Index » La gestion d'entreprise » Droit du travail » Les contrats de travail » Temps partiel : la durée minimale et les dérogations

Temps partiel : la durée minimale et les dérogations

En principe, un contrat de travail à temps partiel doit prévoir une durée minimale de travail de 24 heures par semaine. Toutefois, il est possible de déroger à cette règle dans des cas précis et de prévoir une durée de travail inférieure à la durée minimale prévue par le code du travail.

durée minimale du travail à temps partiel

Temps partiel : la durée minimale de travail

Normalement, un contrat de travail à temps partiel doit prévoir une durée de travail minimale de 24 heures par semaine. La durée de travail est une information qui doit figurer dans le contrat de travail.

Toutefois, une convention ou un accord de branche peut prévoir une durée minimale de travail différente. Il est donc nécessaire de vérifier si une législation spécifique est prévue dans le secteur d’activité de l’entreprise. Si ce n’est pas le cas, la durée minimale de travail de 24 heures par semaine s’applique.

Enfin, il existe plusieurs dérogations qui permettent de fixer une durée de travail inférieure à la durée minimale de travail de 24 heures par semaine.

Les dérogations à la durée minimale de travail à temps partiel

Il existe plusieurs dérogations à la durée minimale de 24 heures pour le travail à temps partiel. Nous allons vous informer à propos de chacune de ces dérogations.

La dérogation à la durée minimale sur demande du salarié

Il est tout d’abord possible de déroger à la durée minimale de travail de 24 heures par semaine si le salarié le demande. Cette demande peut être justifiée par des contraintes :

  • de cumul d’activités, qui nécessite une durée de travail inférieure à la durée minimale pour que le salarié puisse cumuler ses activités,
  • ou personnelles, qui empêchent le salarié d’accomplir les 24 heures de travail par semaine.

Ensuite, lorsque la salarié a moins de 26 ans, il peut demander une durée de travail inférieure à la durée minimale dans le but de poursuivre ses études.

Les dérogations pour certains CDD

Certains CDD ne sont pas concernés par la durée minimale de travail de 24 heures par semaine. C’est le cas :

  • des CDD conclus pour une durée qui n’excède pas 7 jours,
  • des CDD conclus pour remplacer un salarié absent.

Les contrats signés avant le 1er juillet 2014

Les contrats de travail qui ont été signés avant le 1er juillet 2014 ne sont pas concernés par la durée minimale de travail de 24 heures par semaine.

Les salariés embauchés par des particuliers

Enfin, la durée minimale de travail de 24 heures par semaine ne s’applique pas aux salariés employés par des particuliers.

À lire également sur les contrats de travail :


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.




Poster un commentaire

Pour obtenir une réponse rapide, nous vous conseillons de poser vos questions sur notre chat (en bas à droite). Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
ut elit. efficitur. et, quis, facilisis libero risus. tristique Nullam