Index » La création d'entreprise » Formes juridiques » Le choix » Portage salarial ou création d’une société ?

Portage salarial ou création d’une société ?

Nous avons vu récemment que le créateur peut, lorsqu’il lance son activité, se poser le choix de la création entre une société ou une auto-entreprise. Il a également une autre solution à sa disposition : il peut choisir le portage salarial.

1. Rappels sur le portage salarial

Le portage salarial permet à une personne de proposer son travail ou de tester ses capacités à entreprendre, sans créer une véritable entreprise.

Une personne (généralement un consultant) effectue une prestation pour un client. Celui-ci verse les honoraires qui lui sont facturés auprès d’une société de portage qui les rétrocède au consultant sous forme de salaire, après déduction des cotisations sociales (patronales et salariales) et d’une commission.

Les sociétés de portage se rémunèrent en prélevant sur les prestations facturées une commission correspondant aux frais de gestion engagés qui varie le plus souvent entre 5 et 15 %.

Pour plus d’informations, vous pouvez accéder à l’article sur le portage salarial.

2. Dans les deux cas, une externalisation totale pour l’entrepreneur

Créer une société ou choisir le portage salarial sont deux solutions qui présentent des caractéristiques communes :

  • Elles offrent toutes deux une structure pour pouvoir facturer et encaisser des honoraires.
  • Elles offrent toutes les deux une externalisation comptable, fiscale et sociale.

La société cependant requiert de son mandataire social (par exemple le gérant) de s’occuper de la gestion administrative (voir article récent sur le partage des rôles entre l’expert-comptable et l’entrepreneur). Mais le temps consacré à la gestion de la société n’est pas important comparé au temps total consacré à son activité et à son développement.

Créer une société est de ce point de vue à peine plus contraignant que le portage salarial.

3. Comparer les coûts

C’est en termes de coûts que les deux solutions peuvent être sensiblement différentes.

La première différence concerne le taux de charges sociales. Dans le cas d’une création d’une société, l’entrepreneur peut bénéficier s’il le souhaite du régime TNS (travailleurs non salariés) et donc d’un taux de charges sociales peu élevé. En revanche, dans la cas du portage salarial, l’entrepreneur est un salarié et se voit donc assujetti aux charges sociales plus élevées (cotisations patronales et salariales) du salarié.

La deuxième différence concerne le coût du prestataire. C’est alors à l’entrepreneur de comparer les honoraires d’expertise comptable (cas de la société) avec les commissions de portage (cas du portage salarial)

En conclusion, créer une société ou choisir le portage salarial sont des solutions très proches d’externalisation complète pour l’entrepreneur. Elles peuvent diverger en termes de coûts et c’est alors à l’entrepreneur de faire son choix entre ces deux solutions.

 


Jérôme Willard

Expert-Comptable Associé

www.astria-audit.fr


A lire également sur Le Coin des Entrepreneurs :

6 commentaires sur “Portage salarial ou création d’une société ?”

  1. Laure 2iPortage

    En effet, cette solution du portage salarial est très avantageuse autant pour le professionnel qui se concentre sur sa prospection et la réalisation de sa mission que pour son client qui s’engage sur une prestation bornée dans le temps et dans les ressources.

    Pour rebondir sur le commentaire lié aux frais du portage, la personne confond certainement les frais prélevés par la société de portage liés à la gestion du salarié (entre 6 et 10% du CA HT) et les charges patronales (43,5% de la facturation client déduction faite des frais professionnels) et salariales (21,5% du salaire brut). Ces charges sont du même niveau que pour n’importe quel salarié et sont du revenu différé pour l’avenir puisque vous cotisez, à l’inverse (quasiment du travailleur auto-entrepreneur).

    Imaginez que ces frais de portage représentent 80 € par exemple pour gérer la mise en place d’une journée de formation de 800 € pour un consultant formateur (le travail administratif, lui, correspond à :
    – L’analyse de la mission et des conditions d’exécution
    – L’établissement de la convention de portage
    – La gestion du devis de prestation
    – L’élaboration du contrat de mission et de la convention de formation avec la société cliente
    – L’élaboration du contrat de travail avec le professionnel porté
    – L’établissement de la Déclaration Unique d’Embauche conférant le statut de salarié du régime général
    – Le suivi de l’accusé de réception de la DUE renvoyé par l’Urssaf
    – La gestion de l’affiliation à la caisse de prévoyance (couverture des incapacités de travail, décès, rente éducation) et à la caisse de retraite
    – Le contrôle du Compte Rendu d’Activité
    – L’envoi de l’attestation de formation à l’entreprise cliente
    – Le traitement comptable des justificatifs des notes de frais refacturés au client et des notes de frais professionnels non refacturés mais remboursés par 2i Portage
    – L’établissement de la facturation
    – L’émission du bulletin de paie
    – Le paiement du salaire accompagné du remboursement des frais, et le tout indépendamment du paiement par l’entreprise cliente
    – Le versement aux différents organismes de l’ensemble des cotisations obligatoires
    – L’envoi de la facture à la société cliente et le suivi du bon recouvrement
    – La gestion des tickets restaurant, du Comité d’entreprise et du Plan d’Epargne Entreprise si vous souhaitez en profiter

    trouvez-vous vraiment que ces 80 € sont trop élevés par rapport aux avantages qu’ils vous procurent ?

    Par ailleurs, ce statut allant fortement s’aligner en terme de charges, il est fortement conseillé de penser à une autre solution.

  2. logiciel devis

    Pour avoir bosser en portage salarial, AE et maintenant en EURL, je trouve que le portage salarial n’est pas avantageux, ces sociétés facturent bien trop cher leurs prestations.

    Pour débuter, rien ne vaut le statut d’AE.

    • Pierre F.

      Bonjour,

      Le portage salarial permet toutefois de bénéficier de la protection sociale des salariés, ce que ne permet pas le régime de l’auto-entrepreneur.

      Bon weekend,

      • comptabilité en ligne

        Effectivement, ce n’est pas négligeable en plus.

  3. Création sci

    Merci pour cet éclairage. Je dois dire que la solution du portage est bien tentante.

  4. Création société

    Ces conseils sont indispensables pour savoir quel placement choisir en terme de coût et de rentabilité. Il faut aussi noter les différentes démarches indispensables dans ce genre de constitution.

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média