Le bilan prévisionnel, explications et réalisation

Le bilan prévisionnel est un élément quasiment indispensable dans le cadre d’un projet de création d’entreprise qui est bien trop souvent négligé. On estime à environ 80% le nombre de bilans prévisionnels qui s’avèrent trop optimistes suite aux comparaisons ultérieures avec les premiers résultats réalisés.

Voici une présentation du prévisionnel, de son rôle et des informations qu’il contient.

L’importance du bilan prévisionnel

Le bilan prévisionnel fait partie du business plan, il représente la partie financière de ce dernier qui comporte également une partie centrée sur l’étude de marché. D’autres appellations permettant de qualifier le bilan prévisionnel : prévisionnel financier, compte de résultat prévisionnel ou encore prévisionnel tout simplement.

Dans la plupart des cas, l’ensemble de ces termes coïncide en pratique généralement à la même idée : Il s’agit d’un ensemble de tableaux financiers et d’indicateurs traduisant les prévisions de l’entrepreneur sur ses premières années d’activité.

Le bilan prévisionnel comprend généralement : Un bilan, un compte de résultat, un solde intermédiaire de gestion, un budget, un plan de financement, des tableaux de trésorerie et quelques ratios significatifs en fonction du projet.

Les objectifs du bilan prévisionnel

Plusieurs raisons doivent conduire un entrepreneur à faire un bilan prévisionnel au-delà de « l’obligation » de présenter quelque chose au banquier pour obtenir un financement.
Le prévisionnel est tout d’abord un formidable outil de gestion pour le chef d’entreprise et constitue une base de travail, un indicateur, sur lequel il pourra s’appuyer pour rapprocher la situation réelle de son entreprise à ce qui était prévu.

Lorsque les prévisions ne sont pas au rendez-vous, les tableaux mensuels de trésorerie pourront permettre à l’entrepreneur d’anticiper les difficultés. Il pourra également encadrer ses dépenses, prévoir les mois qui impliqueront des grosses dépenses (les échéances de TVA ou de charges sociales, qui figurent bien entendu dans le bilan prévisionnel), vérifier que sa marge est conforme à ce qui était prévu… C’est un véritable chemin que le chef d’entreprise doit suivre pour parvenir à ses objectifs.

Dans certains cas, le bilan prévisionnel permet aussi d’avertir l’entrepreneur sur l’incohérence de son projet ou sur son insuffisance de rentabilité, avant de se lancer concrètement dans l’aventure, et d’éviter ainsi des difficultés qu’il pourra difficilement éviter avec la version actuelle du projet. Il faudra dans ce cas retravailler le projet de création d’entreprise et trouver d’autres solutions pour démarrer l’activité sur des bases solides, qui offrent des perspectives satisfaisantes.

Il est généralement conseillé de ne pas réaliser qu’un seul bilan prévisionnel mais d’établir un prévisionnel conforme à ce qui est prévu, puis un autre plus pessimiste, en envisageant une situation où l’activité générée par l’entreprise serait inférieure à 20 % (par exemple) à ce qui était prévu, pour voir quelle sera la situation dans ce cas.

L’entreprise pourra-t-elle toujours faire face à ses dépenses ? Rembourser ses éventuels emprunts ? Payer ses salariés ?… si le lancement de l’activité est plus délicat que prévu.

Enfin, un bilan prévisionnel n’est pas qu’un document permettant d’attirer des investisseurs et d’obtenir des financements, mais c’est aussi un véritable outil de pilotage de la future entreprise, un moyen d’anticipation et de prévention, qui ne doit pas être laissé dans un tiroir lorsque l’entreprise est créée mais qui doit être sans cesse retravaillé et utilisé pour préparer les jours à venir.

Réaliser un bilan prévisionnel

Etablir un bilan prévisionnel n’est pas une chose aisée, et demande parfois l’accompagnement d’un professionnel spécialisé dans ce domaine, qui pourra apporter ses conseils, son expérience et guider l’entrepreneur sur son projet.

Nos experts-comptables partenaires, spécialisés en création d’entreprise, peuvent vous aider à réaliser votre prévisionnel :

tlbec-contenu

Cette aide peut être précieuse et très utile dans le cadre d’un projet de création d’entreprise car, à travers le bilan prévisionnel, le professionnel vous guidera également sur les principales décisions à prendre dans le cadre de votre projet : le choix du statut est-il adapté ? Même question pour le régime fiscal ? Mon projet est-il rentable, fiable, réaliste ?…

C’est à l’entrepreneur que revient le choix de se faire assister ou pas, et ce sera également fonction de chaque projet et de sa complexité.

Le contenu du bilan prévisionnel

La notion de « bilan prévisionnel » évoquée dans cet article est assez large et regroupe en fait beaucoup de tableaux et de graphiques différents, qui ont chacun une utilité bien précise.

On retrouve ainsi généralement dans un bilan prévisionnel les éléments suivants :

Cette liste des principaux éléments figurant dans un bilan prévisionnel n’est pas exhaustive. Un bilan prévisionnel pourra ainsi être composé de nombreux autres éléments, en prenant soin de retenir ce qui est vraiment utile pour le projet.

A lire également sur le prévisionnel :

 


Thibaut C.Co-webmaster du Coin des Entrepreneurs




6 réponses sur “Le bilan prévisionnel, explications et réalisation”

  1. Marlyse D dit :

    Bonjour,

    Dans le cadre d’une création d’entreprise, je dois réaliser un business plan. J’ai déjà établis le compte de résultat prévisionnel sur 3 ans, le plan de trésorerie, le tableaux des charges, des impôts et taxes, des salaires…

    En revanche, j’ai beaucoup de mal à faire mon bilan prévisionnel. Beaucoup de questions et un bilan non équilibré.

    Voici mes données :
    ACTIF
    Immobilisations incorporelles 960€ (net)
    Immobilisations corporelles 1440€ (net)
    Caisse 300€
    Disponibilité ????

    PASSIF
    Capital 5000€
    Résultat de l’exercice 1194,11€
    Amortissements et dépréciations 880€
    Emprunt 6666,67€
    Organismes sociaux 10713,21€
    Autres dettes fiscales et impôts 10895,21€ (j’ai inclus les salaires)
    Impôts sur les sociétés 280,62€
    TOTAL : 21 889,04

    Voici mes interrogations : dans l’actif, dois-je intégrer la TVA déductible ? Mes disponibilités correspondent à quoi ? dans le passif, dois-je intégrer les salaires ? Dois-je intégrer la TVA à payer ?

    Ce message est assez urgent car je dois rendre mon business plan en début de semaine prochaine.

    Merci par avance pour vos retours.

    Marlyse

    • Pierre Facon dit :

      Bonjour,
      Il m’est impossible de vous indiquer ce que vous devez renseigner car je n’ai pas votre BP en main.
      Toutefois, il suffit d’utiliser une application qui génère automatiquement vos tableaux et vous n’aurez plus de problème. Certaines applications proposent des versions d’essai gratuites (comme RCA par exemple).

  2. ramy dit :

    Bonjour,
    En fait je voudrai créer une entreprise individuelle, et le début d’activité normalement est fixée au mois d’aout.
    Ma question porte sur le bilan prévisionnel sur 3ans:
    Donc ce que je ne comprends pas est ce que ma première année d’exercice est seulement de 6mois?

    Merci bien

  3. ser virginie dit :

    Je vais créer une entreprise individuelle agricole d’ici la fin de l’année(pas avant fin octobre je pense). Quand dois-je arrêter mon premier exercice comptable ?
    Merci.

    • Pierre F. dit :

      Bonjour,

      Etant donné que vous créez votre activité sous la forme d’une entreprise individuelle, vous ne pourrez en aucun cas avoir un premier exercice comptable qui dépassera 12 mois, contrairement aux sociétés.

      Comme vous serez une entreprise individuelle, vous allez devoir effectuer pour des raisons fiscales, la première année, un bilan au 31 décembre de cette année. Il pourrait donc être judicieux de clôturer un 31 décembre pour des raisons de simplicité.

      Toutefois, il faut prendre en compte plusieurs paramètres : Quelle période de l’année vous convient le mieux pour préparer votre bilan (très important) ? Dois-je attendre un certain délai pour présenter un bilan positif dans le cas ou le début d’activité serait déficitaire ?

      C’est à vous de voir mais sachez que vous ne pourrez en aucun cas dépasser 12 mois.

      Bonne journée !

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum

Copyright © SARL F.C.I.C - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise. Site édité par FCIC Média