Index » La gestion d'entreprise » Droit du travail » VRP ou agent commercial ? Comment choisir ?

VRP ou agent commercial ? Comment choisir ?

Ce dossier vous propose une étude sur le choix entre le statut de VRP et le statut d’agent commercial : Comment fonctionne le statut de VRP et combien coûte-t-il à l’entreprise ? Comment fonctionne le statut d’agent commercial et combien coûte-t-il à l’entreprise ? Comment choisir entre le statut de VRP ou le statut d’agent commercial ?

Un tableau comparatif entre les statuts de VRP et d’agent commercial vous est également proposé afin d’illustrer les différences entre ces deux statuts.

VRP ou agent commercial ?

Qu’est-ce qu’un VRP ?

Le VRP est un employé de l’entreprise sous contrat de travail, en CDI ou en CDD. Il exerce une activité de représentation pour le compte de l’entreprise consistant essentiellement en de la prospection et de la prise de commande pour le compte de son employeur.

Les conditions de la collaboration entre le VRP et l’entreprise sont définies dans le contrat de travail et encadrées par le Code du travail ainsi que par l’accord national interprofessionnel du 3 octobre 1975.

Quel est le statut social du VRP ?

Le VRP étant embauché par l’entreprise sous CDI ou CDD, il est à ce titre affilié au régime général de la sécurité sociale. Les cotisations sociales sont en partie prélevées directement sur le salaire brut (les charges salariales) et en partie payées par l’entreprise (les charges patronales).

Combien coûte un VRP à l’entreprise ?

Pour l’entreprise, le budget à consacrer à un VRP est égal à la somme de son salaire brut et des cotisations patronales de sécurité sociale. Concernant le montant du salaire brut, les règles applicables sont les suivantes :

  • Si le VRP est sous mandat exclusif : sa rémunération est librement convenue entre les parties, elle peut être composée d’un fixe et/ou d’un variable. Elle ne peut être inférieure à 520 fois le montant du SMIC horaire au titre d’un trimestre d’emploi à temps plein (1). Cette obligation est prévue par l’article 5 de l’accord national interprofessionnel des voyageurs, représentants, placiers du 3 octobre 1975.
  • Si le VRP est multicarte : sa rémunération est librement convenue entre les parties, elle peut être composée d’un fixe et/ou d’un variable. Aucun montant minimum n’est applicable.

(1) Pour les 3 premiers mois d’activité à temps plein, la rémunération minimale est la suivante :

  • 80 fois le SMIC en vigueur à l’issue du premier mois,
  • 220 fois le SMIC en vigueur à l’issue des 2 premiers mois,
  • 390 fois le SMIC en vigueur à l’issue des 3 premiers mois.

A salaire équivalent, le coût d’un VRP pour l’entreprise est égal à celui d’un salarié. Approximativement et sans tenir compte des dispositifs de réduction des cotisations sociales sur les bas salaires, vous pouvez budgétiser le coût d’un VRP en multipliant le montant de son salaire brut par 1,45.

Pour effectuer des simulations chiffrées plus précises en utilisant cet outil : cogilog.com

Qu’est-ce qu’un agent commercial ?

L’agent commercial est un professionnel indépendant qui est mandaté par une entreprise afin de négocier et conclure des contrats pour son compte. Il s’agit d’un prestataire externe qui est rémunéré sous forme de commissions lorsqu’il conclut des contrats.

La relation d’affaires entre l’entreprise et l’agent se matérialise par la signature d’un contrat d’agent commercial, qui définira le cadre et les conditions de la collaboration entre les deux parties.

Quel est le statut social de l’agent commercial ?

Suivant son statut juridique, l’agent commercial est affilié :

  • au régime général de la sécurité sociale, notamment lorsqu’il exerce son activité en SASU, ou lorsqu’il est gérant minoritaire ou égalitaire,
  • ou au régime des travailleurs indépendants, notamment lorsqu’il exerce son activité en entreprise individuelle ou en EURL, ou en tant que gérant majoritaire de SARL.

L’entreprise qui recourt aux services d’un agent commercial ne paie pas les cotisations sociales de celui-ci.

Combien coûte un agent commercial à l’entreprise ?

Le budget à consacrer pour travailler avec un agent commercial dépend des conditions tarifaires convenues en matière de commissionnement et des performances de l’agent (étant donné qu’il est rémunéré à la performance).

Il faut donc se référer aux dispositions prévues dans le contrat d’agent commercial et aux objectifs fixés.

VRP ou Agent commercial ? Tableau comparatif et différences

Ce tableau comparatif illustre les principales différences entre le statut de VRP et le statut d’agent commercial.

VRP Agent commercial
Statut Salarié sous contrat de travail (CDI ou CDD) Professionnel indépendant
Rémunération Salaire, avec une rémunération fixe, variable ou à la fois fixe et variable Commission sur les contrats conclus
Rémunération minimale Ne peut être inférieure au SMIC si le VRP est exclusif Aucun minimum, sauf clause contraire dans le contrat
Subordination Oui, condition indispensable à tout contrat de travail Non, il s’agit d’un professionnel indépendant
Durée légale du travail Non applicable, sauf convention ou accord particulier Sans objet
Droit aux congés payés Oui, dans les mêmes conditions que les salariés Sans objet
Modalités de rupture du contrat Conformément aux règles applicables aux contrats de travail (voir ICI) Suivant ce qui est convenu dans le contrat d’agent commercial
Indemnités de fin de contrat Toute indemnité prévue par le Code du travail à laquelle le VRP peut prétendre (indemnité de licenciement, indemnité compensatrice de congés payés…) Indemnité de clientèle
Assurance chômage du régime général Éligible au titre de son contrat de travail Non éligible au titre de son activité
Juridiction compétente en cas de litige Conseil des Prud’hommes Tribunal de commerce

Comment choisir entre le statut VRP et le statut d’agent commercial ?

Les éléments de réflexion que nous exposons ci-dessous constitueront des avantages ou des inconvénients selon le côté où vous vous placez (celui de l’entreprise ou celui du VRP / Agent commercial) et selon vos intérêts.

Ces deux modes de collaboration ont une différence de taille : le VRP est un salarié de l’entreprise alors que l’agent commercial est un prestataire externe à l’entreprise. La législation encadrant les relations de travail relève donc de textes différents.

Tout d’abord, le mode de rémunération est différent : le VRP perçoit un salaire assujetti aux cotisations sociales et l’agent commercial perçoit des commissions. Un VRP exclusif doit obligatoirement percevoir le montant du SMIC, alors qu’aucun minimum n’est obligatoire pour l’agent commercial.

L’agent commercial exerce son activité en totale indépendance, il n’a aucun supérieur hiérarchique contrairement au VRP qui est subordonné à son employeur et qui doit respecter toutes les dispositions qui figurent dans son contrat de travail.

Egalement, le VRP bénéficie de la protection sociale du régime général de la sécurité sociale et les cotisations sont versées par l’employeur. La protection sociale de l’agent commercial dépend de son statut juridique et il en supporte lui-même le coût. Le VRP, étant salarié, est également couvert contre le risque chômage alors que l’agent commercial, en sa qualité de professionnel indépendant, ne l’est pas.

En préférant le statut d’agent commercial à celui de VRP, l’entreprise simplifie sa gestion car elle n’a ni contrat de travail, ni fiches de paie, ni déclarations de cotisations sociales à établir. Le professionnel ne fait pas partie de l’effectif de l’entreprise, il s’agit d’un prestataire externe qui facture des commissions.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média