Application business plan : comment remplir la page ‘investissements’ ?

L’avant dernière rubrique à remplir pour obtenir un business plan gratuit ou un prévisionnel financier sur notre application digitale d’aide à la création d’entreprise s’intitule « Les investissements ». Il faut recenser, sur cette page, certains biens utiles à votre entreprise. Ce sont des biens « durables » que votre entreprise va conserver pendant plus d’un an. Il s’agit, d’un point de vue comptable, des immobilisations. Voici un dossier qui vous détaille le travail à faire dans cette partie de l’application du Coin des Entrepreneurs.

remplir page investissement application business plan lcde

Les investissements : de quoi s’agit-il précisément ?

Dans cette rubrique de l’application, vous devez renseigner tous les biens qui vont servir à produire les biens ou les services vendus par votre entreprise et/ou à être loués à des particuliers ou à d’autres entreprises. On les appelle, dans le langage comptable, des immobilisations. Les textes en donnent une définition assez complexe, nous ne l’aborderons volontairement pas ici car elle pourrait vous induire en erreur. Pour simplifier, vous pouvez considérer qu’il s’agit de l’ensemble des biens qui ne se consomment pas lors de leur premier usage et que votre entreprise va conserver assez longtemps (au moins un an). Ils ne doivent pas être destinés à de l’achat-revente.

En général, on distingue trois types de biens durables :

  • Les investissements corporels : ce sont des biens non-monétaires qui ont une substance physique (terrain, construction, matériel informatique, véhicule, outillage, mobilier…) ;
  • Les investissements incorporels : ce sont des biens non-monétaires qui n’ont pas de substance physique (logiciel, marque, droit au bail, fonds de commerce…) ;
  • Et les investissements financiers : ce sont les dépôts de garanties versés, des droits sur d’autres sociétés (actions/parts sociales) et des créances monétaires (prêts accordés).

Les stocks, les consommables, les créances clients ou encore le capital social ne constituent pas, par exemple, des immobilisations.

Par mesure de simplification, on peut considérer que le matériel de faible valeur (<500€) constitue une charge classique et non un investissement. Si vous vous trouvez dans ce cas, vous devez renseigner le bien dans l’onglet « Les dépenses » de l’application.

Nos outils en ligne pour vous accompagner

Comment ajouter un investissement dans l’application ?

Démarche à suivre

Pour ajouter un investissement, cliquez simplement sur le bouton de couleur bleue prévu à cet effet. Une nouvelle page s’ouvre. Vous devez y renseigner plusieurs informations importantes :

  • Nature de l’investissement : sélectionnez la nature de l’immobilisation (corporelle, incorporelle ou financière – voir ci-dessus)
  • Apport en nature : indiquez ici si le bien en question appartient initialement à un associé et que ce dernier l’apporte à la société
  • Nom de l’investissement : identifiez l’investissement en lui attribuant un nom (« iMac » ou « Peugeot 5008 » par exemple)
  • Montant hors taxes de l’investissement : renseignez le coût d’achat de l’immobilisation (prix d’achat + frais accessoires)
  • Année et mois de l’opération : précisez la date exacte à laquelle votre entreprise achètera le bien (voir les précisions ci-dessus)
  • Durée d’utilisation : choisissez la durée pendant laquelle vous pensez que votre entreprise utilisera le bien (en nombre de mois)

N’oubliez pas d’enregistrer votre saisie avant de quitter la page.

Précisions importantes

Sachez, tout d’abord que seuls les investissements réalisés en « Année 1 Mois 1 » seront pris en compte dans votre plan de financement. Si vous souhaitez qu’ils figurent dans ce tableau financier de votre prévisionnel, il faut obligatoirement sélectionner « Année 1 » dans « Année de l’opération » et « Mois 1 » dans « Mois de l’opération ».

Ensuite, si vous n’avez pas d’idée précise quant à la durée d’utilisation d’un bien, vous pouvez utiliser celle admise dans les usages de la profession, soit :

  • 3 ans pour le matériel de bureau/informatique,
  • 4 ou 5 ans pour le matériel de transport,
  • 5 à 10 ans pour le mobilier et pour les machines industrielles,
  • 10 à 20 ans pour les agencements et les installations,
  • 20 à 50 ans pour les immeubles.

Soyez vigilant car certains biens ne sont pas amortissables. C’est notamment le cas des terrains ou de la plupart des immobilisations financières par exemple.

La durée d’utilisation va permettre à notre application de calculer automatiquement l’amortissement de vos investissements et, plus particulièrement, les dotations aux amortissements. L’amortissement va traduire la perte de valeur des biens, compte tenu de leur utilisation. Cette information financière va alimenter les tableaux de votre document : compte de résultat, bilan, tableau de financement… Vous devez simplement retenir que la valeur de chaque immobilisation ne va pas être déduite immédiatement de votre résultat comptable. En réalité, son montant va faire l’objet d’un étalement sur sa durée d’utilisation. Un matériel informatique de 1200 €, utilisé pendant 3 ans, va diminuer votre résultat de 400 € chaque année (1200/3).

Thibaut Clermont

Co-fondateur du site Le Coin des Entrepreneurs et dirigeant de FCIC, société spécialisée dans l'édition de sites internet sur la création, la gestion et la reprise d'entreprise. Ancien expert-comptable stagiaire.

Créer son entreprise


Poster un commentaire

Nous ferons de notre mieux pour vous répondre dans des délais raisonnables. Vous pouvez demander à tout moment la rectification ou la suppression de vos informations à caractère personnel : Nous contacter


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par F.C.I.C Médias web pour entrepreneurs