Index » La création d'entreprise » Business plan » Partie financière » Le prévisionnel d’une reprise d’entreprise

Le prévisionnel d’une reprise d’entreprise

La reprise d’une entreprise implique de réaliser un prévisionnel qui reprend le dernier arrêté comptable puis traduit financièrement le plan de reprise sur plusieurs années. Voici les points spécifiques liés au prévisionnel d’une opération de reprise d’entreprise.

prévisionnel de reprise d'entreprise

Que comporte un prévisionnel de reprise d’entreprise ?

Le prévisionnel établi à l’occasion d’une reprise d’entreprise doit idéalement comprendre :

D’autres tableaux pourront ensuite être ajoutés en cas de besoin.

Comment établir un prévisionnel de reprise d’entreprise ?

Contrairement à une création où on démarre de zéro,  le prévisionnel de reprise d’une entreprise débute par la reprise d’informations comptables existantes, puis par la projection sur plusieurs années de l’évolution de l’activité reprise en fonction de la stratégie adoptée.

Nous allons abordés quelques points spécifiques au prévisionnel de reprise d’entreprise.

La reprise des éléments comptables existants

La construction d’un business plan de reprise d’entreprise débute par la reprise du dernier arrêté comptable ou de la dernière situation comptable de l’entreprise rachetée. Deux cas sont possibles :

  • La reprise intervient à compter de l’ouverture d’un nouvel exercice, il convient alors de reprendre les éléments des derniers comptes annuels,
  • La reprise intervient en cours d’exercice, il convient alors de reprendre les éléments des derniers comptes annuels ainsi que ceux de la situation éventuellement arrêtée en cours d’exercice.

Il est nécessaire de commencer le business plan en reprenant le dernier exercice comptable clos, cela permet de mettre en évidence l’état patrimonial et financier de l’entreprise au jour de son acquisition, puis de présenter ensuite les budgets prévisionnels.

La situation comptable éventuellement établie en cours d’exercice doit servir de base de travail pour les prévisions financières du premier exercice budgétisé.

Enfin, pour partir sur de bonnes bases, il est préférable que les informations comptables reprises aient été préalablement analysées par un expert-comptable.

Les investissements prévisionnels liés à la reprise de l’entreprise

Même si un actif immobilisé existe déjà, une reprise d’entreprise peut engendrer de nouveaux investissements. Il peut par exemple s’agir :

  • d’investissements nécessaires à l’augmentation de la capacité de production actuelle,
  • de travaux d’agencement dans les locaux de l’entreprise,
  • d’investissements nécessaires au lancement de nouvelles activités, de nouveaux points de vente,

La budgétisation des investissements prévisionnels s’effectue en lien avec le plan de reprise de l’entreprise.

Par ailleurs, l’audit de l’actif immobilisé permet d’identifier les biens à remplacer, qu’il faut provisionner le cas échéant.

L’impact du changement de dirigeant dans le prévisionnel

A l’occasion de la reprise de l’entreprise, le changement de direction a des conséquences financières :

  • La sortie du dirigeant cédant, il conviendra donc d’identifier dans la reprise des informations comptables lié au dernier arrêté sa rémunération et ses frais professionnels, et de ne pas les budgétiser dans les exercices suivants ;
  • L’entrée d’un nouveau dirigeant, dont la rémunération chargée et les frais doivent être budgétisée.

Prendre en compte le financement de la reprise d’entreprise

Une opération de reprise d’entreprise peut être financée par plusieurs moyens. Les conséquences du montage financier retenu doivent être incorporées dans le prévisionnel de reprise.

Il peut par exemple s’agir :

  • de prévoir des distributions de dividendes aux nouveaux associés (repreneur en direct ou holding) qui leur serviront à rembourser l’emprunt contracté à l’occasion de l’acquisition,
  • d’intégrer l’emprunt dans le prévisionnel, lorsque la reprise est effectuée par constitution d’une nouvelle société qui achète ensuite un fonds de commerce.

Les frais prévisionnels liés à l’opération de reprise d’entreprise

Une opération de reprise d’entreprise génère des coûts qu’il convient de budgétiser dans le prévisionnel de reprise.

Concernant ces frais, on peut retrouver :

  • les droits d’enregistrement liés à l’aquisition,
  • les honoraires du professionnel qui réalise l’audit d’acquisition,
  • les honoraires du professionnel qui rédige l’acte de cession,
  • les frais liés aux formalités occasionnées par la reprise (annonce légale, frais de greffe notamment),
  • les dépenses liées à la constitution d’une nouvelle société,
  • les sommes versées au cédant en contrepartie de son accompagnement pour la transition.

En cas de besoin, nous vous proposons de rencontrer gratuitement un de nos partenaires de confiance près de chez vous :

Rencontrer gratuitement un expert-comptable

A lire également sur la reprise d’entreprise :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média