Index » La création d'entreprise » Avant de créer » La réflexion » Portage salarial ou création d’entreprise ? Comment choisir ?

Portage salarial ou création d’entreprise ? Comment choisir ?

Un créateur d’entreprises peut être amené, en fonction de son projet et de sa situation personnelle, à s’interroger sur les modalités de lancement de leur activité : vaut-il mieux créer sa propre entreprise ou débuter en optant pour le portage salarial ?

Ce dossier vous rappelle les principales caractéristiques de chacune de ces deux solutions pour démarrer une nouvelle activité, puis vous présente les critères à retenir pour vous aider à choisir entre le portage salarial et la création d’entreprise.

Comment choisir entre le portage salarial et la création d'une entreprise ?

Les caractéristiques du portage salarial et de la création d’entreprise

Voici les grandes lignes à retenir au sujet du portage salarial :

  • vous êtes embauché sous contrat de travail et avec un statut de salarié,
  • vous êtes affilié au régime général de la sécurité sociale,
  • vous êtes éligible à l’assurance chômage et obtenez de nouveaux droits lors de l’exercice des missions en qualité de salarié porté,
  • vous exercez vos missions de manière indépendante,
  • vous ne facturez pas directement vos clients mais obtenez un salaire versé par la société de portage.

Par contre, en créant votre propre entreprise :

  • vous êtes à votre compte et devez vous charger de toute la gestion de l’entreprise,
  • vous êtes affilié au régime social des travailleurs indépendants ou au régime général de la sécurité sociale en fonction de votre statut juridique,
  • vous ne pouvez pas être affilié à l’assurance chômage,
  • vous gérez en direct l’intégralité de la relation avec vos clients,
  • vous pouvez développer votre activité facilement grâce à votre entreprise (financement, recrutement…),
  • vous pouvez transmettre votre entreprise ou ouvrir votre capital à d’autres associés.

Portage salarial ou création d’entreprise : les critères à prendre en compte

Plusieurs critères doivent être pris en compte pour choisir entre le portage salarial et la création d’entreprise. Parmi ceux-ci, nous aborderons la nature de l’activité exercée, la situation professionnelle du porteur de projet, les caractéristiques du projet et le revenu net potentiel.

Premier critère : la nature de l’activité exercée

La nature de l’activité exercée est un critère important dans le choix entre le portage salarial et la création d’une entreprise.

En effet, le portage salarial est une solution qui ne peut pas convenir à tous les projets. Il s’adresse essentiellement aux prestataires de services (activités intellectuelles et administratives à l’exception du service à la personne). Au contraire, la création d’entreprise est une option qui peut être envisagée pour lancer n’importe quelle activité (sous réserve d’être licite).

Second critère : la situation professionnelle du porteur de projet

En se tournant vers le portage salarial, on est embauché par une entreprise de portage en concluant un contrat de travail avec celle-ci. Ce paramètre peut être problématique pour le porteur de projet qui conserve, en parallèle de sa nouvelle activité indépendante, un emploi sous contrat de travail.

Dans ce cas, il faut se conformer aux obligations du Code du travail, avec entre autre l’obligation de loyauté (ne pas concurrencer l’employeur) et le respect de la durée maximale du travail. Ce dernier point peut devenir rapidement problématique : un salarié ne doit pas travailler plus de 10 heures par jour et 48 heures par semaine, ou 44 heures par semaine calculées sur une période de 12 semaines consécutives.

En créant sa propre entreprise, l’entrepreneur ne peut également pas concurrencer son employeur mais il n’est plus concerné, au niveau du cumul d’activité, par la réglementation en matière de durée maximale de travail.

Troisième critère : les caractéristiques du projet

Ensuite, les caractéristiques du projet peuvent obliger l’entrepreneur a opter pour la création de son entreprise. C’est par exemple le cas lorsqu’un financement est nécessaire, lorsque des investissements doivent être réalisés, lorsque des recrutements sont nécessaires ou lorsque d’autres associés se joignent au projet.

L’exercice d’une activité en portage salarial a un périmètre limité : cette option est essentiellement envisageable pour exercer des missions avec des clients professionnels et dans le domaine des services, lorsqu’il n’y a pas d’investissements importants et/ou de recrutements nécessaires, et lorsque la mission peut être exercée chez les clients.

De plus, l’objectif du porteur de projet est également important dans ce choix : S’agit-il de lancer une entreprise avec l’objectif d’y travailler à temps plein et d’en vivre ou plutôt de réaliser quelques missions périodiquement pour obtenir un revenu complémentaire ?

Quatrième critère : le revenu net potentiel avec la nouvelle activité

Pour obtenir une idée du revenu auquel on peut prétendre sur une nouvelle activité, il est nécessaire d’établir un prévisionnel. C’est à partir de cet état financier qu’il est ensuite possible de calculer un revenu prévisionnel.

Après avoir budgétiser le chiffre d’affaires prévisionnel et recenser les dépenses nécessaires à l’exercice de l’activité, on obtient un résultat d’exploitation (qui ne comprend pas les salaires et les charges sociales). Pour une création d’entreprise, il ne faut pas oublier d’intégrer les frais de fonctionnement de l’entreprise (expert-comptable, compte professionnel, assurance, impôts et taxes…). Et pour le portage salarial, il faut intégrer les commissions de la société de portage et les frais nécessaires à l’exercice des missions.

Ensuite, il est nécessaire de budgétiser le revenu auquel on peut prétendre dans chaque configuration retenue. Ici, il faut veiller à calculer le plus précisément possible les cotisations sociales.

Pour un entrepreneur qui n’engage pas ou peu de frais pour exercer son activité, le régime micro-entreprise permet d’obtenir un revenu net plus intéressant compte tenu du faible taux de cotisations sociales (avec en contrepartie une protection sociale moins intéressante et une absence de couverture contre le risque chômage). De plus, les frais de fonctionnement d’une micro-entreprise sont minimes.

Portage salarial ou création d’entreprise : synthèse

Le portage salarial constitue une option intéressante pour tester une nouvelle activité de service avant de créer une entreprise, pour réaliser une ou plusieurs missions sans garantie de renouvellement ou pour exercer, sans contrainte, une activité indépendante en complément de son emploi.

Pour démarrer une activité commerciale ou artisanale, ou pour lancer un projet d’activité mûr impliquant éventuellement la mobilisation de moyens (recrutement, financement, investissements), la création d’une entreprise est nécessaire.

Dans tous les cas, il est recommandé d’échanger à propos de votre projet avec un professionnel habitué à accompagner des entrepreneurs avant d’arrêter définitivement votre choix.

A lire également sur Le coin des entrepreneurs :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média