Le plan de trésorerie

Le plan de trésorerie est un tableau qui permet de suivre l’équilibre financier de l’entreprise et l’évolution de ses disponibilités.

Voici quels sont les intérêts du plan de trésorerie et quelle est la méthode à suivre pour construire correctement son plan de trésorerie.

L’intérêt du plan de trésorerie

L’utilisation d’un plan de trésorerie présente plusieurs intérêts pour l’entrepreneur :

  • S’assurer que l’entreprise pourra faire face aux décaissements programmés sur les jours, semaines ou mois à venir ;
  • Evaluer la capacité de l’entreprise à financer son développement ;
  • En cas d’activité saisonnière, vérifier que la trésorerie permettra de faire face aux périodes creuses.

Le plan de trésorerie est également utilisé en phase de création de l’entreprise, dans le cadre de la réalisation du bilan prévisionnel. Il permettra :

  • De s’assurer qu’avec les prévisions retenues, l’entreprise parvient à dégager de la trésorerie et à faire face aux dépenses budgétées ;
  • De mettre en évidence le besoin de financement du projet de création d’entreprise.

Construire un plan de trésorerie

Le plan de trésorerie reprend tous les encaissements et décaissements de l’entreprise, il est donc constitué de 2 parties.

Voici un exemple très simplifié de plan de trésorerie, qui permet toutefois de se faire une idée du tableau à mettre en place :

A. Le plan de trésorerie : encaissements

Au niveau des encaissements, les éléments importants à prendre en compte sont les suivants : le chiffre d’affaires prévisionnel TTC, les apports en capital (capital de départ et augmentations de capital), les apports en compte courant, les subventions reçues, les produits financiers et les remboursements d’impôts.

La difficulté essentielle au niveau des décaissements réside dans les prévisions d’encaissements du chiffre d’affaires.

Il faut tout d’abord être en mesure d’estimer correctement le montant probable de ce dernier, et d’y associer ensuite les délais de paiement probables.

B. Le plan de trésorerie : décaissements

Les décaissements sont la plupart du temps constitués par : les investissements, les achats TTC, les frais généraux TTC (loyers, honoraires, entretiens, assurance, dépenses de transport….), les salaires et charges sociales, les impôts et taxes, les réductions de capital, les reprises d’apports en compte courant, les charges financières.

Pour travailler sur les décaissements à intégrer dans le plan de trésorerie, voici nos conseils :

Vous avez déjà dû réaliser des comptes annuels pour votre entreprise :

Il convient de reprendre toutes les dépenses avec les montants associés figurant le dernier compte de résultat détaillé (sur un tableau par exemple), de préciser les modalités de règlement associées à ces dépenses et d’estimer leur évolution probable sur l’année à venir.

Remarque : le grand-livre fournisseur peut vous aider pour déterminer les modalités de règlement si les conditions de travail avec vos partenaires n’ont pas changé.

Ensuite, il convient d’y incorporer toutes les nouvelles dépenses prévues dans les mois à venir : nouvelle embauche, nouvelle location…, les investissements que vous prévoyez et les échéances prévues au niveau du remboursement de vos dettes financières.

Conseil : le cas échéant, n’oubliez pas d’inclure les prises de dividendes, les risques liés aux contrôles (fiscaux et/ou Urssaf) et aux litiges, les remboursements de compte courant d’associé, les impacts liés à la fiscalité (TVA à payer, impôt sur les sociétés…).

Enfin, une fois que la liste des décaissements est terminée et que vous êtes parvenu à y associer montants et modalités de règlement, il convient de reporter les montants dans votre plan de trésorerie.

Votre entreprise est nouvelle :

Le travail est un peu plus compliqué car nous ne disposez d’aucune base de travail liée à des événements réels (comme le cas précédent).

Il convient de préparer trois listes :

  1. une liste où vous rentrerez l’ensemble des dépenses prévues (locations, charges externes, salaires, charges sociales…),
  2. une liste où vous rentrerez l’ensemble des investissements prévus,
  3. et une liste où vous rentrerez l’ensemble des ressources de financement à rembourser (remboursement des emprunts, remboursement des apports en compte courant d’associé…) et les sorties de revenu autres que via des salaires (dividendes essentiellement).

Ensuite, vous devez associer à chaque élément une date ou une périodicité de règlement afin de pouvoir les renseigner dans la bonne case du plan de trésorerie.

Enfin, il faut intégrer au plan de trésorerie les impacts liés à la fiscalité : TVA à payer, impôt sur les sociétés, CVAE, CFE…

C. Points importants sur le plan de trésorerie

Le premier réflexe très important est de retenir les achats et les ventes en TTC, et non en hors taxes. L’entreprise règle en TTC et ensuite, reverse aux impôts l’excédent de TVA collectée ou récupère le surplus de TVA déductible.

Si des salaires sont prévus dans le plan de trésorerie, n’oubliez pas :

  • de prévoir une sortie de trésorerie mensuellement pour le paiement des salaires nets,
  • et une sortie de trésorerie mensuellement ou trimestriellement pour le paiement des charges sociales.

Lorsque vous êtes TNS, il convient de bien assimilé le fonctionnement du système de cotisation prévu par le RSI pour renseigner le plan de trésorerie. Pour plus d’infos : les cotisations TNS

Enfin, une attention particulière doit être portée sur les délais de paiement pris en compte pour le plan de trésorerie, qui auront une incidence sur les encaissements et décaissements : les décalages de trésorerie seront alors mis en évidence, surtout au démarrage de l’activité.

 


Pierre FACON – Webmaster du coin des entrepreneurs

Dirigeant de F.C.I.C, édition et gestion de sites sur la création et la gestion d’entreprise.
Conseiller en création d’entreprise.


A lire également sur le coin des entrepreneurs :

Partager :Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPrint this pageEmail this to someone


2 réponses sur “Le plan de trésorerie”

  1. Salut Pierre,

    Je trouve ton article bien construit :) Je suis actuellement en train de revoir cela en cours donc celui-ci a attiré mon attention!
    C’est primordial pour pas avoir un joli trou de trésorerie.

    Bonne fin de soirée,

    Pierre-Antoine

    • Pierre F. dit :

      Bonjour Pierre-Antoine,

      Merci pour le commentaire. Oui c’est primordial, d’autant plus qu’une entreprise dégageant du chiffre d’affaires et du bénéfice peut avoir des périodes tendues en matière de trésorerie.

      Bonne journée !

Poster un commentaire

Compte tenu des nombreux commentaires, les réponses peuvent être longues. Obtenez une réponse plus rapide en utilisant notre forum : accès au forum

Copyright © SAS F.C.I.C propriétaire du site Le Coin des Entrepreneurs - Informations sur la création et la gestion d'entreprise - Un site utilisant WordPress