Index » La création d'entreprise » Dirigeants » La retraite du dirigeant

La retraite du dirigeant

La retraite du dirigeant est un sujet souvent négligé alors que les enjeux sont importants. Aujourd’hui, il n’est pas rare de partir en retraite en ayant encore des crédits à rembourser et/ou des dépenses importantes à supporter.

Voici un petit point sur la retraite du dirigeant, ses enjeux ainsi que quelques pistes pour la préparer.

la retraite du dirigeant

1. La retraite du dirigeant assimilé salarié

Ceux sont les dirigeants assimilés salariés qui bénéficient, à la base, de la meilleure retraite (par rapport aux dirigeants non salariés).

Les dirigeants assimilés salariés doivent être affiliés pour leur retraite aux régimes de la Sécurité sociale, de l’Agirc et de l’Arrco. Ils bénéficient donc de la même retraite que tous les cadres salariés, composée d’une retraite de base et d’une retraite complémentaire.

La retraite de base du dirigeant assimilé salarié est correcte mais il convient tout de même de réfléchir à la préparation de solutions complémentaires.

2. La retraite du dirigeant non salarié

A contrario, le dirigeant non salarié est celui qui est le plus mal loti en matière de retraite.

Toutefois, le coût supporté par l’entreprise au niveau des cotisations sociales est moins élevé que dans le cas d’un dirigeant assimilé salarié. Cela laisse donc au chef d’entreprise la possibilité d’utiliser cette économie pour souscrire à des assurances facultatives pour sa retraite.

La retraite de base du dirigeant non salarié n’est pas très bonne et doit si possible être complétée par d’autres solutions.

3. Enjeux liés la retraite du dirigeant

La retraite du dirigeant doit se préparer bien en amont de la date de départ en retraite.

En pratique, bon nombre de dirigeants ont tendance à négliger la réflexion sur leur retraite, puis à subir une chute brutale des revenus plus ou moins contraignante en fonction des cas.

Une autre situation à risque doit être prise en compte : les dirigeants qui prennent des dividendes. En effet, certains chefs d’entreprise décident, souvent pour limiter le coût social à supporter par l’entreprise, de prendre une petite rémunération et de se verser des dividendes chaque année. Bien qu’ayant ses avantages, cette solution réduit parfois très fortement la future pension retraite du dirigeant.

Conseil : Si vous êtes dirigeant d’entreprise, vous devez prendre le temps de consulter un ou plusieurs assureurs spécialisés sur les mandataires sociaux. Cela ne vous engage à rien et vous permettra de bénéficier d’un audit qui comporte notamment une projection de vos futurs revenus.

4. Préparer la retraite du dirigeant

Des solutions alternatives permettent au dirigeant de se constituer un revenu lorsqu’il cessera son activité.

Il y a tout d’abord l’immobilier : l’acquisition en nom propre ou via une SCI des locaux de l’entreprise ou les investissements sur d’autres biens. Cette solution permet au dirigeant de générer un revenu foncier et, en s’y préparant suffisamment à l’avance, d’avoir remboursé l’intégralité des emprunts liés à ses opérations lors de son départ en retraite.

=> Cette solution est assez sécurisante pour le dirigeant.

Ensuite, le dirigeant peut également épargner personnellement, mettre en place des contrats d’assurance-vie ou contracter des assurances retraite facultatives, qui permettent de bénéficier d’une rente une fois en retraite.

=> C’est une solution également sécurisante pour le dirigeant.

Il est également possible d’investir dans d’autres entreprises ou de rester associé de son entreprise, dans l’optique de percevoir des dividendes (revenu incertain car il est lié aux résultats et à la volonté des associés) et/ou de réaliser des plus-values (incertain également).

=> Cette solution est plus ou moins risquée en fonction des cibles et la prudence doit être de mise.

Le dirigeant peut également compter sur le montant qu’il touchera lors de la cession de son entreprise, qui constituera un capital plus ou moins important dont il aura la disposition pour sa retraite. Ce dernier pourra notamment servir à réaliser des investissements ou être placé afin de produire des intérêts.

=> Cette solution est risquée car elle est liée aux performances de l’entreprise, si ça va mal, vous n’aurez rien…

5. Conclusion sur le retraite du dirigeant

La retraite du dirigeant est un problème à prendre très au sérieux pour éviter une chute brutale des revenus le moment venu.

Si possible, il convient de l’anticiper et de la préparer le plus tôt possible. Plus la mise en place est tardive, plus les solutions seront coûteuses et donc difficile à réaliser.

Enfin, il faut s’entourer de professionnels avertis sur ce sujet et idéalement de diversifier les options retenues pour préparer sa retraite car chaque solution a ses avantages et ses inconvénients.

A lire également sur le coin des entrepreneurs :

 


Pierre FaconPierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise. 


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média