Le macro-environnement de l’entreprise : définition, intérêt et analyse

Une entreprise doit, avant de s’implanter sur un marché, étudier le macro-environnement. Mais à quoi correspond ce concept ? Pourquoi l’étudier et l’analyser ? Quelle méthode utiliser pour le faire ? En réalité, derrière ce mot un peu barbare se cache une notion très simple. Le macro-environnement correspond à l’environnement général de l’entreprise, sur lequel elle n’a pas vraiment d’influence mais qui, quant à lui, va avoir un impact sur l’entreprise. Il peut être source de menaces, mais aussi d’opportunités.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur le micro-environnement d’une entreprise : définition, utilité et outil d’analyse.

macro environnement entreprise

Le macro-environnement de l’entreprise, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, le macro-environnement correspond à l’environnement général. Ici, il s’agit donc du cadre global dans lequel évolue une entreprise. Il convient de retenir le sens large du terme. En effet, « macro » signifie grand. On l’oppose traditionnellement au micro-environnement, qui comprend, notamment et pour sa part, les relations inter-entreprises.

Le macro-environnement fait référence aux caractéristiques générales d’une société dans un pays particulier (économie, marché…). Il comprend des contraintes : réglementaires, technologiques, écologiques, etc. Tous ces facteurs ont un impact sur les acteurs des marchés, et sur les entreprises présentes. Il peut être positif ou négatif.

Une entreprise ne peut pas vraiment agir sur le macro-environnement qui l’entoure. Cela dit, elle peut l’analyser, s’y adapter et donc en tirer profit. C’est alors une formidable source d’opportunités. Les entreprises étudient leur macro-environnement dans le but de pénétrer un nouveau marché ou, tout simplement, pour survivre aux menaces potentielles.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

Pourquoi étudier le macro-environnement de l’entreprise ?

L’étude du macro-environnement d’une entreprise s’inscrit généralement dans une démarche – plus globale – d’analyse stratégique. On entend aussi souvent parler de diagnostic stratégique de l’environnement. L’objectif est assez simple : il consiste à élaborer un scénario probable pour l’entreprise afin de lui permettre de se positionner, c’est-à-dire d’adopter le positionnement stratégique qui va lui permettre de réussir.

L’audit du macro-environnement de l’entreprise est généralement effectué à l’aide de la méthode PESTEL (voir ci-dessous). Grâce à elle, l’entreprise va comprendre comment fonctionne son marché et quels sont les facteurs qui vont influencer son existence. L’analyse SWOT lui permettra ensuite d’identifier les menaces et les opportunités de son environnement et de se situer dans son futur marché, en mettant en avant ses forces et ses faiblesses.

Ces outils peuvent être utilisés dans le cadre d’une création d’entreprise (voire d’une reprise) afin d’appréhender les risques du projet. Ils peuvent égaler profiter aux entreprises existantes, qui souhaitent lancer une nouvelle activité ou un nouveau produit/service.

Comment analyser le macro-environnement de l’entreprise ?

Le macro-environnement comprend plusieurs dimensions. Il regroupe un certain nombre d’agents économiques qui peuvent exercer une influence sur l’entreprise : États, fournisseurs/clients, banques, investisseurs, personnel, syndicats, associations…

Quoiqu’il en soit, une entreprise peut étudier son macro-environnement en analysant les 6 facteurs suivants (c’est la fameuse Méthode PESTEL) :

  • P pour « politiques » : stabilité politique, fiscalité, protection sociale, pouvoirs des collectivités locales, taxes
  • E pour « économiques » : pouvoir d’achat, croissance, taux de chômage, évolution de l’épargne, inflation, etc.
  • S pour « sociologiques » : comportement du consommateur, niveau d’éducation, mobilité, évolution démographique
  • T pour « technologiques » : maturité, innovations, brevets, évolution des normes, recherche & développement
  • E pour « écologiques » : énergies renouvelables, traitement des déchets et de la pollution
  • L pour « légaux » : législation applicable dans le pays (travail, affaires, environnement, monopoles, sécurité…)

Chaque facteur occupe une place plus ou moins importante selon la nature de l’activité de l’entreprise et les spécificités du projet. En pratique, il est important de se concentrer sur les facteurs qui exerce un impact significatif. Pour cela, un système de notation peut être mis en place. Il doit tenir compte d’un degré d’incertitude. On appelle les plus importants des variables pivots. Ce sont eux qui permettront de travailler sur des scénarios, et donc notamment de déterminer la stratégie de l’entreprise.

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs