Prévisionnel financier : Check-list des dépenses

Afin de réaliser un prévisionnel financier cohérent, vous devez vous assurer d’avoir correctement pris en compte toutes les dépenses que vous allez devoir payer pour démarrer votre nouvelle activité professionnelle.

L’utilisation d’une check-list complète de dépenses types vous permet de balayer les postes de dépenses que l’on retrouve fréquemment dans les entreprises. Dans ce dossier, nous vous proposons plusieurs check-list de dépenses ainsi que des explications pour vous aider dans la réalisation de votre prévisionnel financier :

Ce dossier se focalise sur les charges (au sens comptable). Les investissements, qui constituent également des dépenses, figurent dans nos check-list uniquement au niveau des amortissements comptables. Toutefois, il s’agit d’un élément important et qui doit être pris en compte dans votre prévisionnel.

Prévisionnel financier Check-list dépenses

Check-list des dépenses prévisionnelles liées aux achats et aux frais externes

Le tableau ci-dessous vous propose une check-list des principales charges externes dont il faut tenir compte dans un prévisionnel financier. Pour vous aider, vous retrouverez également nos explications à propos de leur correspondance.

Dans un prévisionnel financier, les dépenses sont budgétisées :

DépensesExplications
Achats de marchandises, matières premières et autresCe poste de dépense correspond aux achats directement effectués par l’entreprise pour réaliser son activité de vente ou de production. Par exemple, pour une boutique de prêt-à-porter, ce poste comprend les achats auprès des fournisseurs de tous les articles vendus en magasin.
Petit équipementIl s’agit de tous les équipements dont l’entreprise a besoin et qui ont une valeur inférieure à 500 euros hors taxes.
Fournitures administrativesCe poste de dépenses correspond à vos achats de fournitures dites administratives : fournitures de bureau, cartouches d’encre, enveloppes, agenda, cartes de visite, tampons, frais postaux…
ÉnergieLes dépenses d’énergie correspondent aux dépenses de l’entreprise en matière d’électricité, d’eau et de gaz.
Loyers immobiliersCela comprend le montant des loyers à payer lorsqu’un local ou un bureau est pris en location. Il ne faut pas oublier de prendre en compte les frais de bail, les charges locatives et la caution (à classer en immobilisation financière).
Crédits-baux et locations financièresCela correspond à toutes les échéances de loyers liées aux biens pris en location financière ou en crédit-bail. N’oubliez pas de prendre en compte le premier loyer majoré et tous les frais annexes.
Entretien immobilierIl s’agit de toutes les dépenses à prévoir pour entretenir le local utilisé dans l’état où il se trouve.
Entretien du matériel et maintenanceTout le matériel (véhicules, outils de production…) que l’entreprise compte utiliser pour son activité a sûrement besoin d’entretien et de maintenance. Les coûts associés doivent être prévus.
Assurances professionnellesQuasiment toutes les entreprises ont, à minima, besoin de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Ensuite, d’autres contrats sont parfois nécessaires (Locaux, complémentaire santé…). Les primes à payer à l’organisme d’assurance doivent être budgétisées.
Abonnements internet et téléphoneCette dépense correspond aux abonnements liés aux téléphones et/ou aux accès internet liés à l’activité professionnelle.
Honoraires des conseillersAu niveau de la gestion de l’entreprise, certains travaux sont souvent délégués : la comptabilité, la gestion de la paie, la rédaction des contrats commerciaux… Ces honoraires constituent une dépense parfois significative.
Sous-traitanceCe type de dépense dépend du projet. Si une partie de l’activité est sous-traitée, il faut budgétiser le coût qui sera facturé par l’entreprise en charge des travaux.
Dépenses d’intérimEn cas de recours au travail intérim, la dépense doit être budgétisée en tant que charge externe.
Frais bancairesL’ampleur de ces frais dépend de la nature de l’activité. À minima, cela comprend les frais de tenue du compte professionnel. Ensuite, il faut budgétiser toutes les options souscrites à la banque : frais de carte bancaire, terminal de paiement, commissions de mouvements…
Frais publicitairesPour communiquer, l’entreprise a besoin d’un budget publicitaire. On y trouve les dépenses liées aux campagnes publicitaires et à la création de vos outils de communication (cartes de visite, catalogues…). Le site internet est souvent une dépense classée en investissement.
Frais de déplacements, de missions et de réceptionsCes dépenses correspondent à tous les frais engagés pour les déplacements et pour se restaurer (y compris pour inviter des clients).

Afin d’obtenir une idée de budgétisation sur la plupart de ces dépenses, il faut obtenir des devis, des grilles tarifaires auprès des fournisseurs et des prestataires.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Check-list des dépenses prévisionnelles liées aux salaires

Le tableau ci-dessous vous propose une check-list des principales charges liées aux salaires dont il faut tenir compte dans votre prévisionnel financier. Pour vous aider, vous retrouverez également nos explications à propos de leur correspondance.

DépensesExplications
Salaires des dirigeantsLe prévisionnel doit tenir compte des salaires versés aux dirigeants de l’entreprise.
Cotisations sociales des dirigeantsLorsque les dirigeants sont rémunérés, ils seront redevables de cotisations sociales sur leurs salaires. Ces cotisations sociales sont payées par l’entreprise. Le calcul dépend du régime de sécurité sociale du dirigeant. Pour les dirigeants à la sécurité sociale des indépendants, il est raisonnable de budgétiser 40% à 45% de cotisations sociales par rapport au montant des salaires. Cet outil vous permet de calculer le montant exact de vos cotisations sociales : Simulateur de cotisations sociales du dirigeant.
Contrats complémentaires santé et retraite des dirigeantsSi les dirigeants bénéficient d’une complémentaire santé ou d’une retraite complémentaire, les primes à payer au titre de ces contrats doivent être budgétisées.
Salaires des salariésLorsque du personnel est embauché, l’entreprise va payer des salaires. Le montant à budgétiser correspond au montant du salaire brut du salarié, qui ne doit pas être confondu avec le salaire net.
Cotisations sociales des salariésDes cotisations sociales patronales doivent être payées sur les salaires des salariés. Ces cotisations sociales sont payées par l’entreprise. Cet outil vous permet d’effectuer des simulations de cotisations au régime général : Simulateur urssaf.
Frais liés au personnelEn présence de personnel, l’entreprise engagera d’autres frais : la médecine du travail, la mutuelle obligatoire, les tickets restaurant…
Taxes liées au personnelL’entreprise qui emploie du personnel est redevable de plusieurs taxes. Cela comprend notamment la taxe d’apprentissage, la contribution à la formation professionnelle.

Check-list des autres dépenses courantes dans un prévisionnel

Le tableau ci-dessous vous propose une check-list des principales autres charges dont il faut tenir compte dans votre prévisionnel financier. Pour vous aider, vous retrouverez également nos explications à propos de leur correspondance.

DépensesExplications
Cotisation foncière des entreprises (CFE)À compter de la 2ème année, l’entreprise paie la CFE. Le montant dépend de la surface des locaux. Une information sur le montant peut être obtenue auprès du service des impôts.
Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprisesCette cotisation ne concerne que les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel hors taxes dépasse 500 000 euros. Le calcul est expliqué ici : la CVAE.
L’impôt sur les sociétésLorsque l’entreprise est à l’impôt sur les sociétés, elle est redevable de l’impôt sur les bénéfices. Le calcul est expliqué ici : L’impôt sur les sociétés.
Les charges financièresCe poste de dépense correspond aux intérêts payés sur les dettes financières de type emprunt, avance de trésorerie, avance en compte courant d’associé…
Les dotations aux amortissementsEn présence d’investissements amortissables, la charge dans le compte de résultat correspond à la dotation aux amortissements. Pour comprendre le fonctionnement de cette charge, nous vous invitons à lire ce dossier : les amortissements.

Pierre Facon

Fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs. Dirigeant d'une société spécialisée dans l'édition et la gestion de sites internet sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise. Conseiller et expert en création d’entreprise.



Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
Aliquam justo amet, accumsan ut vel, nunc vulputate, massa