Index » La création d'entreprise » Business plan » Partie financière » Comment établir ses comptes prévisionnels ?

Comment établir ses comptes prévisionnels ?

L’établissement des comptes prévisionnels se décompose en 2 étapes majeures.

Il faut commencer par lister et chiffrer l’ensemble des dépenses et des recettes prévisionnelles, en prenant soin de tout prévoir. Ensuite, une fois ces données obtenues, il faut bâtir les tableaux prévisionnels.

Etablir des comptes prévisionnels

Les charges prévisionnelles

Voici quelques exemples de dépenses prévisionnelles :

  • Electricité, eau, gaz, fournitures consommables
  • Frais de carburant (ou indemnités kilométriques)
  • Loyers immobiliers et charges locatives
  • Locations financières et loyers de crédit bail
  • Assurances (responsabilité civile, multirisque…)
  • Honoraires (comptables, juridiques, de constitution)
  • Frais postaux et de télécommunications (téléphone, Internet)
  • Frais bancaires (frais de tenue de compte, commissions sur emprunts)
  • Salaires bruts et charges sociales (salariales et patronales)
  • Intérêts d’emprunts bancaires
  • Impôts et taxes (Contribution foncière des entreprises, Contribution sur la valeur ajoutée, Taxe d’apprentissage, Formation professionnelle continue, Cartes grises, impôt sur les sociétés…)

Les biens durables (immobilisations)

Il existe également des dépenses à caractère plus « exceptionnel » dont le traitement diffèrera de celles énumérées ci-dessus :

  • Fonds de commerce (rachat d’une clientèle existante)
  • Logiciels

Ces biens sont appelés « immobilisations incorporels ». Ce sont des actifs non monétaires sans substance physiques (biens immatériels).

  • Terrain et construction (ensemble immobilier lorsque le créateur est propriétaire des murs)
  • Installations et agencements (rénovation d’immeuble, réaménagement)
  • Matériel de transport (Véhicules)
  • Matériel informatique (ordinateurs, imprimantes, réseaux)
  • Matériel industriel (machines, outillages…)

Ces biens sont appelés « immobilisations corporelles ». Ce sont des actifs physiques détenus soit pour être utilisés dans la production ou la fourniture de biens ou de services, soit pour être loués à des tiers, soit à des fins administratives (gestion interne) et dont l’entreprise attend qu’ils soit utilisés au-delà du délai de douze mois (plus d’un an).

  • Dépôts et cautionnements versés (notamment dans le cadre d’un bail commercial)
  • Titres de participation (filiales détenues…)

Ces derniers biens sont appelés « immobilisations financières ».

Les décaissements sans effets sur le résultat prévisionnel

Certaines dépenses ne sont pas considérées comme des charges en tant que telle. Elles n’auront un impact qu’en termes de trésorerie. C’est notamment le cas :

  • De la fraction du capital amorti (lorsqu’un emprunt bancaire est sollicité)
  • Des distributions de dividendes au bénéfice des associés
  • Des prélèvements de l’exploitant individuel ou du remboursement du compte courant d’un associé

Ces dépenses auront un impact dans le budget de trésorerie et dans le plan de financement.

Les produits (recettes prévisionnelles)

Voici quelques exemples de recettes :

  • Chiffre d’affaires (ventes)
  • Cession de matériels et de machines
  • Subventions d’investissement
  • Aides et subventions diverses

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre article « estimer votre chiffre d’affaires prévisionnel ».

Les tableaux prévisionnels

Il convient ensuite de les répartir dans le bilan prévisionnel, le plan de financement prévisionnel et dans le compte de résultat prévisionnel :

1) Les produits et charges à caractère annuel doivent être enregistrés dans le compte de résultat prévisionnel pour leur montant hors taxes : dans la colonne de gauche du compte de résultat figurent toutes les charges (qui vont appauvrir l’entreprise). Elles représentent un débit. Dans la colonne de droite figurent les produits (qui vont accroître la richesse de l’entreprise). Ils représentent un crédit. La différence entre les produits et les charges laissera apparaître le résultat (bénéfice si les produits sont supérieures aux charges, ou perte dans le cas contraire)

Voici un exemple de compte de résultat prévisionnel :

compte de résultat prévisionnel

2) Les biens destinés à être conservés durablement dans l’entreprise (immobilisations) doivent être portés à l’actif du bilan prévisionnel (colonne de gauche). En contrepartie de leur utilisation et de leur usure, il sera nécessaire de calculer un « amortissement » censé tenir compte de cette perte de valeur. Cette dotation aux amortissements est une charge à inclure dans le compte de résultat prévisionnel de chaque année.

Exemple : un ordinateur portable est acheté pour 1.200 euros hors taxes le 1er juillet N. L’exercice comptable prévisionnel se déroule du 1er janvier au 31 décembre de chaque année. Le créateur estime qu’il utilisera ce bien pendant une durée de 3 ans. Il devra ainsi porter le montant de son investissement hors taxes à l’actif de son bilan. En contrepartie de son utilisation, il comptabilisera au compte de résultat prévisionnel une dotation aux amortissements de 200 euros soit 1.200*(1/3)*(6/12).

Sachez qu’il existe, pour les petites entreprises (commerçants personnes physiques ou morales qui ne dépassent pas, à la clôture de l’exercice, deux des trois critères suivants : total du bilan : 3 650 000 euros, chiffre d’affaires : 7 300 000 € et nombre de salariés : 50) des durées d’amortissements préétablies et tolérées fiscalement.

A titre d’information, le matériel informatique est généralement amorti sur une durée de 3 ans, le matériel industriel est amorti sur une durée comprise entre 5 et 10 ans, les biens immobiliers entre 20 et 50 ans (sans que cette liste ne soit exhaustive).

Le financement de ces biens (emprunt, capital social, apport en compte courant ou encore réserve) apparaît au passif (ce sont des dettes).

Figurent également au passif les dettes que vous contractez à l’égard de vos fournisseurs, les salaires nets de vos employés, vos dettes fiscales (TVA, impôt sur les sociétés) et sociales (URSSAF, Pole Emploi, retraite…).

Voici un exemple de bilan « Actif » :

Bilan prévisionnel Actif

Voici un exemple de bilan « Passif » :

Bilan prévisionnel Passif

3) Ensuite, il convient de réaliser un budget de trésorerie mettant en évidence les entrées et les sorties d’argent au sens large du terme. Ce dernier permet de constater et d’analyser les fluctuations de la trésorerie (et ainsi d’anticiper un découvert bancaire). Voici un exemple de budget de trésorerie :

Plan de trésorerie

Comment réaliser ses comptes prévisionnels ?

Pour établir vos comptes prévisionnels, nous vous conseillons d’utiliser une application professionnelle spécialisée dans la réalisation de business plan. Après la saisie de vos données, ces outils intuitifs procéderont automatiquement au calcul de vos comptes prévisionnels et à l’établissement des tableaux financiers prévisionnels.

Egalement, vous pouvez déléguer l’établissement de vos comptes prévisionnels à un expert-comptable.

En cas de besoin, nous vous proposons de rencontrer gratuitement un de nos partenaires de confiance près de chez vous :

Rencontrer gratuitement un expert-comptable

 

A lire également sur le business plan :

 


Thibaut C.Co-webmaster du Coin des Entrepreneurs


4 commentaires sur “Comment établir ses comptes prévisionnels ?”

  1. abderrezzack

    bonjour, je suis en création d’entreprise et je recherche un logiciel pour faire un début de bilan prévisionnel

    pour l’instant je n’ai rien trouver de très intéressant car il sont payant ou si il sont gratuit il son inutilisable je ne veut pas payer un logiciel si c’est pour s’en servir qu’une fois c’est de l’argent jeter par les fenêtres ou pourrai-je trouver un logiciel gratuit

    merci à tous est bonne journée

    • Pierre F.

      Malheureusement, je ne connais aucune bonne application gratuite.

  2. dib

    bjr j’ai besoin d’un bilan prévisionnel le plus tôt possible

    • Pierre F.

      Bonjour,

      Je vous invite à rencontrer un expert-comptable.

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média