Index » La création d'entreprise » Avant de créer » La réflexion » Comment monter un projet de création d’entreprise ?

Comment monter un projet de création d’entreprise ?

Le montage d’un projet de création d’entreprise se traduit par la succession de plusieurs démarches et étapes indispensables : validation du projet, business plan, montage financier, choix des options de création et immatriculation de l’entreprise.

Pour monter son projet de création d’entreprise, il est donc important d’agir méthodiquement en respectant la chronologie suivante :

Monter un projet de création d'entreprise

La validation du projet de création d’entreprise

Un projet de création d’entreprise démarrer par une idée qu’il faut ensuite développer pour obtenir quelque chose de concret. Lorsque l’idée de projet est bien définie, il est nécessaire de valider sa faisabilité.

Voici plusieurs points essentiels pour valider son idée de projet de création :

  • La faisabilité financière: avez-vous des moyens financiers suffisants pour poursuivre un tel projet et assez de ressources pour faire face à vos besoins personnels jusqu’au moment où la nouvelle entreprise vous procurera un revenu ?
  • La faisabilité familiale: avant de se lancer dans un projet de création d’entreprise, il est important d’en discuter en famille et d’obtenir le soutien de vos proches. Egalement, il se peut que votre situation familiale rende la poursuite du projet complexe.
  • La faisabilité personnelle: votre profil est-il cohérent par rapport à la conduite d’un tel projet ? disposez-vous des connaissances et de l’expérience nécessaires ? le cas échéant, avez-vous les personnes adéquats pour constituer l’équipe projet ?
  • La faisabilité commerciale: existe-t-il une clientèle intéressée par votre idée et les offres envisagées qui soit suffisante ? en présence de concurrents, peut-on raisonnablement envisager de se positionner sur le marché ?…
  • La faisabilité technique: votre idée est-elle réalisable techniquement ? quelles sont les contraintes et pouvez-vous trouver une solution à chaque contrainte identifiée ?

En fonction du projet, il peut être important de protéger l’idée de création si elle présente un caractère innovant, notamment au moyen d’un dépôt de brevet.

Dès lors que l’idée de projet est bien arrêtée et que le porteur de projet décide de s’y engager véritablement, il conviendra de construire un business plan.

Le business plan du projet de création d’entreprise

Le business plan permet à l’entrepreneur de passer du stade d’idée à un véritable projet de création d’entreprise, qui se matérialisera en partie à travers ce document. Un business plan répond à deux objectifs majeurs :

  1. Aider le créateur à monter son projet d’entreprise, puis à s’assurer de sa faisabilité et de sa rentabilité suffisante ;
  2. Convaincre les futurs partenaires potentiels de la viabilité, de l’intérêt et du sérieux du projet.

Un business plan comporte deux parties :

  • Une partie économique et descriptive, composée notamment du business model, de l’étude de marché, de la stratégie marketing et commerciale, de la présentation de l’équipe projet, du montage juridique et financier.
  • Une partie financière, composée de tableaux financiers prévisionnels (compte de résultat, bilan, budget de trésorerie, plan de financement…).

Ce guide d’information vous fournit toutes les informations nécessaires sur cette étape : Le business plan

Le montage financier du projet de création d’entreprise

Le montage financier d’un projet de création d’entreprise doit à la fois permettre de financer le projet de création d’entreprise, mais également de procurer un revenu suffisant à l’entrepreneur pour qu’il puisse subvenir convenablement à ses besoins personnels.

Concernant le montage financier au niveau de l’entreprise, les ressources financières apportées au projet (apports en capital, apports en compte courant, aides et subventions, emprunts bancaires) doivent permettre de couvrir l’ensemble des besoins. Il est même conseillé de disposer d’une marge manœuvre pour éviter les difficultés de trésorerie en cas d’imprévu ou de démarrage d’activité difficile.

Le montage financier au niveau de l’entreprise est mis en évidence dans le plan de financement qui figure dans la partie financière du business plan.

En fonction du projet et du secteur d’activité visé, il se peut que le montage financier au niveau de l’entreprise ait peu d’importance. C’est par exemple généralement le cas pour un consultant ou un freelance car leur activité ne nécessite que peu de fonds pour pouvoir être mise en place.

Par contre, il faut systématiquement valider le montage financier au niveau personnel : est-ce que le projet vous permet de faire face à vos besoins personnels grâce aux revenus auxquels vous pouvez prétendre avec les hypothèses retenues ?

Le choix des options de création d’entreprise

Le choix du montage juridique, fiscal et social (statut du dirigeant) est un point essentiel du projet de création d’entreprise. Vous devez prendre plusieurs décisions au niveau :

  • du statut juridique (entreprise individuelle, EIRL, EURL / SARL, SASU / SAS, SNC, SA…),
  • du régime fiscal (IR ou IS) et de son régime d’imposition à la TVA,
  • et du son statut social (TNS ou assimilé salarié).

Ces différents choix sont étroitement liés. Un statut juridique peut parfois vous obliger à vous affilier à un régime social (par exemple, vous dépendrez du régime des travailleurs indépendants en EURL, en EIRL ou en entreprise individuelle) ou à ne pas pouvoir choisir votre mode d’imposition (par exemple, les bénéfices sont obligatoirement imposés à l’IR lorsque l’on exerce en entreprise individuelle sans option pour l’EIRL).

Ces guides pratiques vous apporteront plusieurs informations et conseils :

En cas de doute ou si vous ne parvenez pas à prendre une décision avec certitude, il est conseillé de faire le point avec un professionnel.

En cas de besoin, nous vous proposons de rencontrer gratuitement un de nos partenaires de confiance près de chez vous :

Rencontrer gratuitement un expert-comptable

L’issue du projet de création d’entreprise : l’immatriculation

L’immatriculation de la nouvelle entreprise constitue l’aboutissement du processus de création d’entreprise, l’entrepreneur pourra ensuite réellement démarrer son activité.

En fonction du statut juridique choisi, des démarches précises doivent être accomplies pour immatriculer l’entreprise. Nous vous proposons des informations détaillées sur les démarches à effectuer dans ces guides :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média