Index » La création d'entreprise » Business plan » Comment préparer un business plan ? Nos conseils

Comment préparer un business plan ? Nos conseils

Lorsque vous êtes sur le point de créer ou reprendre une entreprise, il est indispensable d’établir un business plan solide. Toutefois, avant de pouvoir le construire, il faut le préparer votre business plan correctement.

Le coin des entrepreneurs vous explique comment faire pour préparer votre business plan, avec dans un premier temps l’établissement d’un sommaire détaillé pour recenser tous les points à aborder dans le business plan, puis une liste de questions précises pour vous permettre de préparer les différentes parties de votre business plan.

préparer son business plan

Rédiger le sommaire détaillé de votre business plan

Afin d’être certain de ne pas oublier une partie importante dans votre business plan, nous vous conseillons de commencer par élaborer un sommaire détaillé. Ainsi, vous disposerez de toutes les parties à aborder pour construire votre business plan.

Voici un sommaire type pour préparer le contenu de votre business plan que vous pouvez reprendre puis adapter à votre projet :

Tous les éléments pertinents doivent figurer dans votre business plan de création ou de reprise d’entreprise.

Une fois que votre projet de sommaire détaillé est établi, il va falloir travailler chaque partie du business plan en récoltant toutes les informations nécessaires. Pour cela, il convient de se poser les bonnes questions.

Préparer la partie descriptive du business plan

Dans un premier temps, il faut s’atteler à la préparation de la partie descriptive du business plan, qui débute par la présentation de votre business model et de vos objectifs.

Les résultats issus de votre étude de marché vous permettront d’alimenter plusieurs parties de votre business plan, notamment la description du marché visé, de l’offre et de la demande existante, de la concurrence. Voici quelques questions classiques à aborder :

  • Quelle est la taille du marché visé (notamment d’un point de vue volume et d’un point de vue géographique) ?
  • Quelles sont les caractéristiques de la clientèle concernée par ce marché, quel est leur budget moyen ?
  • Quelle part de clientèle pouvez-vous espérer toucher ?
  • Quels sont les critères importants pris en compte par la clientèle ?
  • Quelles sont les tendances et les perspectives du marché ?
  • Existe-il des conditions particulières pour accéder au marché (notamment des réglementations ou une taille critique) ?

Ensuite, pour définir correctement votre offre de produits et/ou de services ainsi que votre stratégie, il est indispensable de se poser les questions suivantes :

  • Quelles sont les caractéristiques de vos produits et/ou services ?
  • En quoi diffèrent-ils des offres proposées par les concurrents ? Quels sont vos avantages concurrentiels ?
  • Des travaux de recherche et développement sont-ils nécessaires ?
  • Apportez-vous des innovations par rapport à l’offre existante ? Si oui, quelle est l’importance de l’innovation dans la réussite de votre projet ?
  • A quels prix seront proposés vos produits et/ou services ?
  • Quelles seront vos sources d’approvisionnement et quelles sont les modalités d’achat ?
  • Quel est votre objectif de marge ?
  • Comment votre offre sera-t-elle produite ? Quels sont les moyens à mettre en œuvre (voir ci-dessous) ?
  • Quel est le circuit de commercialisation de vos produits et/ou services ?
  • Quel est le circuit de distribution de vos produits et/ou services ?
  • Comment comptez-vous recruter vos futurs clients ? Comment allez-vous communiquer ?

Egalement, voici une liste de questions pour vous aider à vous aider à définir les moyens nécessaires à la mise en œuvre de votre projet, puis les ressources mobilisées :

  • Quels sont les caractéristiques des locaux dont vous avez besoin pour démarrer votre activité (emplacement géographique, surface…) et quel est le type de bien recherché (boutique, entrepôt…) ?
  • Des travaux sont-ils à prévoir dans les futurs locaux ?
  • Un outil de production est-il nécessaire pour proposer l’offre de produits et/ou de services envisagée ?
  • Quels sont les autres investissements à prévoir en matériel et outillage ? Prévoyez-vous de les acquérir ou de les louer ?
  • Une campagne de communication est-elle prévue pour le lancement de l’activité ?
  • Un stock de départ est-il nécessaire pour pouvoir démarrer l’activité ? Quel est le niveau de stock critique ?
  • Quels apports personnels prévoyez-vous pour votre projet ? Est-il prévu que des investisseurs se joignent à vous ? Des financements externes sont-ils envisagés ?

Dans le cadre d’un business plan de reprise d’entreprise, il faut détailler l’opération et la consistance des éléments repris. En fonction de cela, il faut ensuite lister les investissements éventuels à effectuer en complément.

Voici quelques points essentiels concernant l’équipe projet :

  • Quelles sont vos compétences et vos expériences précédentes ?
  • Quelles sont vos connaissances en matière de création d’entreprise ?
  • Si le projet prévoit l’embauche de personnel, avez-vous précédemment managé une équipe ?
  • Pour quelles raisons souhaitez-vous lancer ce projet ? Quelles sont vos motivations ?
  • Quelles sont les personnes clés réunies dans le cadre du projet ? Quelles sont leurs compétences et leur rôle ?
  • Etes-vous accompagné par un (ou plusieurs) professionnel sur votre projet de création ou de reprise d’entreprise ?

Ensuite, les autres éléments de la partie descriptive du business plan pourront être étudiés ultérieurement.

Préparer la partie financière du business plan

La préparation de la partie financière du business plan est fortement corrélée à la partie descriptive, les comptes prévisionnels ayant pour objectif de traduire financièrement le projet de création ou de reprise d’entreprise.

Avant toute chose, il est important de rappeler que chaque élément ayant une traduction financière dans le business plan doit être analysé sous plusieurs angles :

  • le montant hors taxes, le montant TTC et la TVA supportée,
  • la date de l’achat ou de la vente,
  • les modalités de règlement,
  • et tout autre information ayant un impact financier.

Ces paramètres sont indispensables pour établir des comptes prévisionnels pertinents, à la fois au niveau comptable et financier.

En principe, les projections de chiffre d’affaires prévisionnel ont déjà été travaillées lors de la réalisation de votre étude de marché. C’est également le cas pour les investissements et les financements, un travail préparatoire a déjà dû être effectué en principe (voir ci-dessus).

Voici quelques précisions toutefois :

  • En cas de recours au financement bancaire, quels sont les caractéristiques du crédit (montant, TEG, échéancier…) ?
  • En cas d’apport en compte courant d’associé, des rémunérations et des remboursements d’apport sont-ils prévus ?
  • En présence d’investisseurs, des versements de dividendes doivent-il être budgétisés ?
  • En présence d’apports en nature, attention à bien neutraliser l’impact sur le plan de financement (l’actif apporté n’est pas un besoin à financer, l’associé reçoit des titres en contrepartie).

Concernant les frais généraux prévisionnels, une pratique courante consiste à  préparer un tableau dans lequel il conviendra :

  • De recenser toutes les frais nécessaires au lancement de votre projet puis au fonctionnement de l’entreprise ;
  • De calculer les budgets à allouer à chacune de ces dépenses. Idéalement, il faut s’appuyer sur des devis ;
  • Et de renseigner correctement les modalités de paiement de chacune de ces dépenses.

Pour la partie impôts et taxes prévisionnels, il faut idéalement demander à l’expert-comptable qui vous accompagne dans le projet de s’en charger. Ce professionnel dispose des connaissances nécessaires pour établir le cadre fiscal de votre projet.

En cas de besoin, nous vous proposons de rencontrer gratuitement un de nos partenaires de confiance près de chez vous :

Rencontrer gratuitement un expert-comptable

Vous pouvez budgétiser vos dépenses de personnel prévisionnelles en procédant ainsi :

  • Lister tous les recrutements à prévoir et le temps de travail nécessaire ;
  • Se renseigner sur les rémunérations brutes moyennes pour les postes envisagés, les pratiques du secteur en matière de primes et commissions ;
  • En fonction des salaires bruts envisagés, déterminer les charges patronales à budgétiser. Vous pouvez pour cela vous appuyer sur le simulateur proposé sur le site cogilog.com

Si votre projet prévoit une affiliation des dirigeants au régime des travailleurs indépendants, le système de calcul et de paiement des cotisations sociales est complètement différent de celui prévu en cas d’affiliation au régime général de la sécurité sociale. Nous vous expliquons le fonctionnement en détail ici : les cotisations au RSI. Là encore, l’appui de votre expert-comptable sera précieux.

 

Vous retrouverez sur notre guide du business plan plusieurs dossiers d’information pour vous aider à préparer les différentes parties votre business plan : Préparer son business plan

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média