l’adhérent à régler les factures que celui-ci lui transmet qu’à condition qu’elles aient été approuvées. Les cas de refus d’approbation concernent souvent les créances liées à des débiteurs jugés trop risqués.

Une fois que le factor a approuvé l’en cours transmit pour l’entreprise, elle supporte désormais le risque rattacher à ces créances.

4. Les avantages de l’affacturage

Il existe plusieurs avantages pour une entreprise de recourir à l’affacturage. On peut notamment citer :

  • Il permet de mobiliser les créances clients et ainsi d’obtenir rapidement la trésorerie en contrepartie ;
  • C’est également un moyen de réduire le risque d’insolvabilité clients encourus par l’entreprise puisque ce dernier est transféré au factor ;
  • La garantie de paiement assure à l’entreprise d’être payée dès lors que le factor a approuvé les créances qui lui sont transmises ;
  • L’affacturage consiste en quelques sortes à sous-traiter la gestion de la fonction recouvrement des créances clients, ce qui permet à l’entreprise de ne pas affecter du personnel sur cette fonction (donc de diminuer ses charges de personnel) ;

5. Rémunération de l’affacturage

La rémunération du factor est composée de deux éléments :

  • Une commission due au titre du service d’affacturage, qui correspond au coût du service de de gestion et de recouvrement et à la garantie de bonne fin. Cette commission est généralement comprise dans une fourchette allant de 0,5% à 2%.
  • Une commission due au titre du financement de l’affacturage. Il s’agit ici de rémunérer par un intérêt le financement octroyé par le factor. Le taux retenu est comparable au taux pratiqué par les banques pour les crédits bancaires.

Toutes les créances détenues par une entreprise peuvent faire l’objet d’une opération d’affacturage.

 


Pierre Facon – Webmaster du coin des entrepreneurs
Passionné d’entreprenariat, je travaille dans l’expertise comptable sur la métropole lilloise.
Une question ? Rejoignez-nous sur notre forum pour entrepreneurs !


A lire également sur le coin des entrepreneurs :

Le financement de l’entreprise

Le financement OSEO

Les garanties de l’emprunteur

Le prêt bancaire

6 commentaires sur “L’affacturage”

  1. Direct Affacturage

    merci pour cet article,
    Tout compte fait, il vaut mieux adopter une solution d’affacturage en cas de problème financier. Aussi, cela favorise non seulement l’épanouissement de l’entreprise mais surtout sa croissance et son développement.

  2. Typhaine @ Affacturage

    Bonjour,
    Votre article résume bien l’affacturage. C’est clair que l’on pourrait approfondir en abordant l’affacturage classique, l’affacturage non géré, géré…etc. mais ce n’est pas le sujet. Vous présentez clairement l’activité ce qui est très suffisant.
    Typhaine

  3. Affacturage factoring

    Bonjour,

    Il conviendrait d’ajouter que l’affacturage ne s’applique qu’aux entreprises exerçant en B to B. en effet, les clients de l’entreprise doivent être eux-mêmes des entreprises. Il est parfaitement adapté aux secteurs de l’informatique, du transport, du négoce en gros, des BTP,…

    • Pierre F.

      Bonsoir,

      Oui effectivement, je vais ajouter cette information dans l’article.

      Merci et bonne soirée,

  4. e-affacturage

    Il faut ajouter à cette description les formes d’affacturage allégée et confidentielle qui permettent du sur mesure au plus près des besoins de trésorerie des entreprises.

    La formule allégée, dite également semi-confidentielle ou notifiée non gérée, permet à l’entreprise de garder la main sur sa relation client tout en bénéficiant du financement. La formule confidentielle se concentre essentiellement sur le financement laissant à l’entreprise le recouvrement, la gestion et la garantie client.

    • Pierre F.

      Bonjour,

      Merci pour la précision.

      Bon weekend !

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média