S’associer à 50/50 : avantages et inconvénients

Lorsque deux entrepreneurs s’associent pour lancer un projet dans lequel ils apportent une contribution similaire, tant humainement que financièrement, il parait logique de s’associer à 50/50. La création d’une société à 50/50 par deux associés présente des avantages et des inconvénients qu’il faut appréhender avant de se lancer dans une telle association.

Dans ce dossier, Le coin des entrepreneurs vous informe à propos des avantages et des inconvénients d’une association à 50/50 au sein d’une société :

S'associer à 50/50 : avantages et inconvénients

S’associer à 50/50 : Les avantages

L’association à 50/50 dans la société est un résultat logique pour deux associés qui s’investissent également d’un point de vue financier et humain. Dans cette configuration, une association inégalitaire (un associé majoritaire et un associé minoritaire) risque d’être une source de litiges dès le départ, et d’impliquer un peu moins l’associé minoritaire dans le projet.

En se répartissant le capital social de la société à 50/50, les deux associés fondateurs disposent exactement des mêmes droits dans l’entreprise :

  • ils toucheront la même part de dividendes,
  • chaque associé dispose des mêmes droits de vote,
  • en cas de cession des titres de la société, ils toucheront chacun le même montant.

Ainsi, les associés sont égalitaires sur tous les revenus capitalistiques issus de la société (dividendes, plus-value de cession, boni de liquidation).

Ensuite, en étant associé à 50/50 dans leur société, les associés sont obligés d’être systématiquement d’accord pour prendre des décisions importantes (décisions en assemblées). Ainsi, un associé ne peut pas prendre une décision seul sans l’accord de l’autre associé. Cela nécessite toutefois que les associés soient systématiquement sur la même longueur d’onde.

Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner
Créer son entreprise - Nos outils pour vous accompagner

S’associer à 50/50 : Les inconvénients

L’inconvénient majeur d’une association à 50/50 au sein d’une société correspond au risque de situations de blocage en cas de désaccord entre les deux associés. Un blocage peut être préjudiciable à l’activité de l’entreprise. Dans les cas les plus graves, il peut même aboutir à la dissolution de la société.

En effet, dans une société à 50/50, un accord à l’unanimité est nécessaire pour toutes les décisions prises en assemblées (décisions ordinaires et extraordinaires).

Également, pour qu’une association à 50/50 soit réellement efficace, toutes les conditions nécessaires ne sont pas simples à réunir. Cela implique une égalité en matière de contribution financière, d’investissement humain et de savoir-faire. Même si les deux associés s’investissent de manière identique dans le projet, il est possible que l’un des deux associés soit plus efficace que l’autre. Dans cette situation, l’égalité peut constituer une source de litiges car un associé crée plus de valeur que l’autre.

S’associer à 50/50 : Synthèse

L’association à 50/50 au sein d’une société présente des avantages et des inconvénients. Cette répartition égalitaire est évidente dans les projets de création d’entreprise réunissant deux associés qui contribuent de manière identique au projet, tant humainement que financièrement. Toutefois, il est primordial de tout mettre en œuvre pour éviter les situations de blocage en cas de désaccord entre les associés.

L’intégration d’un troisième associé minoritaire ne constitue pas forcément la solution idéale. Cela implique de trouver une personne totalement neutre et de lui concéder une petite partie des titres, ce qui n’est pas simple. De plus, ce troisième associé se trouve dans une position délicate. D’autres solutions sont possibles, à travers la mise en place d’outils juridiques adéquats dans les statuts, dès la constitution de la société. Également, la conclusion d’un pacte d’associés est parfois nécessaire.

Lorsque des entrepreneurs s’associent à 50/50, l’objectif prioritaire doit être de préserver en priorité l’activité de la société, même si cela implique le départ de l’un des deux associés en cas de conflit. Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à lire ce dossier : S’associer à 50/50 dans une société.

Pierre Facon

Fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs. Dirigeant d'une société spécialisée dans l'édition et la gestion de sites internet sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise. Conseiller et expert en création d’entreprise.



Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs
mi, Sed in luctus elit. Donec ut massa libero