Index » La création d'entreprise » Financement » Le microcrédit professionnel pour financer sa création d’entreprise

Le microcrédit professionnel pour financer sa création d’entreprise

Le microcrédit professionnel consiste en l’attribution de prêts de faible montant à des créateurs d’entreprises ou des entrepreneurs qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques. Le microcrédit professionnel permet chaque année à des dizaines de milliers de personnes de lancer leur activité.

le microcrédit professionnel

Qui peut bénéficier du microcrédit professionnel ?

Le microcrédit professionnel s’adresse aux créateurs d’entreprises et aux entrepreneurs qui n’ont pas accès au financement bancaire classique et qui exercent leur activité en France.

Tous les entrepreneurs peuvent accéder à ce mode de financement, peu importe leur secteur d’activité et leur statut (auto-entrepreneur, micro-entreprise, entreprise indidivuelle, EURL, SASU, SARL, SAS…).

Conditions d’obtention d’un microcrédit professionnel

Pour obtenir un microcrédit professionnel, les organismes imposent souvent de remplir les conditions suivantes :

  • l’entreprise est en création ou a moins de 5 ans d’existence,
  • l’entreprise n’a pas pu obtenir un crédit bancaire (plusieurs demandes refusées ou situation ne laissant aucune chance d’obtenir un prêt),
  • le besoin en financement est de 10 000 euros maximum,
  • et une personne doit pouvoir se porter caution à hauteur de 50 % du microcrédit accordé.

Le besoin à financer peut être un stock, du matériel, un véhicule, la trésorerie…

Il convient d’entrer en contact avec l’organisme pour obtenir les conditions exactes d’accès au microcrédit.

Les conditions financières du microcrédit professionnel

Le montant du microcrédit professionnel peut aller jusqu’à 10 000 euros maximum, et il s’agit d’un prêt rémunéré par un intérêt, souvent au moins égal à 5%.

L’Adie, qui accorde des microcrédits professionnels, propose par exemple les taux d’intérêt suivants :

  • 7,48% pour la partie du microcrédit allant jusqu’à 6 000 euros,
  • puis 6,48% de 6 001 euros à 10 000 euros.

Le remboursement du microcrédit professionnel

Le microcrédit professionnel est remboursable sur une durée allant généralement jusqu’à 60 mois maximum.

L’entrepreneur peut, en fonction de l’organisme à qui il s’adresse, demander un différé de remboursement.

Où effectuer une demande de microcrédit professionnel ?

Pour effectuer une demande de microcrédit, vous devez vous adresser à un organisme habilité à en proposer.

L’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) est un acteur majeur dans le microcrédit professionnel : http://www.adieconnect.fr/financements/presentation

Il existe également des plateformes locales, comme Crea-Sol par exemple (http://www.crea-sol.fr). Pour connaître les organismes de microcrédit professionnel près de chez vous, il convient de s’informer auprès de votre chambre de commerce ou de votre chambre des métiers.

Les inconvénients du microcrédit professionnel

L’utilisation du microcrédit professionnel comporte plusieurs limites : il est plafonné à 10 000 euros, donc accessible aux micros-projets uniquement, et l’intérêt pratiqué est élevé.

 

A lire également sur le financement :

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise


Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média