Le mode SaaS

Le mode SaaS (Software as a Service) est un concept assez récent qui permet aux entreprise de s’abonner à un logiciel à distance au lieu de les acquérir et de devoir les installer sur leur propre matériel informatique.

Nous profiterons de cet article pour présenter simplement en quoi consiste le mode SaaS, quels sont ses avantages et inconvénients ? et ce qu’est le cloud computing.

1. Définition du mode SaaS

La gestion en mode SaaS permet à une entreprise de ne plus installer d’applications sur ses propres serveurs mais de s’abonner à des logiciels en ligne et de payer un prix qui variera en fonction de leurs utilisations effectives.

2. Fonctionnement en mode SaaS

En utilisant le mode SaaS, l’entreprise n’hébergera pas ses applications et ne stockera pas ses données en interne.

Il n’est donc pas nécessaire d’acquérir directement ces applications et posséder des serveurs pour les héberger. De plus, la maintenance et les mises à jour des applications seront gérées en externe par le prestataire.

Les utilisateurs de l’entreprise devront simplement disposer d’un ordinateur et des codes d’accès au service en ligne pour pouvoir travailler.

3. Les avantages du mode SaaS

La gestion en mode SaaS permet à une entreprise de bénéficier de nombreux avantages :

  • aucun logiciel à installer sur du matériel informatique de l’entreprise,
  • pas de données stockées en interne,
  • mise à jour des applications automatiques,
  • l’application peut être utilisée partout et n’importe quand : il suffit d’une simple connexion internet et d’un ordinateur,
  • la gestion en mode SaaS permet d’obtenir un niveau de sécurité généralement supérieur à la gestion en interne.

Les deux premiers avantages cités en recourant au mode SaaS permettent en plus à l’entreprise de réaliser des économies sur ces investissements en matériel informatique.

Le mode SaaS est un service, dont le coût constitue une charge immédiatement déductible du résultat de l’entreprise, alors qu’un investissement est déduit du résultat par le biais d’amortissements étalés sur plusieurs années.

4. Les inconvénients du mode SaaS

Le mode SaaS présente toutefois quelques inconvénients, dont les suivants :

  • l’entreprise est dépendante du prestataire qui lui fournit le service, ce dernier possédant les applications et hébergeant les données de l’entreprise. Que se passe-t-il si ce dernier vous fait défaut ? Dépose le bilan ? ou si un litige survient ?…
  • de plus, il sera alors difficile pour l’entreprise de changer de prestataire et de lui transférer les données,
  • pour les applications utilisées souvent par l’entreprise et par plusieurs utilisateurs, le coût du fonctionnement en mode SaaS peut être nettement supérieur à l’acquisition de l’application.

5. Les différences avec le cloud computing

Le mode SaaS et le cloud computing sont deux concepts qui se ressemblent mais qui ne signifient pas pour autant la même chose.

Le cloud computing (informatique dans les nuages) va permettre à l’entreprise de bénéficier d’une infrastructure informatique complète à distance pour utiliser des applications. Ce fonctionnement, basé sur la mutualisation des ressources, permet d’avoir des capacités illimitées (tant en matière de stockage que de bande passante).

Le mode SaaS consiste quant à lui uniquement à fournir un abonnement à une application via internet.

Le cloud computing est donc une notion beaucoup plus large que le SaaS, et englobe à la fois la mise à disposition, via internet, des 4 services suivants : Applications, stockage de données, exécution des applications et infrastructure.

 


Pierre Facon – Webmaster du coin des entrepreneurs
Passionné d’entreprenariat, je travaille dans l’expertise comptable sur la métropole lilloise.
Une question ? Rejoignez-nous sur notre forum pour entrepreneurs !


9 commentaires sur “Le mode SaaS”

  1. Eric JOYÉ dit :

    Bonjour,

    Greg B a entièrement raison. Ancien informaticien moi-même, je peux vous assurer que les pertes de temps (pannes, bugs, virus, mises à jours et exploitation incomplète des logiciels) représentent un coût induit considérable : Un système informatique qui pose des problèmes, c’est l’ensemble du fonctionnement de l’entreprise qui est affecté alors qu’avec un système bien adapté, c’est l’ensemble du fonctionnement de l’entreprise qui en bénéficie…

    Préférez un système auquel vous devrez adapter votre manière de travailler, plutôt qu’un système que l’on vous présente comme adaptable à votre façon de travailler, vous éviterez de nombreux problèmes…

    Enfin, assurez-vous que vous bénéficiez de l’export de vos données dans un format classique au cas où vous devriez changer de fournisseur.

  2. Basile Kéké dit :

    bonjour ,

    Pour s’équiper d’un SaaS , il faut tabler sur combien en gros ? je sais que ca dépend de pleins d’élément mais je n’arrive pas à m’imaginer le prix de l’abonnement mensuel pour une structure de 1000 salariés par exemple !

    merci de vos réponse .

  3. GHEZAL M.L dit :

    Ce sont 2 modes d’exploitation du monde informatique. En mode Saas, c’est un service de location et/ou d’abonnement de logiciels de travail tout compris. Le cloud computing est un service d’externalisation de stockage et de dynamisation des données, son principe de fonctionnement en est le même. Tout dépend du secteur d’activité. C’est comme louer une voiture ou opter pour un abonnement avec tous les avantages que cela implique. Le prix n’est qu’une appréciation erronée et réductrice puisqu’en réalité, c’est un service abordable, mutualisé, flexible et immédiat et/ou à court, moyen, long terme et didactique d’une certaine manière.

  4. CIGECO dit :

    Une bonne solution, utilisiser la comptabilité SAAS fournie par son expert comptable. Partage en temps réel de la comptabilité, travail collaboratif, sécurité & conseil tout au long de l’activité. Un vrai plus permis en mode saas.

  5. Editeur dit :

    Bonjour,

    Un inconvénient du mode Saas que je ne vois pas apparaître dans votre liste est le coût global.

    Certes on fait des économies en n’achetant pas du matériel informatique, mais il faut tout de même le louer (ce qui n’est pas moins cher) , et les calculs de coût des licences se font sur 36 mois de possession. Cela signifie que si vous gardez votre solution Saas plus de 3 ans : vous allez la payer plus chère que lors d’une acquisition.

    Cordialement

    • Pierre F. dit :

      Bonsoir,

      Votre remarque est juste et elle figure bien dans l’article au paragraphe sur les inconvénients du mode SaaS.

      Bonne soirée,

    • Greg B. dit :

      Votre remarque est pertinente mais ne tiens pas compte d’un tas de facteurs qui peuvent faire grimper le cout global d’acquisition d’une solution quel quelle soit : maintenance, mise à jour de fonctionnalités, mises à jour de sécurité, évolutions technologiques… En mode SaaS dans 9 cas sur 10 tout est compris. Si vous prenez en compte l’ensemble de ces facteurs, même au bout de 10 ans vous aurez gagner et de l’argent et du temps… et le temps…

      Cordialement

Poster un commentaire

Compte tenu de vos nombreux commentaires, nous ne vous garantissons pas une réponse immédiate. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide en utilisant notre forum : accès au forum


Copyright © SARL F.C.I.C numéro 00054488 - Le Coin des Entrepreneurs - création, reprise et gestion d'entreprise - Marque déposée à l'INPI - Édité par FCIC Média