S’associer avec un ami : une fausse bonne idée ?

Au cours de son parcours, un créateur d’entreprise doit prendre des décisions importantes. Elles peuvent avoir un impact considérable sur le projet en question. Parmi elles, on trouve notamment celles qui portent sur l’association avec un ami. Si vous vous lancez seul et hésitez à vous associer avec quelqu’un d’autre, vous vous pouvez peut être – légitimement – vous poser cette question : est-ce une bonne ou une mauvaise idée de s’associer avec un ami ? Voici des éléments de réponse.

S’associer avec un ami : les avantages

Vous connaissez les domaines de prédilection de vos amis

Le succès d’une association repose notamment sur la complémentarité de ses membres. En ce qui vous concerne, vous connaissez bien vos amis : quelle est leur personnalité ? De quelles compétences et connaissances disposent-ils ? Quels qualité et défauts présentent-ils ? Partagerez-vous une vision commune ? Vous apporterez plus rapidement et plus facilement la réponse à ces questions si elles concernent l’un de vos amis.

Il est d’autant plus agréable de travailler avec un ami

Si vous vous associez avec l’un de vos amis, c’est forcément quelqu’un que vous appréciez. Et réciproquement. Or, lorsqu’on créé une société, on passe la plus grande partie de son temps avec son ou ses associé(s). En choisissant comme associé un ami, vous allez donc joindre l’utile à l’agréable. Vous apprécierez tous les deux le temps passé ensemble et cela tombe bien, car il sera plutôt important.

Un ami sera forcément honnête avec vous

Les avis extérieurs sont importants. Au cours de votre projet, vous devrez nécessairement consulter vos proches – mais pas seulement – pour recueillir leur point de vue. Ces échanges vous permettront notamment de valider votre idée, éventuellement de la tester et de trouver un statut juridique adapté. Associer un ami fidèle permet de sensibiliser une autre personne à votre projet et de faire en sorte qu’il s’y investisse pleinement.

Se lancer avec un ami, c’est partager les bénéfices d’une association

S’associer pour fonder une société – avec un ami ou une autre personne – apporte son lot d’avantages. Une association peut permettre de vous rassurer, de partager les responsabilités, de prendre les décisions à deux, de réduire le risque d’erreur et surtout de profiter d’effets de synergie grâce à la complémentarité de vos profils. Cela vous permettra également de réunir plus (ou plus facilement) de(s) fonds.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

S’associer avec un ami : les inconvénients

Ne pas bien préparer l’association

Une association doit, même si elle s’effectue avec l’un de vos amis, être préparée. Vous ne devez pas sous-estimer l’importance de certains actes, comme la rédaction des statuts par exemple. Ce document va encadrer le fonctionnement de votre entreprise commune et notamment les règles applicables pour prendre des décisions et trancher d’éventuels litiges. La mésentente est le principal risque qui vous guette. Vous devez l’anticiper et prendre toutes les précautions nécessaires…

La difficulté à se dire les choses

On pourrait penser le contraire… Et pourtant, au plus on est proche d’un ami, au plus on peut éprouver des difficultés à exprimer les choses. Les raisons divergent. En général c’est la peur de créer un sentiment de frustration qui génère ce problème. Pour éviter ce type de désagrément, vous devez être à l’écoute et vous dire ouvertement les choses (avec diplomatie tout de même…). Sachez que vous devrez parfois faire des compromis.

Le partage du capital social

En cas d’association avec un ami, sachez que vous ne serez plus le seul maître à bord. Vous devrez partager une partie du capital social avec ce dernier. Il aura donc droit à une partie des bénéfices réalisés par votre entreprise commune et pourra se prononcer sur toutes les décisions qui la concernent (approbation des comptes annuels, modification de statuts…). Ici, un arbitrage s’impose et la participation d’un ami requiert votre accord pour répartir le capital social.

A lire également sur le thème de la préparation d’un projet de création :

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
efficitur. mattis tempus porta. id justo ut libero. fringilla