Index » La gestion d'entreprise » Compta - Finance » Comptabilité » La comptabilité analytique

La comptabilité analytique

La comptabilité analytique consiste à reprendre les données de la comptabilité générale et le retravailler pour identifier et valoriser les éléments constitutifs du résultat de l’entreprise.

C’est un outil de pilotage intéressant surtout utilisé dans les moyennes et les grandes entreprises.

Définition de la comptabilité analytique

La comptabilité analytique est un mode de traitement de données issues de la comptabilité générale qui permet d’identifier les éléments qui concourent à la formation du résultat de l’entreprise, et de les valoriser.

Chaque produit (au sens comptable) généré par l’entreprise sera rapproché des coûts qui ont permis de le constituer.

L’intérêt de la comptabilité analytique

La mise en place d’une comptabilité analytique permet à l’entreprise d’avoir une meilleure connaissance des dépenses qu’elle engage et de produire de l’information pertinente : résultat par produit, résultat par atelier…

La comptabilité analytique constitue un outil important pour le pilotage de l’entreprise car elle est une source d’informations qui doit permettre de prendre les bonnes décisions pour améliorer la performance.

Les méthodes de comptabilité analytique

L’entreprise qui souhaite mettre en place une comptabilité analytique a le choix entre plusieurs méthodes, dont les principales sont les suivants : La méthode des coûts complets, des coûts variables, des coûts directs, des coûts standards,et ABC.

La méthode des coûts complets

La méthode des coûts complets permet à l’entreprise d’expliquer le résultat généré sur l’exercice en effectuant un rapprochement entre les produits qu’elle vend et leur coût de revient.

Les coûts complets s’utilisent en découpant l’entreprise en plusieurs centres de travail, entre lesquels il faut répartir les coûts engagés par l’entreprise.

Cette méthode permet de suivre la formation du coût de revient par centre de travail et constitue une bonne base d’information pour fixer le prix de vente d’un nouveau produit (car il sera possible d’estimer son coût de revient avec les informations dont dispose l’entreprise).

La méthode des coûts variables

Les coûts variables consistent à ne prendre en compte que les dépenses directement liées à l’activité de l’entreprise : Elles diminuent si l’activité baisse et augmente si l’activité se développe.

L’utilisation de cette méthode, relativement simple, permet de déterminer le seuil de rentabilité de l’entreprise (ou point mort, c’est-à-dire le niveau d’activité à partir duquel l’entreprise gagne de l’argent) mais ne prend pas en compte tous les coûts supportés par l’entreprise

La méthode des coûts directs (direct costing)

L’utilisation du direct costing permet de résoudre l’inconvénient de la méthode des coûts variables.

Cette fois-ci, il s’agira de prendre en compte les coûts variables (comme ci-dessus) et les coûts fixes (ou charges de structure) qui sont indépendants de l’activité de l’entreprise. Le seuil de rentabilité de l’entreprise est ainsi fixé beaucoup plus précisément.

La méthode des coûts standards

Avec la méthode des coûts standards, l’entreprise détermine à l’avance les coûts qu’elle supportera et les compare ensuite aux charges réellement engagées. Les écarts résultant de ces comparaisons seront ensuite analysés.

Cette méthode permet à l’entreprise de connaitre ses marges, d’établir des prévisions et des budgets, mais il est très difficile de déterminer le niveau d’activité à retenir.

La méthode ABC

De nouvelles techniques de comptabilité analytiques plus récentes ont été mises en place, c’est le cas de la méthode ABC.

Cette technique consiste à découper l’entreprise en activités et d’analyser l’entreprise de manière transversale (contrairement à l’analyse verticale et au découpage par fonctions). Une activité consiste à réaliser un ensemble de tâches pour contribuer à la valeur d’un produit ou service.

Une fois que les activités sont définies, il faudra répartir les dépenses de l’entreprise entre elles grâce à des indicateurs pertinents.

La méthode ABC permet de répartir efficacement les dépenses entre les différentes activités de l’entreprise et d’obtenir une information pertinente, mais est toutefois difficile à mettre en place.

Pour vous aider à mettre en place votre comptabilité analytique, votre expert-comptable sera le partenaire idéal.

En cas de besoin, nous vous proposons de rencontrer gratuitement un de nos partenaires de confiance près de chez vous :

Rencontrer gratuitement un expert-comptable

 

A lire également sur le coin des entrepreneurs :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


6 commentaires sur “La comptabilité analytique”

  1. Janvier Marvens

    je veux mettre la comptabilité analytique au sein de mon entreprise mais je suis un peu perdu par les coûts. Le plus qui me donne de fil a retordre c’est la méthode ABC…

  2. Seguier

    Merci ! Je souhaite mettre en place comme gabriel la comptabilité analytique au sein de l’entreprise où je travaille !

  3. gabriel

    je voudrai bien des conseils sur la mise en place d,une comptabilite analytique.

    • Pierre F.

      Bonjour,

      Pour en discuter, je vous invite à nous rejoindre sur notre forum.

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média