Index » La création d'entreprise » Financement » La banque » Solliciter un prêt professionnel

Solliciter un prêt professionnel

Solliciter un prêt professionnel n’est pas un mince affaire pour un entrepreneur. 

L’entrepreneur doit monter un dossier solide et préparer son entretien afin d’augmenter ses chances de réussir sa demande de prêt professionnel. Voici quelques conseils pour optimiser vos chances d’obtenir un prêt professionnel.

Solliciter un prêt professionnel

Une présentation claire et structurée du projet

Lors de l’entretien avec le banquier, il est essentiel pour l’entrepreneur de maîtriser et d’aborder les points suivants :

  • l’activité de l’entreprise et la stratégie prévue,
  • le marché visé,
  • la clientèle potentielle et la clientèle visée,
  • l’état de la concurrence,
  • le profil du porteur de projet,
  • les caractéristiques des produits et services vendus,
  • les moyens matériels et humains prévus pour conduire votre projet,
  • le mode de distribution de l’offre (réseaux),
  • vos prévisions de chiffre d’affaires, de rentabilité,
  • et le besoin en financement du projet.

Une présentation globale du projet, à préparer préalablement, doit être proposée à votre interlocuteur. Il ne faut pas trop s’attarder sur les détails et insister sur vos points forts, le banquier vous posera ensuite des questions si nécessaire.

Votre projet doit être :

  • viable, raisonnable, réalisable et rentable,
  • porté par une personne (vous) suffisamment compétente pour le conduire,
  • et bâti correctement (notamment en terme de plan d’action et de moyens prévus)

Objectif : convaincre le banquier de la qualité de votre projet car la banque cherche avant tout à sécuriser son investissement (un banque place de l’argent à travers les crédits qu’elle octroie, mais uniquement si elle a de bonnes raisons de penser qu’elle en obtiendra le remboursement complet).

Une structure financière saine et équilibrée

Toutefois, la maîtrise des éléments évoqués ci-dessus n’est pas suffisante pour satisfaire à elle seule votre banquier, qui est également sensible aux chiffres.

La structure financière de votre projet doit être équilibrée et le banquier attache beaucoup d’importance aux points suivants :

  • la répartition du financement du projet : la banque ne financera pas tout elle-même et d’autres sources de financement doivent être prévues,
  • la justification du montant du financement sollicité,
  • la bonne tenue des ratios financiers suivants : l’autonomie financière, la capacité de remboursement (on les retrouve dans le business plan, voir ci-dessous)…
  • le fait que le financement sollicité auprès de la banque ne finance que des actifs,
  • et la capacité à fournir de solides garanties en contrepartie.

Généralement, la banque impose un apport personnel des associés d’au moins 30% du montant global du plan de financement ainsi que plusieurs garanties. Un porteur de projet qui investi personnellement dans son entreprise est un argument de poids pour convaincre la banque.

Les éventuels apports en compte courant d’associé devront souvent faire l’objet d’une convention de blocage sur toute la durée de remboursement de l’emprunt.

Un business plan de qualité

Le business plan permet d’affirmer la viabilité de votre projet à travers deux parties : la première est plutôt économique alors que la seconde est financière.

Ce document est la traduction de vos ambitions et il doit veiller à respecter un certain plan. Il doit notamment comprendre les éléments suivants :

  • dans une première partie, le business plan reprend l’ensemble des éléments abordés dans le point 1 ;
  • dans une seconde partie, le business plan abordera le montage du projet : structure juridique choisie, montant du capital, présentation des associés, présentation des dirigeants… ;
  • dans une dernière partie, le business plan contient le prévisionnel financier : compte de résultat prévisionnel, bilan prévisionnel, plan de financement, budget de trésorerie, ratios financiers…

La partie financière de votre business plan doit être irréprochable et travaillée. L’appui d’un professionnel peut vous être d’une grande utilité.

La banque ne se positionnera pas tout de suite sur l’attribution ou non du prêt professionnel même si on a une petite idée à l’issue du rendez-vous. Souvent, votre interlocuteur ne dispose pas du pouvoir de vous l’attribuer et vous devrez patienter pour obtenir une réponse.

Le portail du créateur vous propose un accompagnement spécifique pour la réalisation de votre prévisionnel financier :

services professionnels pour les créateurs d'entreprises

 


Pierre FaconPierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


A lire également sur Le coin des entrepreneurs :

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média